DE | FR

Voici notre 11 de l'année en Super League (et il y a trois Servettiens)

Les Fêtes sont synonymes de rétrospectives ou de bilans. Pour nous, c'est l'occasion de vous livrer notre équipe de l'année en Super League. Un onze basé sur les performances de l'année civile 2021 et donc sur le deuxième tour 20/21 et le premier tour 21/22.
26.12.2021, 13:0726.12.2021, 20:29
Jonathan Amorim
Suivez-moi

Gardien de but : Yanick Brecher 🇨🇭 (FC Zurich)

On démarre cette sélection par le portier du FCZ. Yanick Brecher, 28 ans, est entré dans une nouvelle dimension cette année. Critiqué ces dernières saisons, pointé du doigt même comme étant un gardien prenant un rouleau par match, il a su faire le dos rond, encaisser les critiques pour se positionner aujourd'hui comme l'un des meilleurs gardiens du pays.

En 2021, Yanick c'est 39 matchs de titulaire en Super League dont 37 avec le brassard de capitaine de l'équipe actuellement en tête de Super League. En bonus, il a offert huit «clean sheets» cette année au FCZ et à la «Südkurve». Stark.

Yanick indiquant la direction à ses «haters»
Yanick indiquant la direction à ses «haters»Image: KEYSTONE

Latéral gauche : Gaël Clichy 🇫🇷 (Servette)

Le vétéran du Servette FC, Gaël Clichy, possède de très, très beaux restes. Il l'a démontré cette année sur son côté gauche. Très actif, il a pris son couloir comme personne d'autre. À 36 ans, il a également su enchainer les matchs, n'étant stoppé qu'une seule fois, en avril, pour quelques semaines.

Le regard déter', Gaël est en mission à Genève
Le regard déter', Gaël est en mission à GenèveImage: KEYSTONE

Solide défensivement, il a également délivré quatre passes décisives. En plus de son importance sur le terrain, le Français a certainement joué un rôle décisif dans le vestiaire servettien lors des passages à vide qu'ont connu les Genevois cette année. La présence de Gaël Clichy en Suisse est un grand luxe pour les Grenat mais également pour tous les amateurs de football dans notre pays.

Défenseur central : Becir Omeragic 🇨🇭 (FC Zurich)

C'est l'une des grosses révélations de l'année. Le Genevois de 19 ans, arrivé à Zurich en 2018, est devenu le pilier de la défense de son club. Ses performances l'ont emmené cette année jusqu'en sélection nationale. En 2021, il a participé à 35 matchs de Super League. Depuis la reprise en juillet, il n'a loupé que 85 minutes de championnat, le 20 novembre dernier lors du déplacement de son équipe à Tourbillon. Sinon, il a été aligné lors des 90 minutes de toutes les autres rencontres de championnat. Propre, pour le futur taulier de la défense centrale de l'équipe de Suisse.

  • En résumé : quand on sortira de la crise du Covid, Becir sera capitaine de la Nati. Voilà un vrai message d'espoir.
Formé à Genève, confirmé à Zurich, Becir est la révélation de l'année
Formé à Genève, confirmé à Zurich, Becir est la révélation de l'année Image: KEYSTONE

Défenseur central : Reto Ziegler 🇨🇭 (FC Lugano)

À côté du jeune et talentueux Omeragic, on a choisi l'expérimenté Reto Ziegler (35 ans) pour compléter notre défense centrale. Titulaire indiscutable dans l'axe de l'une des défenses les plus imperméables de Suisse (Lugano), l'ancien joueur du FC Sion s'est également distingué pour ses qualités de buteur sur coup de pied arrêté avec ses cinq buts.

Une année de plus au plus haut niveau, une année de plus à envoyer des grosses cacahuètes sur péno et coup-franc
Une année de plus au plus haut niveau, une année de plus à envoyer des grosses cacahuètes sur péno et coup-franc keystone

Au total, il a participé à 32 rencontres de Super League cette année, étant un élément important des bonnes performances des Tessinois en championnat.

Latéral droit : Silvan Hefti 🇨🇭 (YB)

Valeur sûre du championnat, Silvan Hefti s'est vite imposé à YB depuis son arrivée en 2020. L'ancien capitaine du FC Saint-Gall occupe depuis le poste de titulaire sur le côté droite de la défense bernoise, avec un certain succès. Défenseur à l'ancienne, rugueux et discipliné, Silvan Hefti a également brillé offensivement. On se souvient notamment de sa montée victorieuse en Ligue des champions contre l'Atalanta. De belles performances, encore insuffisantes pour taper à la porte de Murat Yakin mais pas pour intégrer notre 11 de l'année.

Un joueur à l'ancienne, on apprécie.
Un joueur à l'ancienne, on apprécie.Image: KEYSTONE

Milieu de terrain : Antonio Marchesano (FC Zurich)

Nominé au titre de meilleur joueur de Super League par la SFL, le meneur de jeu du FC Zurich a vécu une année 2021 faste. Auteur de 18 buts en 36 matchs de championnat cette année, le Tessinois figure logiquement parmi les meilleurs joueurs du pays et dans notre onze.

