larges éclaircies-1°
DE | FR
International
ukraine

Pourquoi ces Lituaniens téléphonent à des foyers russes

Une nouvelle stratégie pour lutter contre la guerre en Ukraine se développe en Lituanie.
Une nouvelle stratégie pour lutter contre la guerre en Ukraine se développe en Lituanie. (Source : agefotostock/imago-images-pictures)

Pourquoi ces bénévoles téléphonent à des milliers de foyers russes au hasard

Depuis plusieurs mois, des volontaires lituaniens appellent des numéros russes par le biais d'un générateur aléatoire pour venir en aide à l'Ukraine. L'initiateur de l'action dévoile son objectif.
09.01.2023, 11:59

Un appel ne peut pas changer le monde mais plusieurs millions peuvent le faire. C'est la devise de Paulius Senūta. Quelques semaines après l'invasion russe en Ukraine, il a fondé avec quelques amis la plateforme Call Russia, une initiative téléphonique contre la propagande de Poutine.

Comme l'a déclaré Senūta dans un entretien avec le Süddeutsche Zeitung:

«Durant les premiers jours de la guerre, tout le monde, ici en Lituanie, a fait quelque chose. Notre idée était juste de téléphoner»
Paulius Senūta

En mars, il a mis sur pied ce projet en cinq jours seulement. Il a collaboré avec des experts en informatique, en marketing et en relations publiques. Son objectif: limiter l'influence de la propagande d'Etat russe grâce à des informations en provenance de l'Ouest.

Les bénévoles de Call Russia appellent des personnes en Russie à l'aide d'un générateur aléatoire pour raconter la situation de la guerre du point de vue occidental et transmettre des informations. Ils espèrent ainsi pouvoir informer la population des fausses informations du régime russe et la dissuader de continuer à soutenir Poutine.

«On nous demande constamment où se trouve le front, quelles sont les pertes dans l'armée russe, quelle est la situation réelle en Ukraine»
Paulius Senūta, à propos du manque d'informations dans une partie de la société russe

Selon Paulius Senūta, au début, les personnes appelées réagissaient généralement avec colère et de nombreuses conversations duraient moins de cinq minutes. Aujourd'hui, les conversations durent parfois trois heures. «Nous avons élaboré une technique d'entretien avec des psychologues, mais un intérêt sincère à l'autre bout du fil est tout de même nécessaire», explique Paulius Senūta.

Les destinataires doivent également être capables d'écouter et de supporter des points de vue opposés.

«Bien sûr, je ne change pas la vision du monde d'un étranger en une heure. Mais les gens commencent à réfléchir»
Paulius Senūta

Plus de 50'000 Lituaniens ont déjà essayé de téléphoner et ont appelé environ 180'000 numéros. Environ 90'000 appels ont été passés.

40 millions de numéros de téléphone russes

Il y a encore beaucoup à faire: selon le Süddeutsche, le groupe a téléchargé environ 40 millions de numéros de téléphone russes sur internet. Tout le monde doit être contacté. Toute personne parlant russe peut appeler. «C'est la seule chose qui peut vraiment nous aider: parler d'homme à homme», a déclaré Senūta.

La plupart des volontaires viennent de Lituanie et d'autres des pays baltes qui faisaient partie de l'Union soviétique jusqu'en 1990. De nombreux exilés russes du monde entier participent également à l'action. Pendant plus de 20 ans, l'image d'un Occident hostile a été construite en Russie: une image d'ennemi qui ne peut pas être déconstruite du jour au lendemain.

Senūta admet toutefois que la plupart des Européens et des Américains en savent beaucoup trop peu sur les Russes. Il espère donc que le projet aura également un effet dans l'autre sens et qu'il suscitera une meilleure compréhension dans les pays occidentaux. Des institutions de l'Union européenne ainsi que des organisations non gouvernementales ont déjà manifesté leur intérêt pour les expériences et les connaissances des appelants volontaires. (t-online, jpd)

Traduit de l'allemand par Nicolas Varin

Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine

1 / 13
Plus d'images de véhicules russes détruits en Ukraine
source: sda / sergey kozlov
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les soldats ukrainiens expliquent aux Russes comment se rendre

Video: facebook
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pour Borne, «la réforme des retraites n'est pas simple, mais indispensable»
Les explications de la cheffe du gouvernement étaient très attendues deux jours après une nouvelle mobilisation massive des opposants à cette réforme.

Réformer le système des retraites «ça n'est pas simple» mais c'est «indispensable», a affirmé jeudi sur France 2 la première ministre Elisabeth Borne:

L’article