ciel couvert
DE | FR
Sport
Cyclisme

Pourquoi autant de stars du vélo déménagent au Tessin

Cadel Evans, Vincenzo Nibali et Jonas Vingegaard vivent tous au sud-est de la Suisse. D'autres résident ou ont résidé au Tessin: Contador, Freire, Riis, Aru, Ulissi, Bettiol, Honoré, Nizzolo, etc.
Cadel Evans, Vincenzo Nibali et Jonas Vingegaard vivent tous au sud-est de la Suisse. D'autres résident ou ont résidé au Tessin: Contador, Freire, Riis, Aru, Ulissi, Bettiol, Honoré, Nizzolo, etc. Image: keystone/shutterstock/photomontagewatson

Pourquoi autant de stars du vélo déménagent au Tessin

Avant Vingegaard, des champions comme Contador, Evans ou Nibali ont tous élu domicile dans le sud-est de la Suisse. L'ancien professionnel Rubens Bertogliati, né à Lugano, explique ce qui séduit les stars du vélo dans son canton.
02.12.2023, 22:5603.12.2023, 10:43
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Quand on lui précise qu'on l'appelle pour qu'il nous explique pourquoi le Tessin attire autant de cyclistes professionnels, la voix de Rubens Bertogliati change soudain de ton. «Ah, mais c'est une belle question, ça! C'est fantastique!» L'ex-coureur de 44 ans, double champion suisse du chrono, maillot jaune du Tour de France 2002 pendant deux jours et désormais manager de l'équipe féminine UAE Emirates, est né à Lugano, «là où la plupart des pros qui résident au Tessin se sont établis». Il connaît les routes de la région par coeur et estime que son canton possède «tout ce dont recherche un coureur».

🏔️ Le terrain

«Nous avons une géographie idéale pour faire du vélo. Il y a parfois un peu de trafic en plaine, c'est vrai, mais dès que les coureurs empruntent les routes de montagne, ils ne croisent pratiquement plus de voitures. Et ils ont le choix de l'itinéraire: ils peuvent opter pour des montées de 3, 5, 10 ou 20km. Ils peuvent faire de grands cols durant la saison estivale comme le Gothard, la Furka, même le San Bernardino et le Splügen dans la même journée en partant de la maison! L'avantage, par rapport au Valais, c'est que les cyclistes peuvent faire des boucles, ils ne doivent pas revenir en arrière après avoir été au fond d'une vallée.»

☀️ Le climat

Cadel Evans sous le soleil tessinois en janvier.
Cadel Evans sous le soleil tessinois en janvier.Image: Instagram
«Chez nous, les coureurs peuvent effectuer des ascensions de 10km presque toute l'année. Nous sommes le 28 novembre (réd: date de notre entretien avec Rubens Bertogliati) et ici à Lugano, il fait 14 degrés. En vivant à l'année au Tessin, les pros perdent peut-être une semaine d'entraînement durant l'hiver à cause du mauvais temps, mais pas davantage.»

📍 La position

«Lugano est proche de Malpensa, un aéroport très bien connecté avec les principales villes d'Europe et qui héberge des compagnies low-cost proposant des billets à des prix avantageux. Il y a même un train direct de Lugano jusqu'à Malpensa, que les cyclistes peuvent aussi rejoindre en 1h de voiture. Cette proximité géographique avec un grand aéroport leur permet d'être facilement et rapidement au départ des courses en Europe.»
Moins de 80km séparent Lugano, au nord, de l'aéroport milanais.
Moins de 80km séparent Lugano, au nord, de l'aéroport milanais.Image: google maps

🇮🇹 La culture

«On ressent bien la culture italienne du vélo au Tessin et je pense que les coureurs pros y sont sensibles. Les cyclistes trouvent d'ailleurs dans notre canton des personnes de confiance qui les accompagnent en moto ou en voiture pour organiser des séances de préparation issues de la philosophie d'entraînement italienne. Ce sont des gens basés au Tessin ou juste après la frontière, dans ce que l'on appelle la grande région d'Insubria, qui comprend notamment les provinces de Côme, Varese et Lugano/Mendrisio.»

🤔 La philosophie

«Ticino Turismo a pour slogan "terra di ciclismo" (terre du cyclisme). C'est un peu vrai et ça le sera encore davantage à l'avenir puisque dans deux ans, le canton inaugurera un vélodrome couvert de 166m à Sigirino, une localité située à 10km au nord de Lugano. Ce sera un vrai plus pour le mouvement du vélo dans la région et pour les coureurs qui habitent ici à l'année.»
Le projet actuel.
Le projet actuel.

💰 L'administration

«Les coureurs apprécient aussi la Suisse pour les avantages fiscaux dont ils peuvent bénéficier. Mais ce n'est pas uniquement pour cela qu'ils viennent au Tessin car sinon, soyons honnêtes, ils iraient plutôt à Zoug, où c'est plus intéressant! S'ils choisissent de s'établir chez nous, c'est parce qu'ils sont très satisfaits de tout ce que le canton peut leur offrir pendant leur carrière, et même après. La plupart souhaite en effet rester. Cela fait deux ans par exemple que Vincenzo Nibali a arrêté sa carrière et il n'est pas retourné en Sicile. Il a même acheté une maison ici.»

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
On a testé le curling!
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une révolution «débile» bouleverse le saut en longueur
World Athletics réfléchit à un changement majeur pour 2026. De nombreux athlètes sont outrés et craignent de voir leur discipline transformée pour le pire.

À la recherche d'une audience plus large et rajeunie, de nombreux sports tentent d'évoluer en réfléchissant à des changements de format et/ou de règles. En tennis, un chronomètre est apparu pour presser les joueurs au service, et tandis qu'en cyclisme, on songe à des Grands Tours de deux semaines (au lieu de trois), on apprenait l'an dernier que les jeunes n'ont plus la patience de rester 90 minutes devant un match.

L’article