faible pluie
DE | FR
Sport
Hockey sur glace

Une ex-hockeyeuse accuse la Fédération suisse de sexisme

Florence Schelling hockey sur glace sexisme
Florence Schelling estime que Swiss Ice Hockey a oublié les femmes dans la distribution de ses awards de fin de saison. Image: Keystone

Une ex-hockeyeuse accuse la Fédération suisse de sexisme

Florence Schelling est très remontée. L'ancienne internationale et directrice sportive du CP Berne ne comprend pas pourquoi Swiss Ice Hockey n'a décerné qu'un seul award aux femmes contre cinq aux hommes.
07.09.2021, 06:4607.09.2021, 14:56
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Florence Schelling est en vacances aux Seychelles et elle l'assure: tout va très bien pour elle, merci de poser la question. Pourtant quelque chose la chiffonne depuis plusieurs jours. Et comme elle en a marre de garder tout ça pour elle, l'ancienne gardienne internationale a décidé de tout déballer sur les réseaux sociaux.

Ce que Florence Schelling a du mal à digérer, ce sont les récompenses individuelles attribuées par la Fédération suisse aux meilleur(e)s joueurs et joueuses de la saison écoulée. La Zurichoise a bien compté et elle a recensé cinq awards décernés aux garçons entre le 23 août et le 3 septembre:

  • Youngster of the Year (meilleur jeune)
  • Goaltender of the Year (meilleur gardien)
  • MVP Regular Season (meilleur joueur de saison régulière)
  • MVP Playoffs (meilleur joueur des séries finales)
  • Most Popular Player (joueur le plus populaire)

Contre un seul award pour les filles:

  • Woman of the Year (femme de l'année)

Un tel écart dans la distribution des prix est difficilement compréhensible. Car, même si le championnat féminin ne recense que six équipes (contre douze chez les garçons la saison dernière), il y a aussi des jeunes talents et des play-offs en Women's League. Sans compter que l'équipe nationale est également compétitive. Les Suissesses ont terminé 4e au dernier Mondial après avoir écarté les Russes en demi-finale. Un exploit.

Switzerland celebrate after defeating Russian Olympic Committee during overtime quarterfinal IIHF Women's World Championship hockey game in Calgary, Alta., Saturday, Aug. 28, 2021. (Jeff McIntosh ...
La joie des Helvètes après leur victoire face aux Russes.Image: AP The Canadian Press

Florence Schelling n'a pas encore toutes les réponses, mais elle pose les questions.

«Nous sommes en 2021, je suis allongée sur une plage et je me demande: pourquoi? Pourquoi les femmes n'ont-elles qu'un seul award lorsque les hommes en ont cinq? Quelle est la raison? Et puis, «Femme de l'année», ça veut dire quoi? Quels sont les critères? Pourquoi n'y a-t-il pas d'«Homme de l'année»? Que peut-on faire pour que les femmes soient traitées sur un pied d'égalité?»

Si l'ancienne directrice sportive du CP Berne est autant remontée, c'est parce qu'elle a dû elle-même se battre contre certains préjugés pour avoir sa place sur la glace.

Ses parents la rêvaient danseuse, mais la Suissesse de 32 ans n'a jamais voulu faire autre chose que gardienne de hockey.

Sweden's forward Michelle Lowenhielm, left, scores the first goal against Switzerland's goalkeeper Florence Schelling, right, during the women's ice hockey bronze medal game between Swi ...
La voici aux Jeux de Sotchi en 2014. Image: KEYSTONE

Alors elle a persévéré, évoluant le plus souvent dans des équipes de garçons.

«Parfois, les adversaires disaient: "Ah, on va jouer contre l’équipe qui a une femme dans les buts"»
Florence Schelling

Grâce à son talent, à ses résultats (elle a disputé quatre Jeux olympiques et onze Championnats du monde) et à son assurance, sa légitimité n'a jamais été contestée. Au fil des années, elle est même devenue une source d'inspiration pour les jeunes hockeyeuses; une personnalité dont la voix porte et compte. Son dernier message, c'est certain, a été entendu.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Stefan Küng: «Je n'avais plus envie de monter sur un vélo»
Le coureur de la Groupama-FDJ, qui participe ce samedi au Circuit Het Nieuwsblad, a vécu une année 2023 mouvementée. Il revient pour nous sur son horrible chute, l'épisode de l'alliance et ses ambitions personnelles.

Stefan Küng, à quel point votre couple bat-il de l'aile pour que vous en soyez venu à perdre votre alliance lors de votre chute à Emmen en novembre dernier?
(Rires) Ce n'était évidemment pas prévu. Un jour, il y en aura une nouvelle. Mais j'ai dit à ma femme que c'était à elle de me l'offrir. Ce serait étrange si je l'achetais moi-même.

L’article