DE | FR
Chelsea players lift the trophy after winning the Champions League final soccer match against Manchester City at the Dragao Stadium in Porto, Portugal, Saturday, May 29, 2021. (Michael Steele/Pool via AP)

Chelsea a remporté samedi soir sa deuxième Ligue des champions, après son sacre en 2012. Image: keystone

Chelsea roi d'Europe🏆

Les footballeurs londoniens ont remporté la deuxième Ligue des champions de leur histoire samedi soir, en battant en finale Manchester City 1-0.



Manchester City devra attendre avant de fêter sa première Ligue des champions. Les Mancuniens ont buté sur Chelsea, vainqueur 1-0 grâce à un but de Kai Havertz (42e).

La malédiction semble donc suivre Pep Guardiola depuis son départ de Barcelone. L'Espagnol n'a pas réussi à mener City à la consécration suprême. Une ouverture en or de Mason Mount à la 42e minute a fait basculer la finale.

La passe en profondeur de l'Anglais a lancé Kai Havertz, qui a facilement pris de vitesse Zinchenko pour affronter et passer le gardien Ederson pour l'ouverture du score. A ce moment du match, l'avantage des hommes de Thomas Tuchel n'avait rien d'usurpé. Les Citizens s'étaient montrés très décevants malgré leur évidente volonté de miser sur l'offensive. Ce sont même les fulgurances de Chelsea qui ont failli mettre à mal City.

Si Timo Werner avait joué totalement libéré, il aurait certainement transformé en but ses occasions de la 9e et la 14e. Les Blues de Tuchel avaient trouvé une faille sur le flanc droit de City où Walker avait du mal à contenir les montées de Mount. Dans cette finale, disputée à un rythme soutenu, les coups du sort auraient pu peser sur l'issue de la rencontre. Quand Thiago Silva a dû sortir après s'être blessé à l'aine tout seul (38e), Tuchel a dû se dire que sa défense avait perdu son patron et qu'il serait plus difficile de contenir les attaquants adverses.

Mais la malchance avait décidé de sévir dans les deux camps. Après moins d'un quart d'heure de jeu en deuxième mi-temps, ce fut au tour de Kevin De Bruyne de quitter la pelouse du stade du Dragon. Le Belge avait buté contre Rüdiger, auteur d'une obstruction grossière (69e). Sonné, il était remplacé par le Brésilien Gabriel Jesus. Chaque équipe a dû composer sans un de ses patrons techniques. Chelsea s'est regroupé en défense alors que Manchester City se lançait à l'attaque à tout va.

Les contres des Londoniens ont failli couper les ailes des hommes de Guardiola. Pulisic s'est retrouvé en position de marquer avant de trop croiser son tir (73e). Au plus fort de la pression de City, le Danois Christensen, qui avait suppléé Thiago Silva, a parfaitement tenu son rôle. Mais Chelsea peut aussi remercier l'infatigable Ngolo Kante, auteur d'un nombre incroyable d'interceptions et de relances. Le rayonnement du Français contrastait avec la discrétion de Mahrez et de Bernardo Silva, passés complètement à côté de leur finale.

Plus d'articles sur le sport

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Les plans foireux de Southgate pour les tirs au but

Link zum Artikel

Les stars du tennis boudent-elles les JO?

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Il a transformé Golubic en championne et raconte

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

Alvaro Morata, le besogneux incompris

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

La France va latter la Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Dame Nature est une coquine

1 / 17
Dame Nature est une coquine
source: twitter
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus que la défaite, c'est le racisme qui désole Rashford

L'attaquant de Manchester United a dénoncé sur Twitter les nombreuses attaques racistes dont il a été la cible sur les réseaux sociaux. Elles ont eu lieu juste après la défaite du club anglais en finale de l'Europa League mercredi soir.

Rien ne semble malheureusement arrêter la bêtise et la méchanceté de certains internautes sur les réseaux sociaux. Le footballeur de Manchester United Marcus Rashford en a (de nouveau) fait l'amer constat dans la nuit de mercredi à jeudi.

Une heure après avoir perdu la finale de l'Europa League contre Villarreal, l'attaquant anglais (23 ans) a posté un message sur son compte Twitter. Dépité non pas de la défaite de son équipe mais des nombreuses attaques racistes dont il a été la cible …

Lire l’article
Link zum Artikel