Société
Royauté

Danemark: le scandale derrière l'abdication de la reine

COPENHAGEN, DENMARK - MAY 26: Crown Prince Frederik of Denmark and Crown Princess Mary of Denmark waves as the Royal Life Guards carry out the changing of the guard on Amalienborg Palace square on the ...
Le prince héritier Frederik et sa femme Mary s'apprêtent à reprendre les rênes de la monarchie du Danemark, après l'abdication surprise de la reine.Getty Images Europe

Le scandale d'adultère derrière l'abdication de la reine du Danemark

Sitôt passé le choc de l'abdication de la reine du Danemark, Margrethe II, le soir du Nouvel An, les rumeurs vont déjà bon train parmi les experts royaux. Au-delà de ses problèmes de santé ou de son désir de passer la main, que dissimule ce retrait inattendu au profit de son fils aîné, le prince Frederik?
03.01.2024, 16:4803.01.2024, 19:27
Suivez-moi
Plus de «Société»

C'est bien connu. Les discours des têtes couronnées pour marquer la fin de l'année sont tout - rassurants, prévisibles, rassembleurs, planplans, trop longs, bourrés de bons sentiments et de remerciements -, mais ils ne sont pas révolutionnaires. L'allocation de Margrethe II, ce 31 décembre 2023, ne devait pas faire figure d'exception.

Le discours de la dernière reine régnante au monde, 83 ans, a pris tout le monde de court au Danemark.
Le discours de la dernière reine régnante au monde, 83 ans, a pris tout le monde de court au Danemark.

Il faut croire que, à force de reconduire l'exercice tous les ans depuis 1972, la souveraine de 83 ans en a eu marre. «J'ai décidé que le moment était venu», a annoncé la «Reine-Cendrier» - surnom qu'elle soit à son habitude légendaire de griller 60 cigarettes par jour - sur un ton définitif.

«Dans deux semaines, cela fera 52 ans que je suis reine du Danemark. Une telle durée laisse des traces sur n'importe qui. Le temps fait son œuvre et le nombre de maux augmente», poursuit la monarque, avec un sens aigu de la dramaturgie et du suspens.

«Le 14 janvier 2024, 52 ans après avoir succédé à mon père bien-aimé, je quitterai mes fonctions de reine du Danemark. Je transmettrai le trône à mon fils, le prince héritier Frederik»
Margrethe II, lors de ses voeux annuels à la télévision, le 31 décembre 2023.

La bombe est lâchée

L'annonce a fait l'effet d'une bombe au Danemark, dont la monarchie n'a pas connu d'abdication depuis plus de 500 ans et où les tenanciers du titre suprême sont priés de bien vouloir rester en fonction jusqu'à leur mort.

A l'instar de la reine Elizabeth, dont elle a hérité du titre de «monarque la plus ancienne d'Europe» suite à son décès en 2022, Margrethe avait pourtant indiqué avec fermenté qu'elle comptait briguer son poste à vie. Pas plus tard qu’en 2016, elle avait balayé la possibilité d'abdiquer:

«Ça a toujours été comme ça. On reste aussi longtemps que l'on vit. C'est ce qu'ont fait mon père et mes prédécesseurs. Et c'est aussi ma façon de voir les choses.»
COPENHAGEN, DENMARK - APRIL 16: Queen Margrethe of Denmark, Crown Prince Frederik of Denmark, Crown Princess Mary of Denmark, Prince Christian of Denmark, Princess Isabella of Denmark, Prince Vincent  ...
La très populaire reine Margrethe, entourée de sa famille. Getty Images Europe

Il faut donc imaginer le choc pour les Danois de voir leur «tatie Daisy» rendre sa couronne avant l'heure fatidique. «On a toujours pensé qu'elle continuerait, sinon pour toujours, du moins pendant de nombreuses années encore», confie un aristocrate et fin connaisseur de la famille royale danoise au Daily Beast. «C’était donc vraiment une énorme surprise lorsqu’elle a annoncé qu’elle se retirait.»

