Société
prince harry

Le prince Harry sera au Royaume-Uni pour la commémoration d'Elizabeth II

Alors que la famille royale s'apprête à commémorer le premier anniversaire de la mort de Queenie, la présence d'Harry au Royaume-Uni laisse craindre qu'il ne détourne l'attention.
Alors que la famille royale s'apprête à commémorer le premier anniversaire de la mort de Queenie, la présence d'Harry au Royaume-Uni laisse craindre qu'il ne détourne l'attention.montage: watson

Le retour de Harry fait trembler la famille royale

Le jour du premier anniversaire de la mort d'Elizabeth II, le 8 septembre prochain, son turbulent petit-fils Harry sera justement de passage par le Royaume-Uni. Un séjour qui risque d'attirer l'attention - et surtout, de provoquer le courroux de sa noble famille.
24.08.2023, 18:5125.08.2023, 07:55
Suivez-moi
Plus de «Société»

Le temps file, mes aïeux! Voilà déjà bientôt un an, jour pour jour, que votre loyale chroniqueuse royale et autres fans de monarchie noyaient leurs larmes dans un Gin tonic, à l'annonce du décès «paisible» de Queenie en Ecosse. Une disparition historique que la famille royale ne manquera évidemment pas de marquer avec tout le respect qu'il se doit, le 8 septembre.

Au programme, rien de spectaculaire. Ni concerts de cornemuse, ni parades militaires, et encore moins de feux d'artifice. Il faut dire que la Firme a déjà fait largement péter le budget l'an dernier, en facturant quelque 161,7 millions de livres sterling au contribuable, pour assurer à Sa Majesté des funérailles dignes de son nom. De quoi justifier davantage de sobriété cette année.

Harry sera de la partie... ou pas

Du côté du roi Charles et de la reine Camilla, qui se trouveront encore au château de Balmoral, lieu du décès d'Elizabeth II et de leurs vacances d'été, pas de prise de parole ni d'apparition publique. Selon leur cabinet, ils devraient plutôt passer la journée à «réfléchir tranquillement», en privé, dans la paix et le recueillement.

En ce qui concerne Kate et William, aucun projet n'est encore confirmé. Tout juste sait-on que le couple princier se trouvera au Pays de Galles et compte faire une apparition publique ce jour-là. Evidemment, le futur roi d'Angleterre ne pas manquera d'adresser quelques mots émouvants à sa chère et tendre «Granny».

Il est cependant une autre présence sur sol britannique qui risque de troubler la quiétude de ces hommages: le prince Harry fera en effet le déplacement depuis la Californie pour un discours à Londres, le 7 septembre, à l'occasion de la cérémonie des «WellChild Awards», association caritative dont il est mécène depuis des années. L'un des rares mécénats privés qu'il a conservés lorsqu'il s'est retiré de ses fonctions royales.

Comme le duc n'a rendez-vous que le 9 septembre en Allemagne, à Düsseldorf, pour les Jeux Invictus, tout laisse à penser qu'il se trouvera encore dans son pays natal le jour de l'anniversaire fatidique. Largement de quoi faire trembler sa famille, à l'idée que sa présence ne détourne l'attention de la star du jour.

D'autant que, comme l'a révélé le Sun plus tôt ce mois-ci, Harry et Meghan n'ont pas été conviés à la réunion du cabinet pour honorer Elizabeth. Ni à aucune commémoration publique ou privée. De quoi leur donner envie de faire leur propre programme?

Toutefois, Meghan ne sera pas de la partie: selon le Telegraph, la duchesse rejoindra son mari directement en Allemagne depuis Montecito, sans passer par le Royaume-Uni. Le quotidien précise encore qu'Harry n'a pas non plus l'intention de profiter de ces deux jours pour se rendre en Ecosse et faire un saut chez son royal «daddy», au château de Balmoral.

Rassurez-vous: un rendez-vous avec Charles serait déjà fixé...

Quant à des retrouvailles avec son frangin, William, l'hypothèse est encore moins probable. Les deux frères ne sont plus en contact depuis plusieurs mois. Des proches murmurent que l'aîné est encore «largement dégoûté» par les indiscrétions et les apitoiements bruyants de son cadet.

