DE | FR
Image: Twitter

Le FC Lucerne maîtrise mieux le ballon que Photoshop 😂

Pour annoncer la nomination de Mario Frick, le club de Suisse centrale a mis la tête de son nouvel entraîneur sur le corps de son ancien (Fabio Celestini), en espérant que ça passe inaperçu. Raté!
22.12.2021, 11:4522.12.2021, 12:01

On dit souvent d'un entraîneur viré qu'il s'est fait couper la tête par ses dirigeants. C'est particulièrement vrai pour Fabio Celestini, remercié le 22 novembre après une nouvelle défaite à Lugano. Le coach vaudois ne le savait pas encore à ce moment-là, mais il allait être encore malmené par son ancien employeur quelques semaines plus tard.

Car pour annoncer la nomination de son nouvel entraîneur Mario Frick, le FCL a ressorti une vieille image de Celestini et a simplement remplacé la tête de ce dernier par celle de son successeur. Signe que les techniciens sont vite oubliés.

C'est l'internaute Harry Schlender qui s'est aperçu de cette supercherie qui n'est pas évidente au premier coup d'oeil. Car il faut avouer que le montage est bien fait. Le chef de comm' a pris soin de gommer les initiales de Fabio Celestini («FC») sur le sweat, de travailler les contours du cou et de rehausser les couleurs. Un vrai travail d'orfèvre.

Ce qui a causé sa perte, c'est la réapparition de la photo originale, la comparaison entre les deux images ne laissant guère place au doute.

Faut-il y voir un manque de respect envers Fabio Celestini? Ou envers le nouvel entraîneur lucernois? On penche plutôt pour une maladresse consécutive à la date de l'annonce. Mario Frick a en effet été nommé à la tête du FCL mardi, soit deux jours après le début de la trêve hivernale. Le club voulait le présenter dans son nouveau costume d'entraîneur, c'est à dire avec les sponsors (Otto's et Craft) bien en évidence, mais les joueurs sont en vacances et Frick n'a pas pu donner le moindre entraînement. Lucerne s'est donc arrangé avec ses archives en espérant que ça passe inaperçu. Raté!

(jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Après le sport, le réconfort 👇

«Le masque me donne des boutons et me fait moins bien jouer au volley»
Marine (prénom d'emprunt) est obligée de porter un masque avec son équipe de volley amateur, ce qui provoque chez elle plaques rouges, démangeaisons et boutons. «Je ne suis pas la seule dans ce cas. Tout le monde souffre», dit-elle.

Marine, les mesures anti-Covid vous obligent à porter un masque en compétition depuis fin décembre. Quel impact cela a-t-il sur la pratique de votre sport?
Le masque me grattait déjà dans la vie de tous les jours, mais c'était encore supportable. En compétition, la transpiration aggrave tout. Je développe de l'eczema: rougeurs, démangeaisons partout sur le visage, boutons. Ce n'est pas du tout agréable.

L’article