DE | FR
Thuns Gregory Karlen, Dennis Salanovic und Daniel Dos Santos, von links, feiern den Treffer zum 2-1 im Fussball Meisterschaftsspiel der Challenge League zwischen dem FC Thun und dem FC Wil, am Samstag, 3. April 2021, in der Stockhorn Arena in Thun. (KEYSTONE/Peter Schneider)

Les Thounois Grégory Karlen, Dennis Salanovic et Daniel Dos Santos (de gauche à droite) fêtent un but lors d'une victoire contre Wil (SG) le 3 avril 2021. Image: KEYSTONE

Le FC Thoune, grinta sauce oberlandaise

L'équipe bernoise va défier Sion en barrage (jeudi et dimanche). Elle a décroché la deuxième place de Challenge League grâce à sa combativité retrouvée et sa lucidité sur le terrain ainsi que sa bonne gestion en dehors. Portrait.



Le FC Sion aurait pu vivre un scénario catastrophe vendredi dernier. Il était menacé d'être relégué directement en deuxième division en cas de défaite contre le FC Bâle. Mais les Valaisans s'en sont sortis au courage, en fessant les Rhénans (4-0). Une victoire qui leur a permis d'arracher in extremis le barrage au détriment du FC Vaduz.

Le Sedunois Guillaume Hoarau se rejouit apres le dernier match de la saison de football de Super League entre le FC Sion et le FC Basel, ce vendredi 21 mai 2021 au stade de Tourbillon a Sion. (KEYSTONE/Alessandro della Valle)

Guillaume Hoarau, soulagé après la victoire face à Bâle, sera l'atout offensif numéro un des Valaisans contre Thoune. Image: KEYSTONE

Du courage, il en faudra encore aux hommes de Marco Walker pour sauver leur place dans l'élite en cette fin de semaine. Ils affronteront le FC Thoune dans une double confrontation aller-retour (jeudi et dimanche).

Le club de l'Oberland bernois a toujours reflété l'image d'une équipe sympa, sainement gérée, qui arrive à faire beaucoup avec peu de moyens en promouvant notamment la formation de jeunes footballeurs suisses. Son entraîneur Carlos Bernegger apprécie cet environnement de travail:

«Quand j'entraînais à GC et Lucerne, on me mettait la pression après trois défaites de suite. Ici non, il y a de la stabilité. C'est très agréable de travailler au FC Thoune»

Carlos Bernegger, entraîneur du FC Thoune

L'arrivée d'investisseurs chinois fin 2019 – qui ont injecté trois millions de francs – n'a pas abîmé le tableau, ni changé l'organisation du club. Mais elle n'a pas pu empêcher la relégation de Thoune en Challenge League à la fin de la saison dernière.

Thuns Cheftrainer Carlos Bernegger im Fussball Meisterschaftsspiel der Challenge League zwischen dem FC Wil und dem FC Thun im Stadion Bergholz, am Donnerstag, 20. Mai 2021 in Wil. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

Carlos Bernegger a repris le FC Thoune à la mi-octobre 2020. Il a relevé le club et lui a offert une place de barragiste. Image: KEYSTONE

Et les Bernois ont eu du mal à digérer cette descente, actée en... barrage face à Vaduz. Ils ont connu un début d'exercice compliqué: après les cinq premiers matchs, ils croupissaient en bas de classement avec trois défaites, un nul et une seule victoire (face au modeste Chiasso).

Le joueur du Stade Lausanne Ouchy, Christopher Routis, a affronté quatre fois le FC Thoune cette saison. Et notamment lors de la première journée de championnat, lors de laquelle l'équipe vaudoise était allée chercher un nul (2-2) dans l'Oberland. La formation bernoise n'avait pas fait forte impression au défenseur lausannois.

«C'était une équipe fébrile. En début de saison, je n’aurais pas misé sur eux en barrage»

Christopher Routis, défenseur du Stade Lausanne Ouchy

Mais voilà, Thoune a progressé. Tant dans le jeu qu'au classement. Ce redressement coïncide avec l'arrivée mi-octobre de Carlos Bernegger sur le banc. Sous la houlette du coach helvetico-argentin, les Oberlandais ont enchaîné neuf matchs sans défaite, dont six victoires. Cette reprise en main ne découle pas du hasard, comme l'explique Christopher Routis: «Le FC Thoune est devenu plus hargneux, surtout au deuxième tour. Il a retrouvé son ADN d'équipe combative. Il a aussi progressé sur des détails, en mettant par exemple plus de vice dans son jeu. Comme gagner du temps en fin de match ou se laisser tomber au bon moment».