«C’est venu complètement à l’improviste. Je pense que beaucoup de Danois sont assez choqués»
Phil Dampier, auteur et commentateur qui rend compte de la famille royale danoise depuis plus de 20 ans, au Daily Mail.

La réalité du terrain a toutefois eu raison de la volonté à toute épreuve de la monarque. Entre ses problèmes de santé (elle souffre de problèmes de dos depuis plusieurs années, et a subi une importante intervention chirurgicale début 2023), son âge avancé et quelques considérations purement pratiques sur la transmission de sa fonction.

La reine avait en effet souci d'épargner à son fils de 51 ans, Frederik, le sort de Charles III, éternel second engoncé dans son statut de prince héritier. D'autant que son petit-fils, Christian, vient de fêter ses 18 ans, et à même de reprendre la place de son père. On comprend mieux la décision de Margrethe d'anticiper sa retraite.

Mais, car il y a un mais, un ultime facteur aurait pesé dans sa décision. Et non des moindres. «Il est difficile pour les gens de ne pas associer son abdication aux récents troubles», précise le contact aristocratique du Daily Beast. Par «troubles», l'initié fait allusion à la période périlleuse dans laquelle est plongée depuis peu la très populaire et très stable famille royale du Danemark.

Le couple royal en danger

En effet, vous êtes peut-être passé à côté du scandale qui a échaudé le pays plus tôt cet hiver. Lorsque le prince héritier Frederik, qui avait depuis longtemps délaissé sa réputation de jeune playboy pour celle de super-mari et super-papa mâtiné de progressisme, a été surpris en plein «rendez-vous» avec la mondaine mexicaine Genoveva Casanova (non, ça ne s'invente pas), lors d'une soirée en Espagne. En skandale! comme on dirait en danois.

C'est en novembre que le magazine Lecturas s'est fait un plaisir de publier les photos de la virée nocturne du prince et de son amie à Madrid, entre visite d'une exposition sur Picasso et dîner intime sur fond de flamenco. Ce n'est pas tout: certaines images attesteraient que le prince héritier a quitté l'appartement de Genoveva Casanova, tôt le lendemain matin.

Drôle de cadeau pour les 20 ans de mariage du couple royal, au milieu des roses et du chocolat.
Drôle de cadeau pour les 20 ans de mariage du couple royal, au milieu des roses et du chocolat.leduras

Les démentis ne se sont fait pas attendre. Pendant que l'intéressée niait catégoriquement à la télévision espagnole avoir entretenu une quelconque relation amoureuse avec Frederik, la Couronne, fidèle à la tradition royale éternelle, se refusait à tout commentaire. En off, les proches du prince affirment qu'il nie farouchement ces accusations.

Hélas! Le mal est fait, et le petit peuple très remonté devant cet affront à leur princesse héritière Mary. Car la belle roturière aux airs sombres, pendant norvégien de Kate au Royaume-Uni ou de Letizia en Espagne, est une véritable star dans son pays d'adoption, à force de travail et de dévouement pour sa noble tâche.

C'est dans un pub que la jeune femme née en Tasmanie, alors jeune publicitaire dans une agence, fait la rencontre de son futur mari, à l'occasion des Jeux Olympiques de Sydney, en 2000. Quatre ans d'idylle et un déménagement au Danemark plus tard, le couple se marie lors d'une cérémonie en grande pompe à la cathédrale de Copenhague. Ensemble, ils auront quatre enfants, dont l'aîné et futur héritier du trône, Christian, est né en 2005.

DENMARK - OCTOBER 08: Mary Elizabeth Donaldson And Crown Prince Frederik in Fredensborg, Denmark on October 08, 2003 (Photo by Eric TRAVERS/Gamma-Rapho via Getty Images)
Mary Donaldson et son prince, roucoulant en 2003, au moment de leurs fiançailles. Image: Gamma-Rapho

C'est dire que les photographies des aventures espagnoles de Frederik tombent mal, à quelques mois de leur vingtième anniversaire de mariage. Au milieu du brouhaha médiatique, en public, le couple royal fait un front commun. On a pu notamment les apercevoir main dans la main à l'occasion du service du réveillon de Noël, à la cathédrale d'Aarhus, le mois dernier.