Un prince sans domicile fixe

Quoi qu'il en soit, l'annonce de la présence du Sussex fait déjà abondamment jaser la presse britannique et américaine... et soulève de nombreuses interrogations. Harry profitera-t-il de l'habituelle discrétion familiale pour rendre un hommage plus bruyant à sa grand-mère? En profitera-t-il pour s'attirer la lumière et les projecteurs? Rencontrera-t-il d'autres membres de sa famille, notamment ses cousines Eugenie et Beatrice, dont il est très proche? Et enfin... où diable va-t-il dormir?

C'est en effet la toute première fois que le prince se retrouvera sans véritable pied-à-terre sur ses terres d'origine. Privé par son père de Frogmore Cottage en janvier, le prince avait pu utiliser la maison pour la dernière fois au mois de juin, à l'occasion de ses trois jours de procès contre le groupe de presse MGN.

On sait que Charles III a promis à son fils un logement alternatif en cas de retour au Royaume-Uni. Quoi qu'il en soit, c'est la première fois depuis son départ pour l'étranger que le duc de Sussex sera obligé de quémander la permission du palais de Buckingham pour se loger dans l'un des appartements vacants de l'un ou l'autre des domaines royaux. A moins qu'il ne décide de séjourner chez des amis... voire dans un hôtel. My Lord!

Autre marque de déshonneur: le duc ne bénéficiera officiellement plus de la protection automatique dont il profitait quand il était en fonction. Faute de quoi, il sera désormais flanqué de son propre service de sécurité privé.

Des problèmes capillaires

Ce n'est sans doute pas la principale préoccupation de notre pauvre prince. Plus tôt cette semaine, c'est une autre faille que celle de sa sécurité qui a fait couler beaucoup d'encre parmi les tabloïds: celle-ci, d'ordre capillaire.

En effet, la startup de biotechnologie californienne BetterUp, que le prince a rejointe en 2021, vient tout juste de mettre à jour le profil de son «Chief Impact Officer» («responsable de l'impact» en français, ne me demandez pas à quoi ça sert) avec un nouveau portrait. Et il y a... comment dire? Un petit hic.

Oh, le beau prince.
Oh, le beau prince.image: betterup

N'avez-vous rien remarqué? Cette épaisse chevelure rousse, sombre... et tellement abondante. Rien à voir avec quelques photos du prince prises la semaine précédente, lors de son voyage à Singapour.

SINGAPORE, SINGAPORE - AUGUST 12: Nacho Figueras, Sentebale Ambassador and Prince Harry, Duke of Sussex, Co-Founding Patron of Sentebale, pose for a photo during the Sentebale ISPS Handa Polo Cup on A ...
Hmm... comment dire?Getty Images AsiaPac

Vous avez compris: en fait, l'ex-royal de 38 ans a nettement moins de poils sur le caillou que ne laisse supposer sa page internet. Quant à savoir s'il s'agit d'un montage maladroit de la firme BetterUp ou d'implants capillaires... Le mystère reste entier.

Si une calvitie n'a rien de dramatique et ne mérite en rien d'être la cible des moqueries du Daily Mirror ou du Sun, ce sont davantage les propos de Harry à ce sujet qui font gentiment ricaner. Depuis des années, le prince en exil ne manque jamais une occasion de railler la perte de cheveux de son frère William. Dans ses mémoires Spare, il va jusqu'à décrire la calvitie de son aîné comme «alarmante» et nettement «plus avancée que la sienne», malgré leurs deux ans d'écart.

N'en déplaise à Harry, un chirurgien esthétique britannique renommé a affirmé en 2021 dans la presse que la perte de cheveux du prince s'était accélérée depuis qu'il avait déménagé aux Etats-Unis. Ajoutant, par la même occasion, qu'Harry devrait être pratiquement chauve à l'âge de 50 ans. Karma, dites-vous?

Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
Le mariage, en 2011.
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Kendji Girac aperçu pour la première fois depuis sa blessure par balle
Deux mois après sa blessure par balle, la star française Kendji Girac est apparue dans une vidéo diffusée samedi sur les réseaux sociaux.

Le chanteur Kendji Girac, qui avait été grièvement blessé par balle le 22 avril dernier, est réapparu pour la première fois, dans une vidéo diffusée samedi sur les réseaux sociaux. Lundi, la justice française a annoncé avoir mis fin à l'enquête.

L’article