DE | FR
YB débutera la saison prochaine dans la peau du champion en titre.
YB débutera la saison prochaine dans la peau du champion en titre. Image: keystone

C'est confirmé, le début du championnat est repoussé

La Super League et la Challenge League débuteront une semaine plus tard que prévu, soit le 23 juillet. La raison? La Swiss Football League (SFL) veut des stades pleins.
26.04.2021, 17:1926.04.2021, 17:22
Team watson
Team watson
Suivez-moi

La Neue Zürcher Zeitung (NZZ) l'avait annoncé vendredi: au vu des nouvelles mesures prises contre la pandémie de coronavirus par le Conseil fédéral la semaine dernière, la Swiss Football League envisageait le report du début de la Super League (première division) et de la Challenge League (deuxième division) pour pouvoir accueillir du public dans les stades dès les premiers matchs.

Ce lundi, l'instance du football suisse a confirmé cette info. Ces deux championnats commenceront le week-end du 23 au 25 juillet, soit une semaine plus tard que la date initialement fixée (17 juillet).

Lucerne (en bleu), Lausanne (blanc) et les huit autres équipes de Super League débuteront leur saison le 23 juillet.
Lucerne (en bleu), Lausanne (blanc) et les huit autres équipes de Super League débuteront leur saison le 23 juillet. Image: keystone

Le quotidien zurichois avait même émis l'hypothèse d'un commencement en août seulement. Ce qui aurait toutefois posé problème pour les clubs suisses engagés en qualifs de coupes d'Europe. Ils auraient dû jouer ces duels continentaux avec très peu de compétition dans les jambes... La SFL précise avoir décidé de cette date de début en trouvant «un équilibre entre les intérêts sportifs et économiques».

«D'une part, les clubs participant aux qualifications des compétitions européennes auront déjà obtenu du temps de jeu et du rythme et, d'autre part, chaque semaine augmente la chance pour les clubs d’accueillir plus de fans»
Claudius Schäfer, directeur de la Swiss Football League

Dans son communiqué, la SFL se montre confiante: elle espère voir tous les matchs sans restriction du nombre de spectateurs. Soit, potentiellement, dans des stades pleins.

Vendredi, la NZZ précisait aussi que la SFL a rejeté l'idée de réaliser des tests de dépistage du Covid-19 devant les stades, avant les matchs. L'instance du football suisse réfléchit à une technologie – un code QR sur smartphone, par exemple – pour que les spectateurs, bénéficiant du certificat Covid (celui qui atteste de leur négativité au coronavirus), puissent rejoindre rapidement leur siège, sans passer par de longues files d'attente.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images

1 / 12
Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images
source: sda / craig lassig
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les ex-cracks de Super League cirent le banc à l'étranger
Le championnat suisse a perdu ses plus belles pépites cet hiver. La plupart d'entre elles n'ont pas réussi à s'imposer dans des ligues plus huppées. Un constat inquiétant pour le football helvétique.

Située au bas de l'échelle européenne, la Super League est considérée comme un tremplin et un championnat formateur. C'est aussi sa vocation. Alors souvent, ses meilleurs joueurs partent vers des ligues plus prestigieuses. Lors du mercato hivernal, synonyme de reprise économique post-Covid, le phénomène a été particulièrement marqué, avec les départs de sept cracks.

L’article