DE | FR

La Russie exclue de la Coupe du monde au Qatar

C'est officiel: la Russie ne participera pas à la Coupe du monde de football qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre au Qatar.
28.02.2022, 18:1928.02.2022, 20:19

La Russie a été exclue de la Coupe du monde de football par son organisatrice, la Fifa, qui a annoncé lundi la suspension des sélections nationales et des clubs russes «jusqu'à nouvel ordre».

Elle réagit ainsi à l'invasion de l'Ukraine, dans un communiqué commun avec la Confédération européenne (Uefa).

Les Russes, hôtes du dernier Mondial en 2018, sont donc disqualifiés des barrages de la prochaine édition, qu'ils devaient disputer fin mars avec un billet en jeu pour le tournoi au Qatar (21 novembre -18 décembre)

La Russie crie à la «discrimination»

De plus, leur sélection féminine ne pourra pas jouer l'Euro en Angleterre, en juillet. Le Spartak Moscou, dernier club russe engagé en Coupe d'Europe cette saison, est lui aussi exclu.

Dans un communiqué, la fédération dit être «en désaccord total avec la décision de la Fifa et de l'Uefa de suspendre les équipes russes» et estime que cette mesure «aura un effet discriminatoire sur un grand nombre de sportifs, d'entraîneurs, d'employés de clubs ou de la sélection nationale». (ats)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Clope au bec, il déplace une mine de ses propres mains

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Incompétence, pingrerie, désordre: quel avenir pour le foot romand?
Après la relégation de Lausanne, Sion est à nouveau en danger, tandis que Servette enchaîne des parcours relativement neutres. Avis pointus et aiguisés sur un déclin romand qui dure depuis 23 ans.

Si Zurich a pu devenir champion avec un fonctionnement à l’ancienne, constitué d’un système patriarcal (un mécène comme à Sion) et de ressources locales (un vivier comme à Servette), pourquoi le football romand, lui, est-il incapable de remporter le moindre titre depuis 1999? Pourquoi semble-t-il voué à une destinée obscure et velléitaire, quelque chose d'irrémédiablement provincial?

L’article