Sport
Football

Tirage au sort de la Ligue des champions: ces stars se revoient

Tirage de la Ligue des champions 2022-2023: l'heure des retrouvailles

Le tirage au sort de la 68e édition de la Ligue des champions a été effectué ce jeudi soir à Istanbul, ville hôte de la finale le 10 juin 2023. Plusieurs stars vont retrouver leur ancien club. Voici les groupes.
25.08.2022, 19:0026.08.2022, 08:22
Plus de «Sport»

Robert Lewandowski reverra le Bayern, Olivier Giroud Chelsea, Angel Di Maria le PSG et Erling Haaland le Borussia Dortmund: la C1 version 2022-2023 promet de chaudes retrouvailles entre de grands joueurs et leur ancienne adresse dès la phase de groupes.

Groupe A

  1. Ajax Amsterdam
  2. Liverpool
  3. Naples
  4. Glasgow Rangers

C'est le groupe du football qu'on aime: des clubs mythiques, des fans passionnés, des vrais stades de football et un niveau de jeu qui ne permet pas de dégager le moindre favori hormis Liverpool, s'il redevient l'équipe de la saison dernière.

Groupe B

  1. Porto
  2. Atlético Madrid
  3. Bayer Leverkusen
  4. Club Bruges

L'Atlético connaît bien tous ses adversaires, qu'il a affrontés ces dernières années. On pourrait ainsi parler d'un groupe de vieilles connaissances. C'est à Porto que l'équipe de Simeone avait été arracher son billet pour les quarts de finale la saison dernière. Elle a aussi régulièrement affronté le Bayer: six fois sur l'ensemble de leurs confrontations en Ligue des champions. La dernière c'était lors de la pandémie, avec un succès allemand à Leverkusen et une victoire espagnole à Madrid.

Groupe C ☠️

  1. Bayern Münich
  2. Barcelone
  3. Inter Milan
  4. Viktoria Plzen

Il y a un groupe de la mort dans chaque tirage. Cette année, c'est donc celui-là. Le Bayern et l'Inter sont les favoris de leur championnat, le Barça a réalisé un recrutement incroyable. On se réjouit de chaque match, et plus encore de celui du Barça à Munich, où Lewandowski reviendra dans le club qui a fait de lui un immense buteur.

Groupe D

  1. Eintracht Francfort
  2. Tottenham
  3. Sporting
  4. Marseille

Il paraît que c'est le tirage idéal pour Marseille, mais on n'en est pas certain: l'Eintracht sort d'une grande saison en Ligue Europa et possède un gardien qui a refusé de rejoindre City comme numéro 2 (Kevin Trapp); Tottenham peut compter sur deux snipers devant (Son et Kane) et l'un des plus grands entraîneurs au monde (Conte); et le Sporting, même s'il a perdu de nombreux joueurs cet été, est mené de main de maître par Ruben Amorim.

Groupe E

  1. AC Milan
  2. Chelsea
  3. Salzbourg
  4. Dinamo Zagreb

Relégué sur le banc de Chelsea par Lampard puis Tuchel avant de signer en Italie et de remporter la Serie A avec Milan, Olivier Giroud a déjà noté les deux dates de sa rencontre avec les Blues. Elles seront importantes pour lui comme pour son club, puisque la première place sera en jeu.

Groupe F

  1. Real Madrid
  2. RB Leipzig
  3. Chakhtior Donetsk
  4. Celtic Glasgow

Petite curiosité: le Real Madrid, géant d'Europe, n'a jamais rencontré Leipzig en C1. Logique, puisque le club de Christopher Nkunku n'existe que depuis 13 ans. Il semble être le plus sérieux rival des Madrilènes sur le papier, mais pour mériter ce titre, il devra montrer autre chose en championnat. Après trois matchs de Bundesliga, Leipzig n'a toujours pas remporté la moindre partie (deux nuls et une défaite).

Groupe G

  1. Manchester City
  2. Séville
  3. Borussia Dortmund
  4. Copenhague

Erling Haaland ne pensait sans doute pas revenir aussi vite à Dortmund. Pas certain que le BVB s'en réjouisse. City est clairement favori. Derrière, ça risque de se jouer entre Dortmund et Séville. Marco Reus, le capitaine du club de la Ruhr, a rappelé après le tirage que les Allemands s'étaient imposé en 8e de finale de la Ligue des champions contre les Andalous l'an dernier.

Groupe H

  1. Paris Saint-Germain
  2. Juventus
  3. Benfica
  4. Maccabi Haïfa

Alors bien sûr, la Juventus n'a jamais perdu face à Paris (6 victoires et 2 nuls). Certes, le Maccabi Haïfa a infligé l'une de ses plus grandes humiliations au PSG en 16e de finale de la Coupe des Coupes 1999. Mais en 2022, le Paris Saint-Germain version qatarie n'a pas grand-chose à craindre d'un groupe comme celui-là. Il pourrait même en profiter pour gagner en confiance et en sérénité sur la scène européenne.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Grosse polémique lors du match entre la France et les Pays-Bas
Xavi Simons pensait avoir marqué le but de la victoire hollandaise (69e), mais l'arbitre a annulé sa réussite pour un hors-jeu qui n'a pas fini de faire parler.

Le choc au sommet du groupe D, ce vendredi entre la France et les Pays-Bas, a été marqué par une vive polémique. Alors que le score était de 0-0, Xavi Simons a ouvert le score d'une très belle frappe. Les Hollandais ont logiquement célébré la réussite du numéro 7, mais celle-ci a aussitôt été annulée pour un hors-jeu.

L’article