DE | FR
Bild

Réveil musculaire

Chelsea et Genève-Servette sont exactement pareils

Vous avez bien dormi? Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.



C'est quoi le réveil musculaire?

Les principales actualités de la nuit livrées tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut d'entrain, de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

🌧️Pluie d'éloges sur Chelsea

Ce n’est pas une surprise de voir des Anglais stoïques sous une pluie battante, mais c’en était une, tout de même, de voir Chelsea aussi posé, aussi subtil, aussi imperméable à la pression, sur le terrain glissant du Stadio Alfredo di Stefano. Parfaitement articulé autour de son 3-5-2 historique, l’équipe de Thomas Tuchel a rendu le Real Madrid presque quelconque (1-1), à tout le moins inoffensif (un tir cadré) et démuni.

Tuchel et la confiance allemande

«Ils ont marqué sur coup de pied arrêté et rien de plus. Nous ne leur avons laissé aucune chance. Nous devions gagner»

Tuchel et le ciel irlandais madrilène

epa09164187 Chelsea's head coach Thomas Tuchel reacts during the UEFA Champions League semifinal first leg soccer match between Real Madrid CF and Chelsea FC at Alfredo Di Stefano stadium in Madrid, Spain, 27 April 2021. EPA/JUANJO MARTIN

Chelsea a beau avoir dépensé l'été dernier tout ce qu'un club suisse ne dépensera jamais en trente ans de chinage (sauf peut-être le FC Sion), son aisance actuelle ne doit rien à l'opulence, encore moins à la valeur de ses talents chèrement acquis (Werner, Ziyech, Havertz, Chilwell). Son style est au contraire imprégné de certaines vertus «blue color» empruntées à un lointain passé industriel, où la voix du chef, avec une rudesse à l'ancienne, active toute une chaine de production.

C'est très carré, très solide, très allemand, avec une forte activité sur les ailes où deux latéraux déploient les leurs, et un coeur du jeu dans lequel bat celui, énorme, de N'Golo Kanté. C'est très simple; d'une simplicité presque parfaite.

⚡Rien qu'un éclair de génie

Le Real Madrid s'est fondu dans l'obscurité, mais il en a jailli un éclair de génie, une illumination soudaine, par la grâce de Karim Benzema: contrôle de la tête, demi-rotation, reprise de volée dos au but, au milieu de la masse (d'où le talent réussit toujours à s'extirper).

Comme l'observe L'Equipe, Benzema est meilleur chaque année. C'est ce qui le distingue de ses semblables: «À 33 ans, plus affuté que jamais, il progresse encore. Sa manière de s'insérer dans les actions, de créer de la fluidité, même dans une soirée de grande détresse collective, le rend unique dans le football du moment», écrit Régis Dupont, qui l'a vu grandir.

L'équipe de France, sinon la France entière, n'en veut toujours pas à l'Euro, au motif d'avoir mal choisi ses combats (faire chanter un équipier tout en refusant de chanter la Marseillaise). Karim Benzema se fabrique un destin à la Marie-Antoinette et l'histoire retiendra qu'il méritait peut-être meilleur sort, lui aussi.

🌬️Grisaille sur Madrid

En moins d’une semaine, le Real a peut-être perdu sa suprématie nationale, ses ambitions européennes et ses rêves souverainistes - s'il n'a pas carrément perdu la face dans ce projet de Super Ligue à douze apôtres, dont dix judas.

«Tout va très vite dans le football», répètent ceux qui ne savent plus qu’inventer, et le club le plus titré d’Europe, accessoirement l'un des plus endettés (environ un milliard d'euros), sera peut-être amené à tout recommencer: son équipe, son plan de relance, sa campagne de séduction. «Nous devrons nous rattraper à Chelsea», a sobrement murmuré Zidane, puisqu'il faut bien commencer quelque part.

Lui aussi s'est mouillé

epa09164217 Real Madrid's head coach Zinedine Zidane reacts during the UEFA Champions League semi final, first leg soccer match between Real Madrid CF and Chelsea FC at Alfredo Di Stefano stadium in Madrid, Spain, 27 April 2021. EPA/Kiko Huesca

Image: EPA EFE

🌈 Rayons d'espoir au GSHC

Après avoir baladé Zurich 4-1, Genève-Servette n'est plus qu'à une victoire de la finale. Une seule victoire!

Le résumé de l'acte II

Vidéo: RTS

C'est fou comme Zurich n'a presque pas existé, dominé en vivacité, en intelligence de jeu, en force de frappe et de caractère, en vitesse d'exécution; en tout...

«Ice Master Klaus», alias Klaus Zaugg, rend hommage aux Genevois sur la version alémanique de watson, un hommage fort et vibrant dont il faut bien noter qu'il le réserve rarement à des équipes welsches:

«La rigueur tactique doit primer sur la joie de jouer. A cet égard, une équipe a-t-elle déjà autant contrôlé un match que Genève-Servette mardi soir? Peut-être le SCB de Kari Jalonen. Et encore»

«Servette a réussi un match encore plus parfait que lors de sa victoire 2-1 au Hallenstadion»

Si Klaus Zaugg fait les louanges de la discipline romande, alors tout peut arriver pour Genève-Servette.

Voilà, c'est déjà fini pour le réveil musculaire. Bonne journée à tous et n'oubliez pas que ce soir encore, il y a un somptueux Paris SG - Manchester City sous la pluie.

Plus d'articles sur le sport

Marco Odermatt a signé un contrat qui pourrait changer sa vie

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Rapide, adroit et élégant: le Real triomphe du Barça

Dominés dans le jeu, les merengues ont remporté le Clasico (2-1) grâce notamment à un «golazo» de Karim Benzema. Le Real Madrid est le nouveau leader de la Liga.

Le Real Madrid a repris la tête de la Liga après sa victoire 2-1 contre le FC Barcelone ce samedi soir. Les joueurs de Zinedine Zidane ont marqué sur leurs deux premiers tirs cadrés de la soirée avant que le défenseur catalan Oscar Mingueza ne réduise l'écart.

L'ouverture du score de Karim Benzema restera dans les mémoires (excepté peut-être celle de Didier Deschamps). Le Français a trouvé le chemin du but grâce à une subtile talonnade (les puristes appellent ça une Madjer, du nom du …

Lire l’article
Link zum Artikel