DE | FR
Image: Shutterstock

Obsédés par le but, les attaquants en deviennent égoïstes et hargneux

Les footballeurs font tout pour inscrire leur nom sur la liste des buteurs, parfois au détriment de leurs coéquipiers. Certains écrivent même à la Ligue pour qu'on leur attribue des goals. La Suisse possède des experts pour trancher.
05.04.2021, 10:5705.04.2021, 17:50
Suivez-moi

Xherdan Shaqiri s'est vu refuser un but jeudi 25 mars en Bulgarie. Ou plus exactement: la réussite que pensait avoir inscrite le numéro 23 a été accordée à son coéquipier Steven Zuber. L'ailier de l'Eintracht Francfort a exploité le formidable travail de Shaqiri sur le côté droit en poussant le ballon du pied juste avant qu'il ne franchisse la ligne. Il s'en est presque excusé.

«Honnêtement, je n'ai pas l'impression, au fond de moi, d'avoir marqué ce but»
Steven Zuber cité par lematin.ch

C'est tout de même à lui qu'il a été accordé (Zuber a été vérifier les statistiques officielles après la partie 😉) et pas à Shaqiri. Or «un but de plus ou de moins en sélection, quand on sait qu'on n'y joue pas tous les week-ends, ça compte», rappelle Lorenzo Falbo, agent de footballeurs depuis 18 ans. Surtout pour Xherdan Shaqiri, qui s'apprête à faire son entrée dans le top 3 des meilleurs scoreurs de la Nati (il est à une longueur du podium).

Peut-être qu'un jour «XS» aura oublié; peut-être pas. Car contrairement aux présidents, les joueurs offensifs ont la mémoire des chiffres. Ils connaissent la valeur d'un goal, savent que c'est au nombre de réussites qu'ils seront jugés par des observateurs qui assurent frénétiquement les bilans comptables, dans une course au record permanente. Les matches, désormais, ressemblent moins à un duel entre deux équipes qu'à une lutte à distance entre deux hommes: Messi vs Ronaldo, Haaland vs Mbappé, Batman vs Robin.

Le football est devenu un sport individuel pratiqué à plusieurs, où chacun essaie de briller en soignant ses stats, ce qui conduit parfois à des comportements douteux. Comme en 2015, lorsque Cristiano Ronaldo n'avait pas célébré le but de son coéquipier Gareth Bale contre Levante, furieux d'avoir manqué une occasion juste avant. «Son ego ne connaît aucune limite. Le Ballon d'or a de nouveau démontré sa cupidité excessive», avait taclé haut le journal catalan Mundo Deportivo.

Mbappé s'était lui aussi illustré en 2019. L'attaquant parisien avait écrit à la Ligue (LFP) pour que sa frappe victorieuse, déviée par Hilton, s'ajoute au nombre de ses réussites. La LFP avait rejeté sa demande, au motif que son envoi n'aurait pas été cadré s'il n'avait pas été touché par le Montpelliérain.

Partout la même obsession pour le but. En Premier League, il y a trois ans, Christian Eriksen avait expédié une merveille de ballon dans les filets de Stoke. Une réalisation fêtée par son coéquipier Harry Kane, certain d'avoir effleuré le ballon de l'épaule. L'Anglais le jurera même sur la tête de sa fille -qui, aux dernières nouvelles, se porte bien.

Le but d'«Erikskane» est à voir dès la 50e seconde.Vidéo: YouTube/Tottenham Hotspur

La vidéo ne permet pas de se faire une idée du propriétaire de la réussite, mais Harry Kane était alors en course pour obtenir le trophée de meilleur buteur européen et son combat justifiait tous les moyens. Tottenham soutiendra d'ailleurs son joueur en interpellant le comité de validation des buts de Premier League (Premier League’s goal accreditation) pour que le goal lui revienne, ce qui sera fait.

«Le but avait été accordé à Eriksen, mais après avoir écouté les témoignages des joueurs et revu les images, trois experts l'attribuent à Kane»
Communiqué de Premier League

Le championnat de Suisse s'est aussi doté de moyens humains et techniques pour établir de façon fiable l'identité des «scoreurs». Joint par téléphone, le porte-parole de la Swiss Football League Philippe Guggisberg en détaille le fonctionnement.

«Une personne de la SFL est présente au stade lors de chaque match de championnat. Elle enregistre toutes les données de la rencontre (passes, tirs, fautes etc.) dans Deltatre, un fournisseur de données également en usage en Bundesliga. Notre envoyé spécial communique les noms des buteurs en fonction de ses impressions visuelles. Un superviseur intervient dans un deuxième temps pour observer les images au ralenti et, si nécessaire, corriger l'identité des réalisateurs. Si l'action est litigieuse, nous sollicitons un panel de deux-trois personnes au sein de la Ligue qui décortique les ralentis et prend la décision finale selon des règles très claires et immuables.»

La SFL applique le même règlement que la Ligue française: si une frappe victorieuse est déviée par un défenseur alors qu'elle prenait le chemin des filets, le goal est attribué au tireur; dans le cas contraire, il pèse sur les épaules du défenseur (autogoal).

➡️Pour approfondir le sujet: analyse détaillée de trois buts consécutifs à une déviation en Super League

Convoquer des scientifiques ès goals pour débattre de l'identité d'un buteur peut faire sourire, mais Lorenzo Falbo connaît trop les enjeux d'une réussite pour blâmer des attaquants qui très souvent marquent moins pour l'argent que pour la reconnaissance. «Les clubs n'aiment pas proposer de primes de but, hormis aux joueurs de top niveau, pour éviter des conflits d'égos au sein du vestiaire. En Super League, en tout cas, ce n'est pas très courant. Quoi qu'il en soit, un vrai buteur est forcément sensible au nombre de réussites qu'il inscrit. Car il sait que plus il marque, et plus il a de chances d'intéresser de nombreux clubs. Certains peuvent même être obnubilés par leurs statistiques: on a déjà vu des joueurs se battre pour tirer un penalty!»

Le fameux «fighting spirit 2.0»: tout donner pour soi, et ne rien laisser aux autres.

En bonus

Les plus belles prises de têtes au point de péno 😤

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Mario Balotelli claque un quintuplé en Turquie, dont une merveille

On l'avait presque oublié, mais rassurez-vous: Mario Balotelli est toujours vivant! Le fantasque attaquant italien, exilé en Turquie depuis le début de la saison, a planté... cinq buts dimanche lors de la claque 7-0 infligée par son club – Adana Demirspor – au relégué Göztepe Izmir.

L’article