COPENHAGEN, DENMARK - NOVEMBER 06: Crown Princess Mary of Denmark and Crown Prince Frederik of Denmark attend a gala dinner at the Christiansborg Palace on November 06, 2023 in Copenhagen, Denmark. (P ...
Le couple est apparu à diverses occasions au cours du mois de novembre et de décembre, toujours uni.Getty Images Europe

En coulisses, cependant, on soupçonne que la période des Fêtes a été moins facile. Lorsqu'elle s'est rendue dans sa famille en Australie et en Nouvelle-Zélande courant décembre, la future reine du Danemark a été photographiée «en larmes» sur le tarmac de l'aéroport.

Plus troublant encore, une poignée de messages personnels et ambigus sur son compte Instagram.

«Désolée de ne rien avoir publié ce mois-ci, j'avais besoin de temps pour moi et pour d'autres choses. J'ai juste décidé de publier uniquement les événements les plus importants de novembre, puis tous ceux de décembre»
La princesse héritière Mary, en légende d’une photo Instagram publiée le 2 décembre.

De là à imaginer que ces rumeurs d'infélidité «malveillantes» aient raison du couple royal, il n'y a qu'un pas. Un pas que plusieurs tabloïds n'ont pas hésité à franchir.

L'habile stratégie de la reine

Pour ce qui est de la reine Margrethe II, qui s'échine à préserver l'institution depuis près d'un demi-siècle, pas question de perdre sa précieuse belle-fille et héritière. Son atout numéro un. «Les sondages d'opinion montrent que Mary est aussi populaire que la reine Margrethe. Dans l’ensemble, les sondages montrent qu’environ 80% des Danois soutiennent la monarchie», rappelle Lars Hovbakke Sorensen, historien et expert de la famille royale danoise, au Daily Mail.

«La reine Margarethe du Danemark est une opératrice astucieuse. Elle a délibérément lancé une bombe, qui pourrait bien être extrêmement bénéfique pour l'institution»
Le commentateur royal Richard Fitzwilliams, au Daily Mail.

Certains experts voient dans l'abdication inattendue de Sa Majesté ce week-end une tactique délibérée pour propulser plus vite son fils dans le rôle de roi - et de donner ainsi à son couple une nouvelle base.

«Dans deux semaines, le prince et la princesse seront présentés ensemble en tant que roi et reine, et ils devront s'y mettre. La reine pense peut-être qu’ils vont régler leurs différends et que cela sauvera leur mariage»
Phil Dampier, au Daily Telegraph.
COPENHAGEN, DENMARK - MAY 26: Queen Margrethe of Denmark, Crown Prince Frederik of Denmark and Crown Princess Mary of Denmark during the gala banquet on the occasion of The Crown Prince's 50th bi ...
Us n'est pas coutume dans les familles, la reine du Danermark aurait-elle mis en oeuvre une stratégie pour conserver sa précieuse belle-fille?Getty Images Europe

Il faut reconnaître que le timing entre l'annonce inattendue du retrait de Margarethe et les rumeurs qui écornent la réputation de son fiston est assez fabuleux. Et puis, c'est bien connu. Quand il s'agit de pérenniser la Firme, ces influentes et malicieuses matriarches ont plus d'un tour dans leur sac.

Elisabeth II, le best-of en vidéo
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Si je te vois, je t'étripe»: elle vit un enfer à cause de Netflix
Miranda Derrick, la star de TikTok au cœur du docu-série Netflix Danse avec le Diable, assure recevoir des messages haineux et des menaces de mort.

Miranda Derrick, l'une des protagonistes au cœur de la série à succès Danse avec le Diable, diffusé sur Netflix depuis le 29 mai, a saisi lundi ses réseaux sociaux.

L’article