DE | FR
Image: capture d'écran Twitter

Un footballeur s'échappe par sa fenêtre du onzième étage

Surpris par un incendie dans son hôtel de Buenos Aires pendant sa quarantaine, un joueur uruguayen a dû fuir les flammes en prenant de très gros risques. Secouru par les pompiers, il va bien.
26.05.2021, 11:5026.05.2021, 17:09
Suivez-moi

Francisco Duarte a eu très chaud mardi soir à Buenos Aires (Argentine). Au propre comme au figuré. Ce footballeur uruguayen a dû s'échapper par la fenêtre de sa chambre d'hôtel au onzième étage pour fuir un incendie.

Sur la vidéo ci-dessous, on le voit suspendu dans le vide pendant quelques secondes avant d'être secouru par la nacelle des pompiers.

Le milieu de terrain de Rentistas, club de Montevideo, avait été placé en quarantaine après son test positif au Covid-19. Il était venu dans la capitale argentine pour disputer un match de Copa Libertadores avec son équipe contre le Racing Club.

Manque de bol, Duarte n'a pas senti la fumée au début de l'incendie à cause de sa perte d'odorat... Il a fui seulement après avoir vu les flammes. Heureusement, l'Uruguayen se porte bien. Ses coéquipiers se sont, eux, inclinés 3-0.

Eruption du Nyiragongo en mai 2021

1 / 10
Eruption du Nyiragongo en mai 2021
source: sda / rebecca blackwell
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ils sautent de 27 mètres depuis le viaduc de la Jonction à Genève
Quelques plongeurs très entraînés installent chaque été (illégalement) une plate-forme pour sauter dans le Rhône. Nous les avons accompagnés samedi.

«Excusez-moi: vous allez sauter?» A la fois inquiète et fascinée, cette mère de famille a dû mal à croire que la petite plate-forme que quelques jeunes viennent de fixer au viaduc doit leur servir de tremplin. Elle les a pourtant vus arriver en tenue de sport, les a observés ficeler patiemment le bloc de bois à la barrière en métal puis monter un à un sur la structure pour se faire une idée de la hauteur, en tâchant de conserver leur calme et leur équilibre.

L’article