DE | FR
Alex Wilson et son record européen sur 100m posent problème

Alex Wilson, lors des Européens de Berlin, en 2018. Image: Keystone

Le record européen d'Alex Wilson sur 100m pose problème

La perf' du sprinter suisse (9''84), dimanche lors d’un meeting à Atlanta, interroge pour plusieurs raisons.

Julien Caloz
Julien Caloz



La foudre s'est abattue dimanche à Atlanta, et les bulletins météo n'ont rien vu venir. Jusque-là détenteur du record de Suisse avec un chrono de 10''08, Alex Wilson a abaissé sa marque à 9''84 sur 100m. Badaboum, clic-clac!

📸

Bild

Si ce résultat est homologué, l'athlète s'emparerait du prestigieux record d'Europe du 100 m, co-détenu en 9"86 par le Portugais Francis Obikwelu et le Français Jimmy Vicaut. Image: Instagram

Le problème, pour le sprinter bâlois de 30 ans et pour tous ceux qui se sont réjouis trop vite, c'est que son temps canon risque fort d'être invalidé.

Une simple lecture de la vidéo ci-dessus permet de se rendre compte qu'aucun système de contrôle des départs n'est utilisé, si bien que plusieurs athlètes semblent déjà en mouvement au coup de pistolet. «Or, la possibilité de contrôle des faux départs est évidemment un préalable à toute homologation», rappelle L'Equipe, citant ensuite un tweet de Rana Reider, le coach des meilleurs sprinters mondiaux. «Nous savons à 100 % que ce n'est pas réel.»

La course d'Alex Wilson, en vidéo

abspielen

Vidéo: YouTube/D4F Athletics

Le doute vient aussi des précédents chronos réalisés par le Bâlois. D'ordinaire, un athlète monte en puissance quand il suit une courbe de progression linéaire. Or, il y a un gouffre entre les 10''38 de Wilson le 29 juin à Lucerne et ses 9''84 à Atlanta, trois semaines plus tard.

Un écart plus important encore se mesure sur 200m, puisque le sprinter alémanique, crédité d'un temps de 20''98 le 1er juillet sur la distance, a claqué un 19''89 (record national) dimanche aux Etats-Unis. «Avec des chronos pareils aux JO 2016, il aurait quitté Rio de Janeiro avec deux médailles d'argent, seulement battu par Usain Bolt», souligne Le Temps.

De quoi faire grincer les spécialistes, dont Laurent Meuwly, ancien entraîneur de Swiss Athletics, désormais actif au sein de la Fédération hollandaise.

Pour Frédéric Waringuez, rédacteur en chef à L'Equipe, ce record n'est «pas très crédible». «Wilson sort un peu de nulle part», trouve Eurosport, sans aller jusqu'à remettre en question les qualités du sportif.

Le Suisse d'origine jamaïcaine, lui, estime mériter son record. Quelques instants après avoir posé près du panneau des résultats, il a publié la photo de son échantillon d'urine destiné au contrôle antidopage, manière d'affirmer qu'il n'a rien à se reprocher.

Bild

Image: Instagram

La décision finale appartient à European Athletics. C'est à l'instance faîtière, établie à Lausanne, de valider (ou pas) le chrono de Wilson sur 100m, et donc de l'inscrire comme le nouveau temps à battre par les sprinters européens. La Fédération n'a pas encore communiqué sa décision.

Plus d'articles sur le sport

Une fighteuse trans met une rouste à sa rivale et crée la polémique

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Karsten Warholm n'a qu'une crainte: ne plus progresser

Le Norvégien, champion olympique du 400m haies après avoir explosé le record du monde (45''94) mardi, a toujours affirmé que sa plus grande peur n'était pas de perdre, mais de ne plus s'améliorer.

Karsten Warholm gagne encore, progresse toujours: il est heureux même si ça ne s'est pas vu tout de suite, mardi en finale du 400m haies masculin, lorsque le Norvégien a déchiré son maillot sitôt après avoir franchi la ligne dans un état second (mais en première position).

L'image restera pour toujours dans l'histoire olympique, parce qu'elle est magnifique, c'est vrai, mais surtout parce qu'elle incarne l'un des plus grands exploits de l'athlétisme moderne: le hurdler norvégien a brisé la …

Lire l’article
Link zum Artikel