DE | FR
Kev Adams et Stan Wawrinka ont produit «Maison de retraite», un film qui sort mercredi en France et en Suisse romande.
Kev Adams et Stan Wawrinka ont produit «Maison de retraite», un film qui sort mercredi en France et en Suisse romande.

Wawrinka sort son 1er film: des stars, des vieux et un «rêve de gosse»

Devenu producteur à ses heures perdues, le champion de tennis a présenté «Maison de retraite» et reçu des stars dans un établissement mythique de Paris. Watson y était.
15.02.2022, 12:3016.02.2022, 04:36

Le film sort mercredi sur les écrans romands. Stan Wawrinka n’en est pas peu fier mais le temps ne l’a pas changé: il ne faut pas compter sur lui pour les discours, les coquetteries et les hardiesses de fin de banquet. Devant le Tout-Paris venu assister à l’avant-première, il salue et remercie vite fait. Entre amis, il interroge presque inquiet: «Alors...? Vous avez trouvé comment?»

Le film s’appelle «Maison de retraite» et Stan Wawrinka en est le producteur associé. «50/50 avec MyFamily, la société de Kev Adams et Elisa Soussan». Kev Adams, «mon ami, mon frère», lâche-t-il au micro du Grand Rex, avant de prolonger l’écho auprès de ses potes.

Le temps ne l'a pas changé, le bon temps qu’il a pris comme le mauvais qu’il a traversé mais entre nous, oui, il est fier de ce premier film.

«C’est une expérience incroyable. Participer au tournage et au montage, regarder travailler ces grands acteurs…»
Stan Wawrinka

Il y a là Marthe Villalonga, Daniel Prevost, Liliane Rovère, Jean-Luc Bidaud. Seul Gérard Depardieu manque à l'appel. «Les voyages, les tournages. Gérard, quoi…», l’excuse le réalisateur Thomas Gilou.

Stan Wawrinka (tout à droite) présente «Maison de retraite» sur la scène du Grand Rex de Paris, en présence de presque tous les acteurs.
Stan Wawrinka (tout à droite) présente «Maison de retraite» sur la scène du Grand Rex de Paris, en présence de presque tous les acteurs. Photo billie jean

Si Stan Wawrinka a créé sa société de production (The Man Prod), c’est par intuition, en mode autodidacte, avec le même esprit de découverte et la même envie de tout que pour son restaurant à Lausanne (La Grappe d’or) ou son ex-entreprise de transport équitable (VTC Lymo), mais c’est surtout au hasard de ses rencontres avec Kev Adams.

«Il est passionné de tennis et j’adorais ses spectacles. On a parfois fréquenté les mêmes villes au même moment, lui pour des tournages, moi pour des tournois. On a pris contact et on l’a gardé. Avec Kev, j'ai tout de suite eu le feeling. Il est direct et carré, comme moi. On est devenu de vrais amis. L’idée de coproduire des films est venue ensuite.»

Stan Wawrinka intervient dans un sketch de Kev Adams à Montreux

«Maison de retraite» est leur premier bébé, un deuxième est dans le tiroir. «Maintenant, il faut le vendre», s’esclaffe Stan Wawrinka, très au fait de son rôle.

Le montage pendant Roland-Garros

Le tournage a duré douze semaines, «deux fois six semaines», précise «The Man», en raison du Covid dur qui a touché Mylène Demongeot. L’actrice de 86 ans ricane lorsque Kev Adams la qualifie de survivante: «A mon âge, ce n’est pas bien difficile.»

Stan Wawrinka a participé au montage pendant Roland-Garros 2020, tandis qu’il croupissait dans sa bulle sanitaire. «Kev venait au match et je travaillais sur le film pendant tout le temps où j’étais confiné à l'hôtel.»

Kev Adams derrière Stan Wawrinka en octobre 2020, à Roland-Garros.
Kev Adams derrière Stan Wawrinka en octobre 2020, à Roland-Garros. DR

La sortie du film survient en pleines affaires de maltraitance dans des maisons de retraite française (EHPAD), ce qui tiendrait du génie si les producteurs l’avaient fait exprès. «On est pile dans l’actu. Evidemment que c’était calculé», plaisante Antoine Duléry, commis au rôle de directeur escroc de la «Maison de retraite» et affublé du nom de Ferrand - toute ressemblance avec le Ministre de la santé Véran tiendrait également du génie si elle n’était pas une autre coïncidence.

L’histoire est celle d’un garnement, pas bien méchant (Kev Adams), condamné à des travaux d’intérêt général et envoyé dans une maison de retraite où, plus qu’une conduite, il se rachètera une conscience. Les ficelles sont un peu grosses mais elles sont tirées avec souffle, par des volontés puissantes: Depardieu, l'ex boxeur, apprend au gamin à se battre dans la vie, tandis que Mylène Demongeot lui offre l’égide et le couvert.

