Sport
Hockey sur glace

Bienne a plein de raisons d'être déçu, son public en a une de se réjouir

Un supporter biennois encourage son equipe lors du deuxieme match de la finale des play-off du Championnat de Suisse de hockey sur glace de National league entre le EHC Biel-Bienne et le Geneve-Servet ...
Image: KEYSTONE

Bienne a plein de raisons d'être déçu, son public en a une de se réjouir

La défaite 3-2 des Seelandais contre Genève, jeudi lors de l'acte IV de la finale, fait perdre l'avantage de la glace au HC Bienne, mais prolonge la série: il y aura un 6e acte à la Tissot Arena mardi prochain.
20.04.2023, 22:1921.04.2023, 07:23
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Si le HC Bienne avait eu le choix, il aurait bien sûr préféré battre Genève-Servette ce jeudi pour mener 3-1, et s'offrir trois pucks de match dans la série. Cette perspective réjouissante, les joueurs Seelandais l'ont d'ailleurs entrevue en début de match après l'ouverture du score, mais les Genevois ont réussi à écrire une autre histoire et à s'imposer 3-2 grâce notamment à un doublé de Pouliot, un ancien de la maison jaune et rouge.

Cette défaite biennoise ramène donc les deux équipes à égalité dans la série (2-2). Cela veut dire que Genève-Servette retrouvera l'avantage de la glace dès le prochain duel samedi, mais aussi que le public de la Tissot Arena (et tous les téléspectateurs de MySports et Léman Bleu) aura droit à un sixième match, mardi prochain à la maison. Quoi qu'il arrive, ce sera le dernier de la saison dans le Seeland, et ce sera bien dommage, tant cette finale entre deux équipes pratiquant un hockey attractif est savoureuse.

Kessler en grande forme

Jeudi, ce sont les Biennois qui ont été les premiers à mettre le nez à la fenêtre dans cette partie. Après quatre minutes, Robert Mayer avait transpiré à deux reprises. Et puis à la 7e, c'est Tino Kessler qui a débloqué la situation. Touché par Roger Karrer lors de l'acte III, l'attaquant seelandais a prouvé qu'il n'avait pas de séquelles de ce contact à la tête en marquant le 1-0.

Quelques minutes plus tard, c'est Jere Sallinen qui s'est procuré une bonne chance repoussée par Mayer.

Genève s'est ensuite montré le plus entreprenant. Et à la 19e, Pouliot, parfaitement servi par Bertaggia, a pu niveler la marque. A noter que quelques minutes plus tôt, Marco Maurer avait été renvoyé au vestiaire pour un comportement anti-sportif envers les officiels. Déjà sanctionné d'une pénalité de match rétroactive après le premier match, le numéro 47 sera suspendu samedi.

Un but biennois justement annulé

Mais ce coup du sort n'a pas franchement déstabilisé les Aigles. Bien au contraire même, puisqu'à la 24e et alors qu'ils évoluaient à 4 contre 5, les Grenat ont pu prendre les devants grâce à Daniel Winnik. Mais une immense partie du mérite revient à Tanner Richard, qui a «forechecké» comme un fou et a fini par récupérer le puck sur une crosse seelandaise.

Après avoir eu une excellente chance d'égaliser à la 30e, les joueurs d'Antti Törmänen pensaient pouvoir se congratuler quelques secondes plus tard. Mais le but de Froidevaux a été annulé à la suite d'une obstruction sur le gardien.

L'égalisation est finalement tombée à la 50e de la canne de Toni Rajala. Mais Pouliot a eu l'idée d'éteindre toute forme de momentum bernois avec son 3-2.

La série retourne maintenant aux Vernets samedi pour un acte V qui s'annonce crucial et qui se disputera une nouvelle fois à guichets fermés. Tous les billets pour cette partie sont partis en seulement 8 minutes.

(jcz/fxp-fr-sda-rtp/ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La course d'orientation a quitté les forêts pour investir les villes
Les meilleurs orienteurs du monde se sont défiés dans les rues d'Olten ce week-end. Rien d'étonnant à cela: la discipline est en plein essor dans les zones urbaines.

Mieux vaut passer par le pont en bois ou par celui de la gare? Dans la vie quotidienne, nous cherchons tous le chemin le plus rapide pour aller d'un point à un autre d'une ville. Or c'est précisément cela, au fond, l'art de la course d'orientation. Ce week-end, les meilleurs spécialistes de la discipline ont cherché les itinéraires les plus rapides à travers les ruelles d'Olten.

L’article