DE | FR
Bild

Hamilton-Verstappen, un conflit inévitable?

Lewis Hamilton a remporté dimanche le Grand Prix de F1 de Grande-Bretagne et s'est rapproché de Max Verstappen au classement général. Les deux rivaux ont eu un accrochage, qui a fait sortir le Néerlandais de la piste. De quoi envenimer leur relation, étonnamment cordiale jusqu'à présent.



Lewis Hamilton s'est imposé dimanche sur le circuit de Silverstone. Le Britannique a du même coup remporté le 99e Grand Prix de sa carrière. Surtout, il a recollé au classement général en revenant à huit points du leader, Max Verstappen. Sur le bitume anglais, le duel entre les deux hommes – qui dominent outrageusement la saison après dix courses – a pris une autre tournure. Ils ont eu un accrochage dans un virage à la fin du premier tour.

Résultat: le bolide de Verstappen est parti en tête-à-queue puis est allé s'écraser contre la rambarde. Le Néerlandais a dû abandonner. Il a été transporté à l'hôpital pour des contrôles, d'où il est sorti indemne en fin de soirée déjà.

L'accrochage en vidéo

Verstappen tweete sa colère

Mais l'actuel leader du championnat du monde était furieux. Il l'a fait savoir sur Twitter.

«Je suis très déçu de m'être fait sortir comme ça. La pénalité donnée à Lewis n'est pas suffisante pour punir sa conduite dangereuse»

Max Verstappen, sur Twitter

Max Verstappen a donc condamné le comportement au volant de son grand rival. Les commissaires de course lui ont donné raison: ils ont estimé qu'Hamilton était fautif et lui ont infligé dix secondes de pénalité, après la suspension de la course pendant une demi-heure. Le Néerlandais s'est aussi offusqué de l'attitude de l'Anglais au moment de fêter son succès:

«Voir ces célébrations alors que j'étais encore à l'hôpital, je trouve cette attitude irrespectueuse et antisportive»

Max Verstappen, sur Twitter

Le tweet de Verstappen

Après la course, le directeur de l'écurie Red Bull Christian Horner a pris la défense de son poulain, en qualifiant la conduite d'Hamilton dans ce virage de «pilotage sale». Le Britannique a lui aussi pris la parole, pour se dédouaner de la responsabilité de l'accident: «J'essaie toujours de prendre des précautions, en particulier avec Max (Verstappen) qui est très agressif (sur le circuit). J'étais complètement à côté de lui, et il ne m'a pas laissé de place.»

Le message rassurant de Verstappen à sa sortie de l'hôpital

Tout roulait entre les deux

Bref, les deux meilleurs pilotes du championnat du monde ne sont pas allés manger ensemble ce dimanche soir. Et pourtant, leur relation était très loin d'être délétère il y a peu encore. Dans leurs déclarations médiatiques, les deux hommes avouaient un respect mutuel, voire une admiration.

«Nous nous entendons très bien. Nous savons que nous sommes au coeur d’une lutte pour le titre. Il veut aller chercher son huitième titre et je veux aller décrocher mon premier. Certaines personnes affirment que lorsque vous vous battez pour le titre, vous devez vous rentrer dedans. Je ne vois pas ça comme ça. J’aime faire la course avec Lewis. On se donne toujours de l’espace».

Max Verstappen à propos de sa relation avec Lewis Hamilton, dans le magazine L'Automobile le 8 juillet 2021

Le 2 mai dernier, après la victoire d'Hamilton au Grand Prix du Portugal, le Néerlandais reconnaissait que «vu la façon dont Lewis a gagné parfois des courses très piégeuses, comme en Turquie l'an dernier, (...) il est définitivement l'un des meilleurs de l'histoire.»

Bild

Lewis Hamilton (à gauche) n'a pas montré de retenue au moment de fêter sa victoire dimanche soir à Silverstone. image: keystone

Verstappen avait aussi déjà fait part de sa certitude quant au fair-play de son rival: «J'ai toute confiance en bataillant contre Lewis, nous nous laissons toujours suffisamment de place.» Et le pilote de Mercedes de rendre le compliment, dans la foulée: «Je confirme. C'est une question de respect. Nous sommes tous les deux durs mais justes. C'est ce qui fait les belles courses et les grands pilotes. Je pense que nous allons rester à la limite mais propres.»

Entre les mains d'Hamilton, il y a bel et bien un volant et non une boule de cristal. Sa prophétie a pris fin ce dimanche à Silverstone. Et finalement, c'est logique.

Bild

La relation entre Max Verstappen (à droite) et Lewis Hamilton, ici au Grand Prix de France en juin dernier, risque de se détériorer. image: keystone

Grosse concurrence sur le paddock

Les fortes rivalités de l'histoire de la F1 sont là pour nous rappeler que ce sport laisse peu de place à l'amitié. L'Anglais, sept fois champion du monde, l'avouait lui-même en 2014:

«En Formule 1, tu peux compter tes amis sur les doigts d'une main. Nico (Rosberg) ne fait pas partie des cinq amis que j'ai, et je ne suis pas parmi les siens»

Lewis Hamilton, en 2014

Le natif de Stevenage évoquait son lien cordial, à ce moment, avec son coéquipier chez Mercedes – mais rival – Nico Rosberg. Mais la courtoisie entre les deux as du volant n'a pas duré. En 2016, à la lutte pour le titre mondial, les deux pilotes s'étaient accrochés à seulement deux mois d'intervalle sur les circuits du Grand Prix d'Espagne et de celui d'Autriche. Cette même année, Rosberg avouait alors au quotidien anglais The Guardian, sans détour: «Notre rivalité nous empêche aujourd’hui d’être amis».

En 2014, l'ancien pilote canadien Jacques Villeneuve se désolait du manque d'hostilité entre Rosberg et Hamilton: «Ce que vous voulez voir, ce sont des rivalités et des luttes. Des gars fâchés de ne pas avoir gagné.»

Les tweets de Max Verstappen dimanche nous ont donné un petit indice: la relation qu'il entretient avec Lewis Hamilton risque bien de prendre cette direction.

Plus d'articles sur le sport

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Les plans foireux de Southgate pour les tirs au but

Link zum Artikel

Les stars du tennis boudent-elles les JO?

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Il a transformé Golubic en championne et raconte

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

Alvaro Morata, le besogneux incompris

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

La France va latter la Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Des icebergs de l'Antarctique, en images

1 / 12
Des icebergs de l'Antarctique, en images
source: ap mod / cpl phil dye raf
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Le record européen d'Alex Wilson sur 100m pose problème

La perf' du sprinter suisse (9''84), dimanche lors d’un meeting à Atlanta, interroge pour plusieurs raisons.

La foudre s'est abattue dimanche à Atlanta, et les bulletins météo n'ont rien vu venir. Jusque-là détenteur du record de Suisse avec un chrono de 10''08, Alex Wilson a abaissé sa marque à 9''84 sur 100m. Badaboum, clic-clac!

Le problème, pour le sprinter bâlois de 30 ans et pour tous ceux qui se sont réjouis trop vite, c'est que son temps canon risque fort d'être invalidé.

Une simple lecture de la vidéo ci-dessus permet de se rendre compte qu'aucun système de contrôle des départs n'est …

Lire l’article
Link zum Artikel