assez dégagé
DE | FR
2
Sport
Coupe du monde 2022

Coupe du monde 2022: pour l'équipe de Serbie, rien ne va plus

Coupe du monde 2022: rien ne va plus pour l'équipe de Serbie
Aleksandar Mitrovic (Serbie) est revenu de blessure avec un petit bidon.Image: EPA

Avant le choc contre la Nati, tout part en vrille dans l'équipe de Serbie

Adversaire de la Suisse vendredi, la Serbie se débat avec des histoires de coucheries et de violentes dissensions internes. Outre un jeu en déliquescence et des conditions physiques suspectes.
01.12.2022, 11:5902.12.2022, 06:17
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Les rumeurs les plus extravagantes courent sur l'équipe de Serbie: cocufiages, bagarres à l'entraînement, joueurs en surpoids. Ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas n'a aucune importance pour la Suisse: une telle agitation n'est jamais bon signe. On résume avec nos envoyés spéciaux au Qatar.

Affaire Vlahovic: sexe, mensonges et micros

Dusan Vlahovic a ouvert la conférence de presse officielle de mercredi avec un message personnel. Motif de cette intervention: une source néerlandaise d'ESPN l'accuse d'entretenir une liaison avec la femme du gardien remplaçant de la Serbie, Predrag Rajkovic.

«Je suis désolé de devoir commencer la conférence de presse de la Coupe du monde de cette façon, mais je dois en parler car c’est mon nom qui est incriminé. Ce que nous lisons et entendons tous, je ne réalise même pas comment je me retrouve à commenter quelque chose d’aussi absurde. Évidemment, ces gens s’ennuient et n’ont pas de vie, ils n'ont rien de mieux à faire parce qu’ils sont frustrés ou aigris (...) Mais nous sommes plus unis que jamais et l’ambiance dans l’équipe n’a jamais été aussi bonne.»

Problème: Vlahovic a passé la dernière rencontre de la Serbie sur le banc, officiellement par précaution, en raison d'une pubalgie tenace contractée avec la Juventus. Ce n'est peut-être qu'un fâcheux contre-temps mais dans ce cas, pourquoi le joueur répète-t-il inlassablement qu'il est «prêt»?

Vestiaire déchiré:
des piques et des claques

Outre ses éventuelles coucheries intempestives, Vlahovic serait en conflit ouvert avec le sélectionneur Dragan Stojkovic, ancienne gloire de l'OM. Selon plusieurs journalistes serbes présents à Doha, les deux hommes n'auraient «pas la même conception du professionnalisme»; une formule polie, toujours plus en vogue dans le football, pour qualifier les flemmards et les soiffards.

Les médias serbes affirment que Vlahovic a également déclenché plusieurs disputes à l'entraînement et plongé «le vestiaire serbe dans le chaos avec ses piques incessantes». Pour ne rien arranger, une autre rumeur colporte que Nemanja Gudelj aurait convoité la petite amie de son coéquipier Luka Jovic.

Tensions politiques: Xhaka et Shaqiri dans le viseur

A chacune de ses conférences de presse, la délégation serbe rejette fermement toute question d'ordre géopolitique. Plus précisément toute allusion aux origines kosovares de certains joueurs suisses.

Mais tandis qu'elle s'efforce de dépolitiser le débat, l'ancien international serbe formé à Bâle, Zdravko Kuzmanovic, a allumé un incendie dans 20 Minutes. Le serbo-suisse a agi en franc-tireur et appelé à la vengeance:

«Je ne sais pas si les os tiendront»

«Mimer l'aigle bicéphale était un geste honteux, juste triste. Il faut séparer le sport et la politique: les gars n'avaient pas à faire ça. Si j'étais encore un joueur serbe à cette Coupe du monde, j'éliminerais Xhaka ou Shaqiri. Je vais vous le dire honnêtement: les Suisses doivent être prêts à tout. Si la Serbie n'a plus rien à perdre, je ne sais pas si les os tiendront. En 2018, 100% des provocations provenaient d'abord des Suisses. Le geste de l'aigle bicéphale n'a pas jailli avec les émotions, tout était prémédité. Les événements de Russie ne peuvent pas être oubliés. Si vous êtes provocateur, vous devez vous préparez à ce que ça secoue sur le terrain. Un joli dicton: on se rencontre toujours deux fois dans la vie.»
Zdravko Kuzmanovic dans 20 Minutes

Si la délégation serbe n'a pas réagi, les médias ont largement repris les déclarations de Kuzmanovic, en particulier les tabloïds.

