DE | FR
Bild

Tokyo 2020

Elle n'osait plus sortir de chez elle. La voilà sur le toit du monde

Nikita Ducarroz, 25 ans, a choisi le vélo pour vaincre des troubles de l'anxiété. Elle a remporté le bronze en BMX freestyle, discipline qui fait son apparition au programme olympique.

team watson/ats



C'est une douzième médaille pour la Suisse dans ces JO, la neuvième pour une femme. Les attentes de Swiss Olympic sont largement dépassées, essentiellement grâce à la délégation féminine qui avait déjà obtenu plus de la moitié des podiums à Rio (4/7).

Vice-championne du monde à Montpellier il y a deux mois, Nikita Ducarroz s'offre un deuxième podium consécutif sur la scène internationale. Elle a parfaitement résisté à la pression, elle qui avait clairement affirmé viser une médaille.

Bild

«C'était mon jour. J'espère que tout le monde a pu voir que nous pratiquons un vrai sport. J'espère aussi que ma médaille aidera à développer la discipline en Suisse»

La Genevoise, qui réside en Caroline du Nord, a tremblé jusqu'au bout. Après avoir chuté en deuxième manche et reculé au troisième rang, elle a vu l'Américaine Perris Benagas (4e) échouer à 0,70 point seulement.

«J'ai eu peur. J'étais très tendue en attendant la décision des juges, qui ont pris plus de temps que d'habitude pour donner leur note»

L'exploit en image

Vidéo: RTS

Comme elle l'avait annoncé, Nikita Ducarroz a livré un premier run solide, sans prendre de risque inutile, pour pointer au deuxième rang provisoire derrière la championne du monde Hannah Roberts. L'impressionnante prestation de Charlotte Worthington (97,50 points) en deuxième manche l'a cependant mise sous pression.

Le BMX l'a sauvée

Avant de monter sur un podium olympique, Nikita Ducarroz a été confrontée, comme bon nombre d'adolescents, à des troubles de l'anxiété.

«Je n'osais plus sortir de chez moi»

«Je ne sais plus quand ça a commencé, j'avais peut-être cinq ou six ans. Le mal a empiré jusqu'à mes 14 ans. Je ne pouvais plus sortir de chez moi. C'est le BMX qui m'a aidée à m'en sortir. L'entraînement, la compétition, les voyages, tout cela m'a aidée. Le vélo m'a permis de surpasser mes peurs, en compétition et dans la vie de tous les jours. Sans le BMX, je serais peut-être encore coincée à la maison»

Bild

Nikita Ducarroz en bref

Naissance: 12.08.1996 à Nice, d'un père suisse et d'une mère américaine,
Taille: 163 cm
Discipline: BMX freestyle
Résidence: Holly Springs (USA)
Principaux succès: bronze olympique (Tokyo 2021), vice-championne du monde 2021, championne de Suisse 2019

Plus d'articles sur le sport

Une fighteuse trans met une rouste à sa rivale et crée la polémique

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

Mauvaise foi

L'Euro, c'est interminable

«Et gooooaaaal!» Pendant encore presque trois semaines, on va se battre pour savoir quelle équipe dont on n'est pas capable de citer le nom d'un joueur est la meilleure. Youpi.

Les commentateurs sportifs qui s'égosillent comme des cochons qu'on égorge. Les supporters qui klaxonnent encore plus qu'un cortège de 600 voitures dans un mariage. Les discussions de comptoir sur les performances de la Nati qui nous donnent envie d'être ronds comme un ballon dès la pause café. Un croissant, un gin-to, un Xanax.

Plus que dix-huit jours à compter de ce mercredi. Seuls douze petits jours se sont écoulés depuis le début de cet Euro 2020 mais qui se déroule en 2021. DOUZE JOURS. …

Lire l’article
Link zum Artikel