International
Le Milkshake

Trump perd un atout décisif sur Biden

Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Saviez-vous qu'en 2017, Trump a interrompu un briefing de la CIA à propos de l'Afghanistan pour commander des milkshakes?
Le Milkshake

Trump perd un atout décisif face à Biden

Depuis quelques jours, l'ex-président en campagne s'emmêle les pinceaux et multiplie les bourdes. À la manière d’un Joe Biden, justement. Fallait pas se moquer.
31.10.2023, 18:5031.10.2023, 19:43
Suivez-moi
Suivez-moi
Plus de «International»
Le Milkshake... what the hell?!
De la présidentielle 2024 aux déboires judiciaires de Donald Trump, la démocratie américaine a le feu au cul. Pour vous raconter au mieux ces petites et grandes américaneries, Marine et Fred vous serviront régulièrement un bon gros Milkshake bien frais. Un concentré de fast news comme seule l'Amérique sait nous en fourguer.

🌑 S'il est une (rare) chose sur laquelle la plupart des Américains sont d'accord, c'est que Joe Biden, 80 ans, est trop vieux pour briguer un second mandat.

Tout malin qu'il est, Donald Trump, 77 ans, fait reposer une bonne partie de sa campagne sur le fait que son successeur est un vieillard sénile, doublé d'un incompétent notoire. C'est d'ailleurs un excellent comédien quand il s'agit d'imiter Joe Biden en train de perdre la boule sur scène.

Hélas, l'efficacité de cette stratégie supposait d'abord de ne pas tomber lui-même dans la sénilité.

Ces dernières semaines, Donald Trump s'est pris les pieds dans une série de gaffes et de maladresses, qui dépasse son style habituel. Pour n'en citer que quelques-unes: confondre les présidents de la Turquie et de la Hongrie, George W. Bush et son frère Jeb, ou encore identifier à tort Barack Obama comme son adversaire en 2016, alors qu'il s'agissait d'Hillary Clinton.

Dernier raté en date, pas plus tard que ce dimanche, dans la petite ville de Sioux City, dans l'Iowa: au terme de son speech, Trump remercie avec chaleur ses partisans... de Sioux Falls, un bled du Dakota du Sud situé à quelque 120 kilomètres. Le candidat n'a rectifié le tir qu'après avoir été éloigné du micro et informé de sa méprise par un assistant. Ce qui n'est pas sans rappeler l'un de ses sketchs favoris: son imitation de Joe Biden lorsqu'il confond l’Iowa avec l’Idaho. Bah, pour leur défense à tous les deux, ça sonne pareil.

Sans aller jusqu'à suivre les médias américains dans leur théorie selon laquelle Donald Trump est à peu près tout aussi sénile que Joe Biden (lui qui nous gratifie d'une gaffe à peu près deux fois par jour), nous préférons miser sur le fait que Trump est juste un irrattrapable inculte. Et qu'il n'en a pas grand-chose à foutre.

***

Le sale profiteur du jour

En tout cas, il y quelqu'un qui compte bien tirer profit de cette confusion: Ron DeSantis. Vous vous souvenez peut-être de ce mec tout droit débarqué de sa Floride natale, en guerre contre Disney et contre le progressisme, qu'on a longtemps présenté comme l'étoile montante des primaires républicaines. Avant qu'il ne s'effondre comme un morceau de flan tout flasque.

LAS VEGAS, NEVADA - OCTOBER 28: Republican presidential candidate Florida Gov. Ron DeSantis waves as he arrives at the Republican Jewish Coalition's Annual Leadership Summit at The Venetian Resor ...
Depuis, le gouverneur de Floride ne fait plus peur à grand monde.Getty Images North America

Bien inspiré par la stratégie de son adversaire, dont il a lui-même fait les frais, DeSantis, «Ron boulette de viande» de son surnom, a lancé un «outil de suivi des accidents», pour compter les jours écoulés depuis la dernière bourde de Trump.

«En 2016, il était en roue libre, il sillonnait le pays. Maintenant, c'est un gars différent. Et c'est triste à voir»
Ron DeSantis au sujet de Donald Trump, lors d'un entretien avec des journalistes dans le New Hampshire, ce lundi.