Par ailleurs, le quotidien Alo! reproche à la Fifa d'avoir fait «une affaire d'État» du drapeau installé dans le vestiaire serbe, où un dessin propose une vision très personnelle du Kosovo et de ses frontières... La fédération kosovare est intervenue vigoureusement auprès de Gianni Infantino. «Cette fédération devrait se taire, ne pas créer de problèmes et ne pas déranger nos joueurs», a protesté Alo!

Des stars en petite forme
et des bides

La forme de plusieurs joueurs interroge au pays, où une émission de télévision l'attribue non seulement à des problèmes physiques, mais à des insuffisances mentales. Le message subliminal: «Vous ne prenez pas la Coupe du monde assez au sérieux.»

Serbia's Aleksandar Mitrovic, left, celebrates with Strahinja Pavlovic after scoring his side's third goal during the World Cup group G soccer match between Cameroon and Serbia, at the Al Janoub Stadi ...
Aleksandar Mitrovic.Image: sda

Le buteur de Fulham Aleksandar Mitrovic, de retour de blessure, a visiblement une autonomie de 70 minutes. Il n'a jamais eu le physique d'un danseur étoile mais il arbore désormais quelques rondeurs suspectes. Luka Jovic (Fiorentina), lui non plus, n'est pas en forme (ou alors c'est un ovale). Idem pour Filip Kostic (Juventus), blessé récemment et à la recherche de son premier souffle.

L'état d'esprit:
chacun pour soi

Accrochée par le Cameroun après avoir mené 3-1 (3-3), la Serbie a arboré une forme de suffisance endémique. Le problème n'est pas la maladresse, tant s'en faux, puisque les «Brésiliens de l'Europe» affichent des taux de possession tyranniques (60% contre le Cameroun). «Mais lancés dans un "chacun pour soi" offensif, les Serbes ont ouvert des boulevards à l’abnégation camerounaise», rapporte l'envoyé spécial de So Foot.

Au gré des Coupes du monde, où elle n'est jamais sortie des qualifications depuis son indépendance, la Serbie inspire les mêmes reproches. C'est encore vrai au Qatar où la défaite face au Cameroun a révélé des «attaquants égoïstes», «une défense passoire» et «sur les pattes arrières», «un milieu peu travailleur», «un amoncellement d’individualités» «sans volonté réelle de l'emporter» «dans un stéréotype de jeu collectif».

Dusan Tadic, un pilier
qui s'écroule

Capitaine et numéro 10 dévoué de la Serbie, Dusan Tadic ne sort jamais du onze de départ, initialement construit autour de lui. A 33 ans, le joueur de l'Ajax (ex-Southampton) a bien perdu un peu de tonus mais il reste le pilier de la Serbie, l'homme sur lequel tout le staff s'appuie.

Serbia's Dusan Tadic top fights for the ball with Cameroon's Gael Ondoua during the World Cup group G soccer match between Cameroon and Serbia, at the Al Janoub Stadium in Al Wakrah, Qatar, Monday, No ...
Une action solitaire classique de Dusan Tadic.Image: sda

Sauf que, déjà inexistant face au Brésil, Tadic a récidivé contre le Cameroun. Dribbles bornés quand il était au milieu du terrain, passes alibis quand il approchait de la la surface adverse. Pour certains observateurs serbes, Tadic est le symbole d'une équipe égarée et disloquée. Mais une équipe qui a de l'orgueil et du talent, il ne faudra pas l'oublier.

Emeutes à Bruxelles après Belgique - Maroc

Video: watson

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Voici la balle de match la moins fair-play de l'histoire du tennis
Un double disputé à Tenerife vendredi s'est terminé de façon tragi-comique pour la paire battue.

Ce match du Challenger Tour se joue sous le soleil de Tenerife. Le duo composé de Gigante et Passaro mène 6-3 5-4 et sert pour le match face à la paire Bortolotti et Martos. À cet instant de la partie, le serveur (au fond de l'image à droite) doit viser le carré situé dans la diagonale et donc jouer sur le receveur vêtu de blanc (et non celui de bleu).

L’article