DE | FR
Roger Federer devra subir une nouvelle opération au genou droit et sera absent de longs mois.
Roger Federer devra subir une nouvelle opération au genou droit et sera absent de longs mois.

Roger Federer opéré: «Sa blessure est grave», dit un médecin

Depuis que le Bâlois a annoncé dimanche devoir se soumettre à une troisième intervention au genou droit, les interrogations se succèdent autour de son présent, mais surtout de son avenir. Nous y répondons point par point.
16.08.2021, 14:0416.08.2021, 16:59
Julien Caloz
Julien Caloz
Suivez-moi

Sa blessure est-elle grave?

«Oui», affirme de manière catégorique Boris Gojanovic, médecin du sport à l'hôpital de La Tour à Meyrin (GE).

«La blessure de Roger Federer est grave, parce que si une troisième opération est envisagée, c'est parce qu'il n'a pas été possible lors des deux premières de résoudre tous les problèmes. On ne connaît pas l'étendue exacte de sa blessure, mais on sait qu'il n'y a pas beaucoup de choses dans le genou. On doit partir du principe que Federer a des lésions du cartilage et du ménisque. Sous ce cartilage, on peut essayer de faire des greffes, des implants de tissus, etc. pour tenter de combler une brèche qui s'y trouverait. Mais les résultats consécutifs à ce type de pratique sont encore très aléatoires. Ensuite, si le ménisque est touché, soit on en retire une partie, soit on le recoud. Mais ces sutures peuvent lâcher»

Le Maître n'a pas communiqué sur la nature de son traumatisme. Ce n'est pas son genre. Son ancien entraîneur Paul Annacone se souvient qu'il était «l'un des meilleurs du circuit pour ne pas se plaindre de ses problèmes physiques, et pour que les gens ne les apprennent pas». Dans la vidéo qu'il a postée dimanche soir, Federer s'est une nouvelle fois montré évasif.

«J’ai eu de nombreux examens, afin d’avoir toutes les informations nécessaires. Pour me sentir mieux, j’ai besoin d’être opéré»

Reviendra-t-il?

Le doute étrangle tous les amoureux du Bâlois, et du tennis en particulier: et si Roger Federer avait disputé le dernier match de sa carrière par une défaite sèche (6-3 7-6 6-0) contre le Polonais Hubert Hurkacz, le 7 juillet dernier en quart de finale de Wimbledon?

Il était parti comme ça 😢

Cette porte est bien trop petite pour la sortie d'un si grand champion.
Cette porte est bien trop petite pour la sortie d'un si grand champion.
Image: Keystone

Cette question, Christopher Clarey, plume tennistique du New York Times, se la pose aussi. «Pour l'instant, Federer n'a pas l'intention de prendre sa retraite», rappelle-t-il en préambule. «Mais il est bien conscient que les pronostics d'un retour sont en sa défaveur (...) Même lui avait l'air maussade dimanche alors qu'il décrivait sa situation dans une vidéo postée sur Instagram

«RF» a lui-même chiffré la durée de son indisponibilité à «de nombreux mois». Il ne disputera donc pas l'US Open, ni vraisemblablement l'Open d'Australie. Mais après? Certains médias britanniques ne le voient pas revenir avant Wimbledon en 2022.

L'âge (40 ans), son accumulation de blessures depuis 2016 et ses 24 saisons de professionnel affecteront sa récupération, ce qui n'est pas franchement une bonne nouvelle. Mais il y en a deux autres, plus réjouissantes: Cela fait plus d'un an qu'il s'impose des dates de retour qu'il doit sans cesse repousser, et il n'est pas improbable qu'il ait compté un peu plus large cette fois. Et puis, il a envie d'y retourner, de retrouver le goût de l'effort et des conquêtes de haute lutte devant des tribunes pleines. Or, chez Federer, le plaisir est un puissant moteur.

Pour quoi faire?

S'il trouve la force de retourner sur les courts, il n'y a aucune raison de penser que Roger Federer ne sera pas compétitif. Cette année, il n'a disputé que cinq tournois, la plupart sur une jambe et sans avoir véritablement retrouvé le rythme du haut niveau. Ses résultats en Grand Chelem? 8e de finale à Roland-Garros avant de se retirer et quart à Wimbledon. «Même diminué physiquement, il fait des résultats que des milliers de mecs aimeraient faire mais ne peuvent pas», résume un insider du circuit.

Mais le Maître est lucide. «Don’t get me wrong», dit-il dans sa vidéo. En d'autres termes: «Ne croyez pas qu'il sera facile pour moi de retrouver un haut niveau». En privilégiant l'opération, Federer ne se donne pas pour objectif de remporter un 21e Grand Chelem. Revenir sur le circuit serait déjà une immense victoire.

En résumé, son retour pourrait prendre plusieurs formes:

  1. Il retrouve sa santé et ses moyens, repart sur le circuit au printemps 2022 et chasse de nouvelles victoires.
  2. Il privilégie une tournée d'adieux en ciblant les tournois qui ont sa préférence, ou en n'en visant qu'un seul, qui serait rien moins qu'une immense fête de départ.
  3. Il investit un monument historique pour y frapper ses dernières balles sous les vivats de la foule: Un ultime affrontement contre Nadal au Colisée, ça aurait de la gueule, non?!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Roland-Garros

Roland-Garros aura lieu... mais avec des limites

Il y aura bien des spectateurs admis à Roland-Garros, mais dans une double limite de 1 000 par court et d'un tiers de capacité.

Le tournoi du Grand Chelem de tennis a déjà été décalé d'une semaine par les organisateurs (30 mai-13 juin), dans le cadre du déconfinement progressif décidé par le gouvernement. La jauge sera de 35% de la capacité des stades, avec un maximum de 1000 personnes par court, a détaillé Jean-Michel Blanquer, le ministre des Sports, dans l'émission Stade 2 sur France 3. Il n'a toutefois pas précisé si la jauge changerait, notamment pour les finales, à partir du 9 juin.

Autre question pour …

Lire l’article
Link zum Artikel