Il faudra toutefois à Ron DeSantis plus que ces vagues traits d'humour pour gagner: alors qu'il misait sur l'Etat de l'Iowa pour remettre à flot sa campagne en plein naufrage, le candidat à la Maison-Blanche est en train de sombrer dans les sondages, au profit de son adversaire républicaine Nikki Haley. On le dit sur le point d'abandonner la course. Et c'est peut-être ça qui est vraiment «triste» à voir.

***

La découverte du jour

A défaut de Ron DeSantis, un autre homme soutient fermement Donald Trump et considère que Joe Biden nage en plein «déclin cognitif»: c'est le nouveau président de la Chambre, Mike Johnson. Depuis que les républicains ont élu cet illustre inconnu la semaine passée, un flot d'informations interrompu a été publié à son sujet. Et la plupart d'entre elles ne sont pas vraiment... hmmm, comment dire? Bonnes.

Derrière son look d'intello coincé mais sympathique, nous n'avons pas tardé à découvrir en Mike Johnson un trumpiste extrême, climato-sceptique et farouchement anti-avortement, qui pense que les fusillades de masse sont provoquées par le fait d'enseigner la théorie de l’évolution à l'école. Son mantra?

«Allez chercher une Bible sur votre étagère et lisez-la, voici ma vision du monde»
Mike Johnson dans une interview sur Fox News, la semaine passée.

Il s’avère que sa femme, Madame Johnson, semble partager des opinions tout aussi peu consensuelles. Selon le HuffPost, Kelly dirige une société de conseil qui, dans ses documents, compare l'homosexualité aux relations sexuelles avec un membre de la famille ou avec un animal. Mais pas que:

«Nous croyons et la Bible enseigne que toute forme d'immoralité sexuelle, telle que l'adultère, la fornication, l'homosexualité, la conduite bisexuelle, la bestialité, l'inceste, la pornographie ou toute tentative de changer de sexe, ou un désaccord avec son sexe biologique est un péché et une offense à Dieu.»

Et sinon, votre mardi?

***

Le fail du jour

Pour achever cet après-midi pluvieux dans la joie et la bonne humour, restons sur les mecs vraiment affreux et prenons un instant pour parler de Steve Bannon. On rappelle que cet ignoble type de l'alt-right complote secrètement dans un sous-sol de Washington, pour renverser le gouvernement américain.

NEW YORK, NEW YORK - MAY 25: Steve Bannon, former advisor to President Donald Trump, appears in Manhattan Supreme Court to set his trial date on May 25, 2023 in New York City. Last year, Bannon was ch ...
L'affreux Steve Bannon, dans un tribunal de New York.Getty Images North America

Il s'avère que, depuis qu'il a activement soutenu Trump dans ses tentatives de voler l'élection présidentielle de 2020, le bonhomme a de sérieux ennuis judiciaires. Si sérieux que ses frais d'avocats ont pris l'ascenseur: «Un montant de 7 à 8 chiffres», articule le Guardian. Si bien que Steve Bannon n'est même plus capable de les payer. Son équipe juridique vient de le laisser tomber pour lui coller un procès, et le contraindre à payer ses honoraires. Courage Steve, c'est bientôt le week-end.

***

Voilà, c'est tout pour le Milkshake. Et god bless les bonbons, les marrons, sans oublier... Halloween et Jill Biden!

La Première dame n'a pas failli à la tradition: cette année, elle s'est déguisée en petit chat pour ouvrir les portes de la Maison-Blanche aux mioches et leur distribuer des friandises. Pour sûr, Joe a adoré. Miaou!

WASHINGTON, DC - OCTOBER 30: U.S. first lady Jill Biden wears cat ears and makeup while handing out books during a Halloween trick-or-treat event on the South Lawn of the White House on October 30, 20 ...
Getty Images North America
WASHINGTON, DC - OCTOBER 30: U.S. President Joe Biden and first lady Jill Biden walk out of the White House to host a Halloween event on the South Lawn of the White House on October 30, 2023 in Washin ...
Getty Images North America
Joe Biden tombe de son vélo
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elections législatives: Kilian Mbappé «contre les extrêmes»
Une campagne-éclair s'est ouverte, en France, avant le premier tour des législatives anticipées le 30 juin. Les infos les plus chaudes, c'est par ici 👇
L’article