DE | FR
Image: L'Equipe TV
Nati

La France se moque encore de la Nati et c'est pas drôle

Après avoir astiqué la Suisse à l'Euro, L'Equipe TV en a remis une couche (cette fois pour rire) au lendemain de la qualif des Helvètes pour la Coupe du monde au Qatar.
18.11.2021, 18:3019.11.2021, 08:08

La séquence vidéo dure 28 secondes et s'ouvre sur le commentaire d'un trublion de L'Equipe de Greg, un des talk-shows de la chaîne française. Comédien et humoriste, Pierre-Antoine Damecour commence son intervention en disant que les supporters suisses sont très heureux que leur équipe se soit qualifiée pour la Coupe du monde au Qatar. «Les fans ont explosé de joie, ironise-t-il. Et ce matin, nous avons les images d'un ultra-Suisse qui est arrivé au bureau et qui a foutu un bordel». On craint le pire. 😂

Les images en question ne montrent évidemment pas un fou furieux éclabousser les ordis de champagne en s'accrochant aux luminaires, mais un dadais en costume, écharpe rouge, sacoche en cuir et sourire niaiseux, débarquer dans un open space sans forfanterie. «Nous sommes qualifiés», dit-il très sagement, avec un accent douteux.

«Apparemment, il a même eu un blâme. C'était un petit peu chaud avec la direction», enchaîne Damecour, insistant sur l'image lisse et polie que les Suisses véhiculent à l'étranger.

Alors qu'on a fêté la qualif comme ça 😂

Image: sda

«Evidemment on embrasse nos amis suisses», termine le chroniqueur, saluant ses voisins face caméra.

Ce petit tacle, pas très drôle mais pas méchant non plus, en rappelle un autre plus appuyé. Sur le même plateau, journalistes, consultants et «experts» avaient réduit l'équipe de Suisse à un rôle de faire-valoir avant le 8e de finale du dernier Euro entre la Nati et les Bleus.

La «théorie de l'ascenseur», professée par Raymond Domenech dans une fronde moqueuse, voire arrogante, avait fait un carton sur les réseaux sociaux, surtout après la qualification suisse.

Cette fois, pas de quoi fouetter un chat (vous savez, l'animal que Didier Deschamps emmène à chaque tirage au sort 😜). Les réactions au sketch sur Twitter sont d'ailleurs plutôt bienveillantes. Beaucoup d'internautes semblent s'être poilés, à part peut-être Rico, qui ne s'est pas reconnu dans la description faite par Damecour: «Nullissime et aucun rapport à la réalité. Les Suisses sont bien plus chauds qu'il ne le croit!» (jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
«Skier au plus proche de la mort est aussi une forme d'initiation»
La star du freeride Yann Rausis a surpris le milieu avec un film innovant, où les postures de casse-cou s’effacent peu à peu devant une dimension mystique. La peur, l'ego, les montagnes magiques dont on revient transformé: il parle de tout sans tabou.

Existe-t-il des montagnes que vous avez du mal à cerner ou à comprendre?
YANN RAUSIS: Oui, ça arrive. C’est parfois difficile de débarquer sur une montagne où tu ne connais pas les risques, les conditions de neige. Tu as envie d’utiliser tes outils d’analyse habituels, mais ils ne sont pas forcément adaptés, ils ne donnent pas une vision claire des dangers. Parfois, c’est très flou, malgré tous nos efforts d’observation. On ne sait pas quoi faire.

L’article