Sport
Football

Maxime Estève (Montpellier) s'est lâché à l'interview

Ce joueur craque complètement à l'interview et on adore

«On est zéro», «ça me casse les couilles», «on aurait pu jouer 6h et demi, on n'aurait pas mis un but»: Maxime Estève a tout déballé dimanche.
07.02.2023, 09:2607.02.2023, 11:56
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Il faudrait plus de joueurs comme Maxime Estève. Le défenseur central de Montpellier n'a que 20 ans mais il a fait preuve de beaucoup de maturité lors de son interview après la défaite de son équipe (2-0), dimanche après-midi sur le terrain de Strasbourg. Alors que d'autres joueurs auraient gentiment expliqué qu'il est temps de se remobiliser pour le prochain match et que la saison est encore longue (16 matchs à disputer), Estève y est allé franco.

En 41 secondes, le footballeur a tout déballé, disant tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas sans oser l'exprimer.

La séquence en vidéo

Vidéo: watson

Peu de temps après sa prise de parole, le joueur a tout de même tenu à s'excuser sur les réseaux sociaux.

Son message a-t-il été dicté par la communication du club? Plusieurs internautes semblent le penser et ont répondu au joueur qu'il n'avait pas à s'excuser et qu'il avait très bien fait.

Montpellier s'est enfoncé dans la crise après sa défaite à Strasbourg (la 5e en six journées de championnat) malgré une supériorité numérique d'une heure. Le club héraultais est 15e de Ligue 1 à deux points seulement du premier relégable.

(jcz)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Alisha Lehmann mérite plus de respect
La footballeuse est une immense star sur les réseaux sociaux. Mais elle est aussi vivement critiquée pour cela.

La Suissesse Alisha Lehmann est une star du football féminin. Mais elle divise, uniquement parce qu'elle a plus de succès sur les réseaux sociaux que les terrains de football. C'est ainsi que le magazine argovien Hattrick titrait récemment: «Alisha Lehmann, un modèle?». Et que la chronique se terminait par la question suivante:

L’article