assez ensoleillé13°
DE | FR
Sport
Athlétisme

Sa célébration à l'arrivée lui fait perdre 25 000 dollars

Ethiopia's Sisay Lemma celebrates winning the elite men's race at the 2021 London Marathon in London, Britain, 03 October 2021.
L'Ethiopien a un peu trop fêté son succès avant de terminer son épopée en solitaire. Image: Keystone

Sa célébration à l'arrivée lui fait perdre 25 000 dollars

Avant de franchir la ligne du marathon de Londres dimanche, Sisay Lemma a eu la mauvaise idée de saluer les spectateurs. Il n'aurait pas dû.
04.10.2021, 09:4704.10.2021, 10:04
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Sisay Lemma a réalisé deux prouesses ce dimanche dans les rues de Londres:

  1. L'Ethiopien a remporté le marathon en 2 heures 4 minutes et 1 seconde, devançant le Kényan Vincent Kipchumba de 27 secondes et son compatriote Mosinet Geremew de 40 secondes.
  2. Il a réalisé la célébration la plus chère de l'histoire de l'athlétisme, et peut-être même du sport en général.

Car trop heureux de fêter sa victoire, l'athlète de 30 ans a ralenti sa foulée pour profiter du moment avec les spectateurs. «Mais peu de temps après avoir franchi la ligne d'arrivée, il a été frappé d'une douloureuse prise de conscience, relate The Guardian. Les deux dernières secondes venaient de lui coûter 25 000 dollars (ndlr: un peu plus de 23 000 francs suisses). Car s'il n'avait pas pris le temps de célébrer son succès, il aurait triomphé en moins de 2h41, ce qui lui aurait permis de toucher le jackpot.»

epa09503284 Ethiopia's Sisay Lemma celebrates winning the elite men's race at the 2021 London Marathon in London, Britain, 03 October 2021. EPA/VICKIE FLORES
Sisay Lemma après la course.Image: EPA

Une prime conséquente était en effet promise au vainqueur s'il avait terminé sa démonstration sous ce chrono de référence. Rageant.

Les ennuis ne faisaient toutefois que commencer pour le tout frais lauréat. Car Lemma n'a pas été autorisé à célébrer sa victoire sur le podium. La raison? Son compatriote et contact proche Kinde Atanaw ayant échoué à un test Covid la veille, les organisateurs ont jugé plus prudent de ramener Sisay Lemma à son hôtel. Ce dernier avait pourtant présenté un test négatif au départ.

C'est donc son agent, l'Italien Gianni Demadonna (67 ans), qui s'est pointé pour récupérer bouquet et trophée, à la fois heureux et embarrassé.

Le marathon, ça conserve.
Le marathon, ça conserve. Image: Keystone

Sisay Lemma n'a pas tout perdu dans l'aventure, puisqu'outre les récompenses brandies par son agent sur la photo ci-dessus, le coureur a tout de même touché 105 000 dollars pour sa magnifique prestation. Reste que les 25 000 égarés dans les derniers hectomètres de course devraient le hanter pendant quelques temps encore.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Arabie saoudite a accueilli ses premières épreuves de ski
Certains des meilleurs freestylers de la planète se sont rendus à Riyad cette semaine pour une exhibition de big air. L'événement fait polémique.

La compétition n'a rien à voir avec la Fédération internationale de ski (FIS). Il ne s'agit pas d'une épreuve de Coupe du monde, plutôt une simple exhibition.

L’article