en partie ensoleillé10°
DE | FR
Sport
Football

Les grands entraîneurs de football n'ont plus de prix

Image

Les grands entraîneurs n'ont plus de prix

La presse anglaise révèle le contrat d'Antonio Conte à Tottenham et confirme que l'Italien devient le deuxième manager le mieux payé du monde avec 16 millions de francs par an. Plus que ses joueurs.
07.11.2021, 18:1608.11.2021, 06:02
Plus de «Sport»

Il paraît qu'Harry Kane a arrêté de bouder et considère à nouveau Tottenham comme un club digne de lui. C'est précisément pour cette raison que Daniel Levy, le président le plus pingre dur en affaire de Premier League, a offert une rémunération record à Antonio Conte; dans le double espoir d'éviter une débâcle sportive et, plus généralement, de renouer avec un certain standing.

16 millions de francs n'étaient pas de trop pour sortir Conte de son année sabbatique: désormais, les grands entraîneurs vendent du rêve, eux aussi, et ne se repèrent plus à leur break Subaru sur le parking, parmi les bolides de collection. Harry Kane, notamment, émarge à 13 millions de francs par an. Conte le précède symboliquement sur l'échelle de valeurs.

Antonio Conte et Harry Kane se comprennent.
Antonio Conte et Harry Kane se comprennent.

16 millions seront-ils assez pour tout changer? Jouer à Tottenham, ce n'est certes plus la lose, mais ce n'est pas encore gagné: les Spurs ont pioché à Everton pour ramener un petit point heureux, avec toujours les mêmes étourderies en défense et un jeu excessivement banal, sinon scolaire, en phase de «possession».

Mais à travers Conte, c'est un peu la vie qui reprend, une furie qui vous emporte, une énergie qui vous transporte, une autorité qui vous toise et vous picote l'ego. Tous les grands clubs ont compris que parmi des centaines d'entraîneurs diplômés, quelques uns, toujours les mêmes, n'avaient pas de prix. Surtout s'il s'agit de garder Harry Kane. (chd)

Top 10 des entraîneurs les mieux payés au monde (en francs)

  • Pep Guardiola (Manchester City) 24 millions
  • Antonio Conte (Tottenham) 16 millions
  • Diego Simeone (Atlético Madrid) 15,4 millions
  • José Mourinho (AS Rome) 13,5 millions
  • Jürgen Klopp (Liverpool) 11 millions
  • Massimiliano Allegri (Juventus) 9,2 millions
  • Julian Nagelsmann (Bayern Munich) 8,6 millions
  • Mauricio Pochettino (Paris SG) 7,4 millions
  • Thomas Tuchel (Chelsea) 6,8 millions
  • Carlo Ancelotti (Real Madrid) 6,2 millions
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pour rester aux JO, ce sport doit (encore) faire de gros efforts
L'Union internationale de pentathlon moderne (UIPM) compte modifier le format de l'une de ses épreuves: l'escrime. Et ce, alors que l'équitation s'apprête à être remplacée et que le laser-run a déjà considérablement transformé la discipline. La mutation dans le but de s'assurer une place aux Jeux se poursuit.

Pentathlon moderne. Un nom étrange pour un sport aussi ancien, à l'initiative du baron Pierre de Coubertin. Il voyait en cette nouvelle discipline - succédant au pentathlon antique, et combinant l'équitation, l'escrime, la natation, la course et le tir - une façon de dénicher l'athlète le plus complet. Ou plutôt, le soldat idéal de l'époque, à savoir le début du XXe siècle.

L’article