Sport
moto

L'Inde est une destination stratégique pour la MotoGP

Riders compete at the qualifying rounds during Moto GP Bharat in Greater Noida, on the outskirts of New Delhi, India Saturday, Sept. 23, 2023. (AP Photo/Manish Swarup)
Une image des qualifications à Greater Noida, dans la banlieue de New Delhi.Image: AP

L'Inde est une destination stratégique pour la MotoGP

Le Grand Prix qui se tient ce week-end, dans le pays le plus peuplé de la planète et premier marché mondial pour les deux roues, est une occasion en or pour les constructeurs de gagner en visibilité et renforcer leurs activités.
24.09.2023, 07:5924.09.2023, 09:13
Plus de «Sport»

D'une phrase, Carmelo Ezpeleta, le PDG de la Dorna (la société organisatrice du MotoGP), a témoigné de tous les enjeux qui entourent le Grand Prix d'Inde ce week-end:

«C'est le plus grand marché du monde, donc c'est très important pour toutes les marques de venir ici»

L'arrivée de l'Inde au calendrier 2023 avait pourtant créé la surprise à l'époque tant cette destination semblait loin de pouvoir accueillir le paddock, même si la Formule 1 avait fréquenté le circuit de Buddh entre 2011 et 2013.

«Ce circuit a accueilli la F1, mais il fallait faire des modifications pour la moto afin de l'homologuer. C'était un peu risqué avec les problèmes bureaucratiques, mais on a pris le risque.»
Carmelo Ezpeleta.

«On avait été surpris de l'incroyable accueil quand on était venu visiter les installations. La MotoGP est déjà très populaire en Inde, mais venir disputer une course va forcément augmenter la visibilité des marques et du championnat. Le cricket est le sport no1 ici et on veut devenir le deuxième», a martelé le dirigeant espagnol.

Ducati Lenovo Team member Francesco Bagnaia of Italy plays cricket ahead of Moto GP Bharat at the Buddh International Circuit in Greater Noida, outskirts of New Delhi, India, Thursday, Sept. 21, 2023. ...
Francesco Bagnaia s'est essayé au cricket.Image: AP

«Un marché clé»

Avec plus de 15 millions de ventes annuelles, le marché indien des deux roues est en effet le plus porteur au monde et aucun constructeur ne peut ignorer ce pays, malgré la difficulté de s'y implanter en raison de la lourdeur bureaucratique, dont le paddock a eu un bel aperçu avec les problèmes de délivrance tardive des visas en amont de la course.

«L'Inde est un marché clé pour Yamaha donc y aller avec la MotoGP est extrêmement important, a souligné auprès de l'AFP William Favero, directeur de la communication de l'équipe Yamaha Racing. Sur nos réseaux sociaux, l'Inde est le troisième pays où nous avons le plus de followers après l'Indonésie et l'Italie alors qu'il n'y avait pas de Grand Prix! Nous sommes donc ravis d'amener nos motos et nos pilotes.»

Riders start Sprint race during Moto GP Bharat in Greater Noida, on the outskirts of New Delhi, India Saturday, Sept. 23, 2023. (AP Photo/Manish Swarup)
Les pilotes au départ de la course Sprint samedi.Image: AP

La firme japonaise est déjà très implantée en Inde avec une part de marché de plus de 15% sur les deux-roues, et près de 20% sur le segment des motos haut de gamme. «Assurément, le Grand Prix en Inde nous donnera plus de visibilité. Nous sommes sûrs que cela va aider Yamaha et le MotoGP à augmenter grandement leur popularité», a ajouté M. Favero.

«Le son de cloche est le même du côté du fabricant autrichien KTM, en constante progression ces dernières années, ou de l'Italien Ducati, qui domine la discipline actuellement»

«Les cinq constructeurs présents sont très contents d'y venir, les sponsors également. Pour Pierer Mobility (KTM, GasGas, Husqvarna), la quasi-totalité des cylindrées en dessous de 400 cm3 sont faites en Inde, ils ont un partenariat avec une entreprise locale donc c'est hyper important de venir ici. Ils ont déjà beaucoup de business ici et ils espèrent que ça va se développer encore plus», a estimé auprès de l'AFP le Français Hervé Poncharal, directeur de l'équipe Gasgas-Tech 3.

«On a déjà un pied en Inde depuis longtemps, car nous avons une filiale ici. C'est un marché très important où l'on vend surtout des motos haut de gamme. Nos chiffres de ventes ne sont pas encore très élevés, mais ils sont en forte croissance chaque année et cela nous donnera encore plus de visibilité», a ajouté auprès de l'AFP Paolo Ciabatti, directeur sportif de l'équipe officielle Ducati.

Et l'Afrique?

Alors que le calendrier 2024 sera dévoilé début octobre, il est toutefois peu probable que de nouvelles destinations apparaissent dans l'immédiat.

«On est forcément intéressé par beaucoup d'autres pays qui sont des marchés importants pour les deux roues comme le Vietnam ou les Philippines, mais pour cela il faut des circuits adaptés à la moto. Pour l'instant, on n'envisage pas d'aller en Afrique à cause de cela», a conclu M. Ezpeleta. (sda/ats/afp)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Souvenirs des premiers Roland-Garros de Nadal:
1 / 17
Souvenirs des premiers Roland-Garros de Nadal:
L'Espagnol Rafael Nadal est félicité par son adversaire, le Suisse Roger Federer, après la demi-finale du tournoi de Roland Garros, à Paris, vendredi 3 juin 2005. Nadal a gagné 6-3, 4-6, 6-4, 6-3.
source: epa / olivier hoslet
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici comment éviter les courbatures
Ces douleurs après le sport peuvent être très aiguës et décourager les débutants. Mais il existe un moyen de les prévenir.

C'est décidé, cette année vous reprenez la course à pied. Chaussures lacées, écouteurs branchés, vous êtes paré. 15 kilomètres plus tard, et même pas un point de côté, vous êtes rentré. Mais voilà, 2 jours après, impossible de monter les escaliers, vous avez des courbatures aux mollets. Pourtant avant de vous coucher hier soir ça allait, alors qu'a-t-il bien pu se passer?

L’article