DE | FR

Deuxième, Odermatt n'a pas l'air d'aimer ça

Le prodige d'Hergiswil était proche d'un troisième succès consécutif en géant. Il a échoué de peu et ça ne lui a visiblement pas plu.
19.12.2021, 14:5920.12.2021, 08:47

Marco Odermatt a pris la deuxième place du géant d'Alta Badia, battu de seulement 0''31 par un incroyable Henrik Kristoffersen.

Pas de passe de trois pour Marco Odermatt. Après ses victoires à Sölden et Val d'Isère, le prodige d'Hergiswil a, cette fois, dû s'avouer vaincu. Deuxième de la première manche, il est tombé sur un Henrik Kristoffersen de retour à son meilleur niveau, après une longue période de doutes. Septième après le premier parcours, le Norvégien a mieux géré son second run sur une piste où il était de plus en plus difficile de skier proprement.

D'une fluidité rare lors de son premier passage, Odermatt a (comme bon nombre de ses rivaux) dû recourir au drift pour ne pas sortir à l'occasion de cette deuxième manque scabreuse. Ceci étant, le leader de la discipline a livré une très bonne performance sur la Gran Risa, ce qui lui permet de consolider son dossard rouge de leader en géant et au général.

Solide sur le tracé initial, Justin Murisier a prouvé que la piste italienne était bien son terrain de jeu favori. Mais le premier podium de sa carrière (3e l'an dernier) n'a pas été suivi d'un deuxième cette année. Le Bagnard a pris une belle 7e place. Seulement 17e de la première manche, Loïc Meillard a limité la casse pour terminer au 13e rang.

Sur le podium, sa mine poliment renfrognée semblait indiquer que Marco Odermatt, s'il est fair-play, n'est pas du genre à fêter les deuxièmes places... (ats/chd)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Les piscines ne vident pas leurs bassins en hiver, et ça s'explique
Responsable des bassins lausannois, Christian Barascud explique pourquoi la plupart des piscines romandes ne sont pas vidangées lors de leur fermeture à la fin de l'été. À Sainte-Croix, des bidons sont même pris dans la glace.

C'est un drôle de spectacle qui, chaque hiver, intrigue tous ceux qui observent de loin les piscines extérieures: alors que les transats sont rangés et les plongeoirs fermés, les bassins sont toujours gorgés d'eau, comme si les employés avaient oublié de les vider en partant.

L’article