DE | FR
La joie des Valaisans après le quatrième but inscrit par Guillaume Hoarau.
La joie des Valaisans après le quatrième but inscrit par Guillaume Hoarau.Image: KEYSTONE

Sion dynamite Bâle et peut encore croire au maintien

La large victoire sédunoise (4-0), couplée au revers de Vaduz contre Zurich (1-4), permet au club valaisan de rêver du maintien. Sion jouera son avenir en Super League face au FC Thoune, la semaine prochaine en barrage.
21.05.2021, 22:1823.05.2021, 09:52
Suivez-moi

Les fans valaisans craignaient que Zurich, déjà assuré de conserver sa place en Super League la saison prochaine, ne donne pas tout face au FC Vaduz. Mais ce sont les Bâlois qui ont été méconnaissables lors de cette ultime journée de championnat.

Le classement final

Image: TXT

Brillants depuis la nomination de Patrick Rahmen sur le banc début avril, les Rhénans (17 points en 8 matches avant ce vendredi) ont été balayés par le FC Sion 4-0. Il y avait déjà 3-0 à la pause après les erreurs individuelles de Petretta (deux fois) et Hajdari.

Guillaume Hoarau a marqué le quatrième but sédunois pour intégrer le club des 100.

Evidemment, aucune victoire valaisanne, aussi brillante soit-elle, n'aurait pu sauver les joueurs de Marco Walker. Ceux-ci devaient espérer que Vaduz ne gagne pas au Letzigrund et c'est exactement ce qu'il s'est passé. Car le FCZ, mené très tôt dans la rencontre après la réussite d'un joueur trop fort pour la Challenge League (Di Giusto), a renversé la situation pour finalement s'imposer 4-1.

Sion devra affronter Thoune en barrage la semaine prochaine (aller le jeudi 27 dans l'Oberland bernois; retour le dimanche 30 en Valais) pour assurer son avenir en Super League.

Sur les autres pelouses
#totomat

Couronnés champions de longue date, les Young Boys ont fini sur un succès 4-2 à Lausanne. Les Bernois, qui terminent avec une avance de 31 points sur le FC Bâle, ont ainsi remercié leur entraîneur Gerardo Seoane, qui dirigera le Bayer Leverkusen la saison prochaine. A trois jours de la finale de la Coupe, Saint-Gall et Lucerne ont vécu des fortunes diverses. Les Brodeurs l'ont emporté 2-1 à Genève, alors que l'équipe de Suisse centrale s'est inclinée sur un score similaire à domicile contre Lugano. (ats)

Guillaume Hoarau a déjà la tête aux prochaines échéances.

«Nous sommes fiers de ce que nous avons réalisé ce soir. Mais on a gagné une première bataille. Il en reste deux»
Guillaume Hoarau au micro de la RTS

Matteo Tosetti retenait tout de même la victoire. «Nous étions présents dans tous les duels. On a montré qu'on avait du caractère et des qualités. Si on joue comme ça, il n'y a pas beaucoup d'équipes qui peuvent nous battre. »

Ces propos confirment une fâcheuse impression: si le FC Sion est capable de produire du jeu et de l'intensité, pourquoi ne l'a-t-il pas fait avant? Quelle valeur ses joueurs ont-ils accordée aux 35 journées précédentes?

Bien conscient qu'il s'agisse du genre de remarques auxquelles ses coéquipiers seraient confrontés ces prochains jours, l'irréprochable capitaine Kevin Fickentscher a joliment résumé la situation: «Il ne faut pas trop s'enflammer. On revient de l'enfer!»

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Le garage de Ronaldo

1 / 11
Le garage de Ronaldo
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Wawrinka-Djokovic, une des plus belles rivalités en cinq matchs fous
Stan Wawrinka et Novak Djokovic en découdront en 8e de finale à Rome ce jeudi après-midi. Ce match sera leur 26e affrontement (le Serbe mène 19 à 6). L'occasion de revenir sur les cinq duels les plus fous entre le Vaudois et le Serbe.

Stan Wawrinka-Novak Djokovic, c'est tout simplement l'une des plus belles rivalités dans l'histoire du tennis. Les deux hommes s'affronteront ce jeudi après-midi à Rome pour un ticket en quart de finale, plus de deux ans et demi après leur dernier match (victoire de Wawrinka par abandon au 3e tour de l'US Open 2019). Avec un Vaudois de retour aux affaires après une pause de plus d'une année et un «Djoker» orgueilleux, à la recherche de son meilleur niveau et d'un nouveau titre, ce duel promet beaucoup.

L’article