Stan Wawrinka a présenté le film sur la scène du Grand Rex, l’un des lieux les plus mythiques du cinéma (lire ici), devant le Tout-Paris masqué et encanaillé. «Je n’ai ressenti aucun stress, juré. Rien à voir avec un match de tennis. Ce n’est pas moi qui jouais.»

Erreur: il ne faut pas compter sur lui pour le crier sur les toits de Paris et de St Barthélémy mais «The Man» fait une apparition à la fin du film, ce qui le rend mi-hilare, mi-poltron: «C’était une idée de Kev. Voilà, je n'attends pas un César…» Liliane Rovère ne sait pas qu’elle s’adresse à des amis suisses lorsqu’elle le défend à l'after-party: «C’est très bien ce qu’il a fait. Il s’en est bien sorti.»

Ce qu’il a fait, c’est un rêve de gosse. Surtout et par-dessus tout. «Je n’ai jamais rêvé de gagner un Grand Chelem car cette perspective me paraissait trop éloignée et parce que, dans le tennis, j'ai avancé étape par étape, sur du concret. Mais le cinéma, oui, c’est un vrai rêve de gosse. C’est un sentiment incroyable de réunir ces acteurs-là, de préparer un film et de le voir naître», dit-il en «vieux» groupie du cinéma français, le gars qui débarquait sur le circuit ATP avec l’intégrale du «Gendarme de St-Tropez» dans ses valises.

«Je veux absolument rejouer 2-3 ans au tennis»

Ce jeudi soir, au Grand Rex, presque tous les acteurs sont là, qui se poussent du coude et se lancent des œillades. D’autres sont dans la salle, en amis et/ou en invités.

Arrivée d'Elie Semoun.
Arrivée d'Elie Semoun. photos billie jean

L’after a lieu au Café Lapérouse, Place de la Concorde, où Stan Wawrinka prend soin de papoter avec chaque invité. Comme tout bon professionnel des amitiés nocturnes, il trempe ses lèvres dans les coupettes et empoigne un verre d’eau quand les invités lui tournent le dos. Comme tout bon joueur de double, il sert des mains et Kev Adams court les plateaux. «Moi, j’ai fait une télé parce qu’ils avaient besoin de personnalités différentes, mais la promo, c'est le travail de Kev. Lui, il enchaîne des horaires de dingues, avec parfois plusieurs avant-premières dans la même journée.»

Car Kev Adams n’est pas «seulement» l’acteur principal du film: il a mis son temps et son argent dans cette histoire, qu’il a encore coécrite.

Il est déjà 1 h du mat’, rapide coup d’œil à la montre et aux derniers invités. Le réveil de Stan Wawrinka est programmé à 7 h. «Je m’entraîne en Suisse à 10 h 30. Annuler? Non, non, pas question. Pas après tout ce que j’ai fait pour pouvoir enfin retoucher une raquette.»

Retour sur les courts d'entraînement le 4 février. Avec le geste signature.
Retour sur les courts d'entraînement le 4 février. Avec le geste signature.Instagram

Il ne faut pas compter sur lui pour verser dans une sensiblerie de série B mais Stan Wawrinka l'insinue à demi-mots, il reste d’abord un joueur de tennis. Il suit un régime alimentaire strict et sort d’une longue rééducation dans la cellule médicale du PSG, dont le médecin-chef ne cache pas une certaine admiration:

«Prêt pour le Tour de France»

«On a essayé de le retaper. Quand il est arrivé, on ne lui a pas trop dit mais il était dans un état compliqué. Il faut reconnaître que Stan a une volonté énorme. E-norme. On lui a programmé des séances de vélo interminables, à le dégoûter. Un jour, il nous a demandé si on le préparait pour le Tour de France ou Roland-Garros. Mais il a suivi le protocole sans jamais se plaindre.»
Christophe Baudot

A 36 ans, bientôt 37, «Stan the Man» compte bien remonter sur scène. «Je voudrais absolument jouer encore 2-3 saisons. Je ne cours pas après les honneurs ou l’argent, ma motivation est en réalité très simple: j’aime jouer. J’ai toujours aimé, depuis que je suis petit. Tant que ce sera possible, je ferai tout pour revenir.»

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Stan Wawrinka logera chez Cyril Hanouna pendant Roland-Garros
L'animateur a géré l'installation de «la télé dans la chambre du haut, pour Stan», en pleine émission de TPMP mercredi soir. Le champion séjournera chez son ami, grand passionné de tennis, pendant la durée du tournoi parisien.

Début mai, Cyril Hanouna annonçait fièrement à ses chroniqueurs qu'il serait présent à Roland-Garros, non parmi les invités, comme tout le monde, mais dans «le clan de Stan Wawrinka, comme coach mental». L'ambition est montée au fil de la discussion: «Avec moi pour gérer la tête, c'est trois tours minimum», a promis l'animateur de Touche pas à mon poste (TPMP).

L’article