Tout sent le football chez Antonio, qui prend logiquement le numéro 10 dans notre sélection
Tout sent le football chez Antonio, qui prend logiquement le numéro 10 dans notre sélection Image: Keystone

L'élégant milieu de terrain du FC Zurich vit, à 30 ans, sa meilleure saison sur le plan individuel et pourrait vivre, sur le plan collectif, son premier titre de champion, en juin prochain, si lui et ses coéquipiers tiennent sur la distance.

  • En résumé : «Croqueur d'amour, l'œil de velours, comme une caresse.» Antonio, c'est ce personnage italien fantastique imaginé par Dalida en 1975: Gigi l'Amoroso.

Milieu de terrain : Pajtim Kasami 🇨🇭 (FC Bâle)

Dans un autre registre, on accueille dans ce onze Pajtim Kasami. Expérimenté et travailleur, le Bâlois possède un profil différent, voir unique en Suisse. Athlétique, le «box to box» bâlois écrase l'entre-jeu depuis son retour en Suisse. Ses cassages de lignes lui ont permis d'inscrire 12 buts toutes compétitions confondues en 2021. Titulaire indiscutable au FCB, l'ancien du FC Sion n'a jamais caché son envie de revenir en équipe nationale. Il a encore six mois pour convaincre Murat Yakin.

  • En résumé : on veut tous voir «Pachtim» au Qatar. Surtout qu'il va envoyer une immense roulette-lucarne contre les locaux en match d'ouverture.
Il écoeure les défenseurs.
Il écoeure les défenseurs. keystone

Milieu de terrain : Kastriot Imeri 🇨🇭 (Servette)

Le milieu offensif genevois est LA révélation de l'année, ou LA confirmation, c'est comme vous préférez.

Brillant à Genève, il est même devenu international durant l'automne. De quoi ravir les supporters servettiens mais également récompenser ses belles performances de l'année.

«Quand tu es nominé dans le onze de l'année de watson»
«Quand tu es nominé dans le onze de l'année de watson» keystone

Auteur de 8 buts depuis le début de la saison 2021/2022, le Genevois a vraiment pris une nouvelle dimension ces derniers mois. De quoi faire grimper sa popularité mais également sa cote sur le marché des transferts.

Attaquant : Miroslav Stevanovic 🇧🇦 (Servette)

L'autre Servettien en forme évolue sur l'aile droite de l'équipe genevoise. Le Bosnien a distillé 28 (!) passes décisives cette année. Le chiffre est stratosphérique, la performance est unique.

Snobé par les votes des membres de la SFL dans la course au titre de meilleur joueur de l'année (ce qui a provoqué la colère compréhensible des supporters Grenat sur Twitter), Micha figure bien évidemment dans notre onze. Et s'il fallait décerner un titre de joueur de l'année, c'est à «Monsieur Passe Décisive» qu'on le décernerait, sans aucun débat.

King of the assists
King of the assists keystone

Attaquant : Arthur Cabral 🇧🇷 (FC Bâle)

Le Brésilien du FC Bâle sort d'une année 2021 exceptionnelle. À l'heure du bilan, Arthur impressionne: 43 buts sur l'année écoulée ! 43 ! Un chiffre monstrueux qui pourrait faire naitre un autre chiffre tout aussi impressionnant : celui de la somme qui sera dépensée par son futur acheteur.

Valorisé à 15 millions d'Euros par transfermarkt, l'attaquant du FC Bâle devrait prochainement permettre à son club d'encaisser un joli chèque. Avec la conscience tranquille et le sentiment du devoir accompli.

Une machine.
Une machine. keystone
  • Pour info: 43 buts, c'est 11 de plus que Lionel Messi en club en 2021. Voilà.

Attaquant : Jordan Siebatcheu🇺🇸 (YB)

On termine ce onze par un autre attaquant qui a régalé en 2021, l'Américain Jordan Siebatcheu. Avec ses 27 buts, l'attaquant d'YB figure parmi les meilleurs éléments offensifs du pays. Le natif de Washington s'est même fait un nom à l'international en inscrivant plusieurs buts en Coupe d'Europe (dont un face à Manchester United) et en devenant un membre régulier de la Team US (8 matchs cette année et un premier but en équipe nationale). Good job, Jordan !

Il les rend tous fiers.
Il les rend tous fiers. Image: KEYSTONE

NOTRE ONZE 1️⃣1️⃣

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Constantin: «Petkovic à Bordeaux, c'est comme l'histoire du melon»
Vladimir Petkovic est-il un entraîneur de club? On a posé la question à trois experts du foot suisse dont Christian Constantin, qui utilise une métaphore dont il a le secret pour décrire la situation compliquée de «Petko» à Bordeaux.

Vladimir Petkovic joue sa place sur un banc, ce dimanche après-midi contre Strasbourg (15 heures), et ce ne sera pas la première fois de sa carrière. Le Tessinois a connu des expériences contrastées à la tête des différents clubs de première division qu'il a dirigés, ne remportant qu'un seul trophée (une Coupe d'Italie avec la Lazio) en 13 ans de carrière. Les chiffres seuls (33% de victoires sur l'ensemble de ses expériences), bien sûr, ne suffisent pas à estimer la qualité de son travail, et ne disent pas qu'il s'est imposé pendant plusieurs saisons comme l'homme fort de clubs aussi ambitieux que les Young Boys ou la Lazio.

L’article