DE | FR
Le club de Suisse centrale a récolté 8 unités grâce à ses recrues, dont le défenseur Mohamed Dräger (au centre de l'image)
Le club de Suisse centrale a récolté 8 unités grâce à ses recrues, dont le défenseur Mohamed Dräger (au centre de l'image)

La stat' incroyable qui explique pourquoi Lucerne est devant le LS

Depuis la reprise, Lucerne a pris tous ses points (8) grâce aux recrues engagées lors du mercato hivernal. Lausanne, lui, n'a pas trouvé les joueurs capables de le faire décoller au classement.
06.03.2022, 17:3307.03.2022, 08:38
Suivez-moi

En offrant un point au FC Lucerne d'une superbe frappe tendue, samedi soir contre Young Boys (2-2), le latéral droit Mohamed Dräger a une nouvelle fois souligné l'excellent travail réalisé par le club de Suisse centrale au mercato d'hiver. Depuis la reprise du championnat, le 30 janvier contre Bâle, le FC Lucerne doit en effet tous les points qu'il a inscrit en Super League à ses nouvelles recrues:

  • le 13 février, Asumah Abubakar, arrivé au club un mois plus tôt, a offert trois points au FCL contre Sion en marquant l'unique but de la partie (1-0).
  • le 20 février, Marko Kvasina, engagé par les Lucernois en début de semaine (!), a égalisé contre Servette à la 86e minute de jeu (1-1).
  • le 27 février, Asumah Abubakar, encore lui, a assommé Lausanne en claquant un doublé (victoire 2-1).
  • le 5 mars, Mohamed Dräger, recruté début février, a permis au FCL de ramener un point de son déplacement à Berne (2-2).

Quand ces joueurs sont arrivés, Lucerne se débattait en fond de classement. Cinq semaines plus tard, le voici en bien meilleure posture: ses nouveaux hommes forts lui ont permis de récolter huit points et de prendre une nette avance sur Lausanne, encore battu contre Zurich samedi (0-2).

Le classement

Image: TXT

Abubakar, Kvasina et Dräger n'étaient pourtant pas des joueurs inaccessibles: le premier a été acheté à Lugano, et les deux autres ont été prêtés par Ostende et Nottingham Forest. Aucun ne vaut plus que 800 000 francs suisses, selon le site de référence Transfermarkt; la valeur marchande de Kvasina est même deux fois inférieure à ce montant.

Mais Lucerne n'a pas été seulement bon en achetant; il a été aussi malin en vendant Holger Badstuber, l'ancien international allemand étant le symbole du premier tour raté du FCL.

Lausanne n'a pas eu le même sens des affaires. Quand Lucerne a engagé sur son banc un fin connaisseur du football suisse et des missions de sauvetage (l'ancien coach du FC Vaduz Mario Frick), le LS a opté pour un entraîneur étranger porté sur la formation (Alain Casanova). Ses nouvelles recrues comme Spielmann, Zoukit, Poundjé, Koné, Trebel ou Pollero, n'ont pour l'instant pas rapporté le moindre point au club vaudois.

Parmi ces hommes, seul Pollero a trouvé le chemin des filets depuis la reprise. Mais sa réussite n'a permis au LS que de sauver l'honneur, le 30 janvier lors de la défaite 5-1 contre Saint-Gall.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»
A Paris, le Vaudois disputera un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis 18 mois et après deux opérations du pied. Il se confie sur son retour, ses objectifs et un éventuel duel avec Rafael Nadal.

Stan Wawrinka n'a jamais eu une relation aussi spéciale avec un tournoi que Roland-Garros, dont l'édition 2022 débute ce dimanche. En 2003, il a remporté l'édition junior et dix ans plus tard, il a atteint le sommet de son art en battant Roger Federer en quarts de finale, puis en triomphant de Novak Djokovic en finale.

L’article