DE | FR
Stan Wawrinka et les Jeux olympiques, c'est foutu!. watson

Réopéré au pied gauche, Wawrinka n'ira pas aux JO

Ses tendons n'ont pas supporté la charge d'entraînement. A nouveau plâtré, Stan Wawrinka ne reviendra pas avant plusieurs mois. Nouveau coup au moral.



Comme il est désormais d'usage dans le tennis, Stan Wawrinka a annoncé la nouvelle subrepticement, d'un tweet pudique et laconique: «Même endroit, autre jour, ce n'est pas là que je voulais être mais je garde le sourire.» Là, dans un lit d'hôpital, le pied gauche plâtré.

Déjà opéré en mars, Stan Wawrinka avait mis plusieurs semaines à reposer le pied par terre. Ce n'était pas «une petite opération en vitesse», pas aussi banale que le champion avait bien voulu le dire, mais une intervention délicate sous la voûte plantaire, au niveau des tendons.

Pas de Jeux olympiques

Impatient de reprendre l'entraînement, Stan Wawrinka a ressenti des douleurs après quelques séances poussées et a dû interrompre son programme. Il savait dès le départ qu'il ne disputerait pas la saison de terre battue mais il espérait un retour sur herbe, à Stuttgart. Aujourd'hui, il doit renoncer aux Jeux olympiques de Tokyo. La rééducation prendra plusieurs mois.

Pas de retraite

Stan Wawrinka n'a disputé que six matches cette année, le dernier le 9 mars à Doha, une année sur laquelle il fondait de grands espoirs: il avait réalisé une grosse préparation hivernale et retrouvé une certaine spontanéité dans son jeu, après une double opération au cartilage du genou... gauche.

Peu avant de s'envoler pour l'Open d'Australie, il avait contracté un Covid sévère qui avait ruiné tous ses efforts.

Switzerland's Stan Wawrinka holds an ice towel to his head during his second round match against Hungary's Marton Fucsovics at the Australian Open tennis championship in Melbourne, Australia, Wednesday, Feb. 10, 2021.(AP Photo/Hamish Blair)

Vidé et épuisé à l'Open d'Australie. Image: AP

Aux dernières nouvelles, et même s'il n'est pas homme à s'épancher, Stan Wawrinka reste déterminé à réaliser «encore une année pleine, au moins une, idéalement deux ou trois», dans les conditions plus ou moins normales que son corps usé et rapiécé voudra bien lui accorder. Mais son moral est durement touché.

Pour patienter, «Stan the Man» continuera de développer des projets dans le cinéma.

Plus d'articles sur le sport

Qui pour remplacer Vladimir Petkovic? Portrait du successeur idéal

Link zum Artikel

Lea Sprunger: «Quand je suis stressée, je fais le ménage»

Link zum Artikel

Pourquoi Belinda Bencic est si spéciale

Link zum Artikel

En sport, le trac est devenu officiellement un problème de santé

Link zum Artikel

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

Jérémy Desplanches: «Je pourrais dormir quinze heures par jour»

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Avec l'âge, Federer lutte pour ne pas devenir prudent et calculateur

Le Bâlois a entamé Wimbledon sur les pattes arrières, avant de se libérer peu à peu. Il l’avoue, cette retenue est un effet inhibant de l’âge. S’en affranchir fut le grand combat de sa carrière.

Les débuts de Roger Federer à Wimbledon étaient ceux d’un être fragile, traversé de doutes existentiels, les épaules voûtées par le poids de l’histoire. Il y avait tout un contexte, évidemment: le lieu, l’attente, la solennité de l’instant, le manque d’exercice et de repères, la nervosité, un gaucher, un terrain glissant. La peur, un peu. Forcément.

Mais ces débuts sur les pattes arrières représentent aussi une inclination suspecte. Ils trahissent les ambitions inavouables d’un champion …

Lire l’article
Link zum Artikel