DE | FR
Die Berner jubeln zum 1:0 Tor im Fussball Meisterschaftsspiel der Super League zwischen dem FC Zuerich und den BSC Young Boys im Letzigrund, am Donnerstag, 22. April 2021 in Zuerich. (KEYSTONE/Ennio Leanza)

YB débutera la saison prochaine dans la peau du champion en titre. Image: keystone

C'est confirmé, le début du championnat est repoussé

La Super League et la Challenge League débuteront une semaine plus tard que prévu, soit le 23 juillet. La raison? La Swiss Football League (SFL) veut des stades pleins.



La Neue Zürcher Zeitung (NZZ) l'avait annoncé vendredi: au vu des nouvelles mesures prises contre la pandémie de coronavirus par le Conseil fédéral la semaine dernière, la Swiss Football League envisageait le report du début de la Super League (première division) et de la Challenge League (deuxième division) pour pouvoir accueillir du public dans les stades dès les premiers matchs.

Ce lundi, l'instance du football suisse a confirmé cette info. Ces deux championnats commenceront le week-end du 23 au 25 juillet, soit une semaine plus tard que la date initialement fixée (17 juillet).

Pascal Schuerpf, links, von Luzern im Spiel gegen Mickael Nanizayamo, mitte, von Lausanne beim Super League Meisterschaftsspiel zwischen dem FC Luzern und dem FC Lausanne Sport vom Mittwoch, 21. April 2021 in Luzern. (KEYSTONE/Urs Flueeler)

Lucerne (en bleu), Lausanne (blanc) et les huit autres équipes de Super League débuteront leur saison le 23 juillet. Image: keystone

Le quotidien zurichois avait même émis l'hypothèse d'un commencement en août seulement. Ce qui aurait toutefois posé problème pour les clubs suisses engagés en qualifs de coupes d'Europe. Ils auraient dû jouer ces duels continentaux avec très peu de compétition dans les jambes... La SFL précise avoir décidé de cette date de début en trouvant «un équilibre entre les intérêts sportifs et économiques».

«D'une part, les clubs participant aux qualifications des compétitions européennes auront déjà obtenu du temps de jeu et du rythme et, d'autre part, chaque semaine augmente la chance pour les clubs d’accueillir plus de fans»

Claudius Schäfer, directeur de la Swiss Football League

Dans son communiqué, la SFL se montre confiante: elle espère voir tous les matchs sans restriction du nombre de spectateurs. Soit, potentiellement, dans des stades pleins.

Vendredi, la NZZ précisait aussi que la SFL a rejeté l'idée de réaliser des tests de dépistage du Covid-19 devant les stades, avant les matchs. L'instance du football suisse réfléchit à une technologie – un code QR sur smartphone, par exemple – pour que les spectateurs, bénéficiant du certificat Covid (celui qui atteste de leur négativité au coronavirus), puissent rejoindre rapidement leur siège, sans passer par de longues files d'attente.

Plus d'articles sur le sport

Marco Odermatt a signé un contrat qui pourrait changer sa vie

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images

1 / 12
Affaire Floyd: le soulagement aux Etats-Unis, en images
source: sda / craig lassig
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

90 minutes, c'est trop long pour un cerveau de jeune?

On dit des ados qu'ils sont impatients, agités, que les matches de football à la télévision les ennuient. Mais est-ce vrai? On a posé la question à quelqu'un qui connaît à la fois les jeunes et le ballon.

Le projet de Super Ligue était censé rallumer la flamme du football dans les yeux des jeunes. «40% des 16-24 ans ne le suivent plus à la télévision», avait lourdement insisté le président du Real Madrid, certain que la répétition des grosses affiches inverserait la tendance, observée aussi en Italie.

Les ados seraient-ils devenus flemmards? Inattentifs? Pas du tout, estime Youssef El Masoudi, doctorant en sociologie, spécialisé dans la jeunesse et le numérique, et autrefois milieu défensif …

Lire l’article
Link zum Artikel