Thuns Nuno Da Silva, Mitte-links, gegen Stade Lausanne-Ouchys Christopher Routis, links, Stade Lausanne-Ouchys Rafidine Abdullah, Mitte-rechts, und Stade Lausanne-Ouchys Dylan Tavares, rechts, im Fussball Meisterschaftsspiel der Challenge League zwischen dem FC Thun und dem FC Stade Lausanne-Ouchy, in der Stockhorn Arena in Thun, am Freitag, 18. September 2020. (KEYSTONE/Anthony Anex)

Christopher Routis (tout à gauche) tente de stopper l'attaquant thounois Nuno Da Silva lors du premier match de la saison en septembre 2020. Image: KEYSTONE

A part un petit passage à vide en février - quatre défaites de suite - le FC Thoune version Bernegger a été solide jusqu'au bout en faisant preuve d'une belle régularité. Il a même espéré jusqu'à la dernière journée monter directement en Super League, au nez et à la barbe de Grasshopper.

«C'est une équipe compliquée à jouer et difficile à bouger, avec de bonnes individualités», confirme Christopher Routis. «Mais elle est déséquilibrée: son côté gauche est plus faible défensivement. Néanmoins, c'est aussi sur ce flanc qu'elle est la plus forte offensivement. Elle s'y découvre un peu».

Thun nach dem Fussball Meisterschaftsspiel der Challenge League zwischen dem FC Wil und dem FC Thun im Stadion Bergholz, am Donnerstag, 20. Mai 2021 in Wil. (KEYSTONE/Gian Ehrenzeller)

L'union sacrée des joueurs et du staff thounois après leur victoire lors du dernier match de Challenge League le 20 mai à Wil (SG). Image: KEYSTONE

Carlos Bernegger en est conscient: ses joueurs devront se montrer encore plus robustes contre Sion, une équipe davantage talentueuse que celles rencontrées en Challenge League.

«Le FC Sion est clairement sous-coté. On l'a constaté lors de son succès contre Bâle. Alors on devra être prêt, et mieux défendre aussi. Il y aura davantage de tempo et des joueurs, en face, de grande classe comme Serey Die et Hoarau»

Carlos Bernegger

Le technicien oberlandais peut, lui aussi, compter sur des individualités intéressantes, notamment le milieu de terrain Grégory Karlen et l'attaquant Saleh Chihadeh, tous deux... valaisans d'origine, ou encore l'expérimenté latéral Chris Kablan.

Carlos Bernegger l'assure: il ne changera pas de tactique contre Sion par rapport à ce qu'il a proposé toute la saison en Challenge League, «parce que les automatismes sont là et qu'il ne faut pas les chambouler». Ni même de préparation hors terrain avant ces deux matchs si spéciaux, qui consistera simplement en une balade en équipe.

La mythique musique de goal que les Valaisans n'espèrent pas entendre jeudi soir à la Stockhorn Arena

abspielen

Vidéo: YouTube/Matty Valentino

Le coach bernois, respectueux de son adversaire, se «réjouit beaucoup de ce duel contre une équipe de tradition». Dans lequel lui et ses joueurs n'auront strictement rien à perdre, et tout à gagner.

Barrage Super League/Challenge League FC Sion - FC Thoune

Match aller: 📅 jeudi 27 mai à 20h30📍Stockhorn Arena
Match retour: 📅 dimanche 30 mai à 16h00📍Stade de Tourbillon

🔥Enjeu: L'équipe qui sort gagnante de cette double confrontation jouera en Super League (1ère division helvétique) la saison prochaine. La formation vaincue évoluera en Challenge League (2ème division). Le FC Sion, neuvième de Super League, a tout à perdre. Tout le contraire du FC Thoune, deuxième de Challenge League, qui n'aura pas de pression et tentera de créer la surprise.

Format: Les buts à l'extérieur ne comptent pas double. L'équipe victorieuse de ce barrage sera celle qui aura obtenu les meilleurs résultats sur l'ensemble des deux matchs. En cas de double match nul, des prolongations de deux fois 15 minutes auront lieu au retour. S'il y a toujours égalité après ces prolongations, il faudra procéder à une séance de tirs au but.
Particularité: En cas de match nul lors du duel aller, une séance de tirs au but sera organisée tout de suite après. Au cas où le Covid-19 empêcherait la tenue du match retour.

Plus d'articles sur le sport

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Minneapolis commémore George Floyd

1 / 6
Minneapolis commémore George Floyd
source: sda / craig lassig
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Sion dynamite Bâle et peut encore croire au maintien

La large victoire sédunoise (4-0), couplée au revers de Vaduz contre Zurich (1-4), permet au club valaisan de rêver du maintien. Sion jouera son avenir en Super League face au FC Thoune, la semaine prochaine en barrage.

Les fans valaisans craignaient que Zurich, déjà assuré de conserver sa place en Super League la saison prochaine, ne donne pas tout face au FC Vaduz. Mais ce sont les Bâlois qui ont été méconnaissables lors de cette ultime journée de championnat.

Brillants depuis la nomination de Patrick Rahmen sur le banc début avril, les Rhénans (17 points en 8 matches avant ce vendredi) ont été balayés par le FC Sion 4-0. Il y avait déjà 3-0 à la pause après les erreurs individuelles de Petretta …

Lire l’article
Link zum Artikel