DE | FR
Francesca Jones, 20 ans, a atteint la finale du Elle Spirit Open de Montreux dimanche, malgré un gros handicap physique de naissance.
Francesca Jones, 20 ans, a atteint la finale du Elle Spirit Open de Montreux dimanche, malgré un gros handicap physique de naissance. image: capture d'écran twitter

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Finaliste du tournoi de Montreux ce dimanche, la jeune anglaise de 20 ans ne possède que quatre doigts à chaque main, mais son handicap ne l'a pas empêchée de devenir une professionnelle de grand talent.
12.09.2021, 21:5713.09.2021, 09:17
Suivez-moi

Les conditions sont parfaites pour jouer au tennis ce dimanche à Montreux. Grand ciel bleu, chaleur agréable, terre battue impeccable, le tout dans un décor idyllique entre lac et montagnes. Sur l'ocre, il y a aussi de quoi s'en mettre plein les mirettes. La qualité de jeu de cette finale du Elle Spirit Open entre la Brésilienne Beatriz Haddad Maia et l'Anglaise Francesca Jones est très intéressante. Les fautes directes sont rares, les échanges longs et souvent conclus avec des coups gagnants.

Esprit de revanche

La Britannique crie sur chaque balle comme si sa vie en dépendait. Et c'est le cas. Née avec un handicap que les médecins jugeaient incompatible avec la pratique du tennis, elle s'est jurée, à l'âge de huit ans, de percer dans ce sport. Pour leur prouver qu'ils avaient tort.

Aujourd'hui, elle y est parvenue. A presque 21 ans – elle les fêtera le 19 septembre – Francesca Jones occupe le 170e rang mondial et s'est qualifiée pour son premier tournoi du Grand Chelem au début de cette année à l'Open d'Australie.

Mais son chemin a été long. Elle est née avec le syndrome ECC, une maladie très rare. Conséquences: elle ne possède que quatre doigts à chaque main et sept orteils (trois au pied droit et quatre au gauche).

Toutes ces extrémités étaient palmées à la naissance. Alors la native de Leeds a subi de nombreuses opérations dans son enfance.

Matériel adapté

Elle a frappé ses premières balles à l'âge de cinq ans et doit forcément, depuis ce moment, adapter son jeu et son matériel à son handicap: un manche très fin et une raquette plus légère. Elle la serre tellement fort qu'elle se casse souvent des ongles. La jeune britannique doit aussi composer avec des problèmes d'équilibre, comme elle l'expliquait à Melbourne en janvier:

«Quand on a moins d'orteils, c'est plus difficile de mettre du poids sur les pieds»
Francesca Jones

Pourtant, si on ne sait pas, rien ne permet de deviner en voyant jouer Francesca Jones qu'elle a ces malformations génétiques. Ses adversaires cette semaine à Montreux pourront en témoigner. En finale, Beatriz Haddad Maia a dû livrer son meilleur tennis pour venir à bout de la tenniswoman du Yorkshire de l'Ouest (6-4 6-3). La 174e joueuse mondiale (ex-WTA 58) a gagné grâce à sa plus grande puissance.

L'hommage de Timea

Lors de la cérémonie de remise des prix, Timea Bacsinszky, dont la retraite tennistique a été fêtée durant la semaine à Montreux, a rendu un bel hommage à Francesca Jones, très émue. La Vaudoise a évoqué au micro sa rencontre à Wimbledon en 2016 avec la Britannique, alors âgée de 16 ans. Au sommet de la hiérarchie mondiale, elle lui avait dit:

«Tu es une inspiration, il faut que tu continues comme ça. Ce que tu fais est plus beau que moi, qui suis Top 10. Tu repousses toutes les limites, tu montres aux gens qu'il n'y en a pas malgré ton handicap»
Timea Bacsinszky, à propos de Francesca Jones

La détermination et les prouesses de Francesca Jones sur l'ocre de la Riviera cette semaine, c'est un bel exemple de vie pour nous tous. Son rêve? Gagner un jour Wimbledon.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Rhubarbe, le chien qui adore la moto

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«C'est des fous!» Pouvez-vous suivre une star du marathon? Julien a testé
watson a proposé à des coureurs amateurs de suivre l'allure d'Eliud Kipchoge, recordman du monde sur marathon. Les candidats ont explosé comme du pop-corn.

Le 25 septembre dernier, Eliud Kipchoge a battu son record du monde en «volant» sur le marathon de Berlin. Le Kényan n'a mis que 2h01''09 (soit 30 secondes de moins que sa précédente marque) pour boucler les 42km195. Un chrono hallucinant. Mais comment se rendre compte de la vitesse du champion? Une seule solution: essayer de le suivre en adoptant la même allure le plus longtemps possible.

L’article