DE | FR
Italy's Federico Chiesa celebrates after scoring his side's opening goal during the Euro 2020 soccer championship round of 16 match between Italy and Austria at Wembley stadium in London, Saturday, June 26, 2021. (AP Photo/Frank Augstein, Pool)

Federico Chiesa a libéré l'Italie à la 95e minute samedi soir contre l'Autriche. image: keystone

L'Italie bat l'Autriche dans la douleur et file en quarts

La Squadra azzurra a souffert en huitièmes de finale de l'Euro, mais elle a battu les Autrichiens 2-1 après prolongations.



Rien n'a été facile pour l'Italie samedi soir à Wembley. Les Transalpins, moins inspirés qu'en phase de poule, ont battu une valeureuse Autriche 2-1 après prolongations.

Les protégés de Roberto Mancini ont été dominateurs en première mi-temps, mais ils se sont éteints après la pause. Ils ont buté contre une Autriche solide et bien organisée, néanmoins trop inoffensive pour espérer mieux. Les Azzurri ont passé l'épaule par Federico Chiesa à la 95e. L'attaquant de la Juventus a réalisé une prouesse technique dans les seize mètres: crochet en extension du droit pour éliminer son vis-à-vis et frappe du gauche en demi-volée logée dans le petit filet. Imparable pour le portier autrichien Daniel Bachmann.

Le buteur Federico Chiesa à l'interview après le match

Matteo Pessina a doublé la mise à la 105e, juste avant la mi-temps des prolongations. Le milieu de l'Atalanta a profité de la passivité autrichienne dans les seize mètres pour adresser un tir croisé du gauche dans le petit filet.

Courageux, les Autrichiens n'ont rien lâché dans les dernières minutes, à l'image de leur match entier. Ils ont réduit le score à la 114e minute sur corner, grâce à une tête de Saša Kalajdžić (troisième remplaçant à marquer dans ce match après Chiesa et Pessina), qui a bien coupé au premier poteau. Insuffisant, toutefois, pour éviter la défaite des siens.

L'inspiration de Kalajdžić

Faux espoirs autrichiens

Les hommes du sélectionneur Franco Foda pensaient avoir ouvert le score à la 65e. Mais leur attaquant Marko Arnautovic, dont la tête avait trompé le portier italien Gianluigi Donnarumma, a été signalé en position de hors jeu après vérification de la VAR.

Plus tôt dans la partie, l'attaquant de la Squadra Azzurra Ciro Immobile avait trouvé le haut du poteau autrichien sur une frappe lointaine (32e).

En quarts de finale, l'Italie affrontera le vainqueur du duel entre la Belgique et le Portugal, qui se jouera dimanche soir.

Plus d'articles sur le sport

Pourquoi Belinda Bencic est si spéciale

Link zum Artikel

Jérémy Desplanches: «Je pourrais dormir quinze heures par jour»

Link zum Artikel

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Intempéries dans le canton de Neuchâtel

1 / 10
Intempéries dans le canton de Neuchâtel
source: sda / laurent gillieron
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Euro 2021

Londres est en ébullition à quelques heures de la finale

La capitale londonienne chante, prie et boit avant d'affronter l'Italie ce dimanche (21h00) à Wembley.

Le stade mythique de Wembley est prêt à rugir pour ses héros anglais, privés de titre majeur depuis 55 ans, face à des Italiens très ambitieux et déterminés à jouer les trouble-fête.

Au «pays du football», l'excitation est à son comble, malgré le rebond de l'épidémie de Covid. La sélection des «Three Lions» a pu s'en rendre compte dès samedi, escortée à la sortie de son camp de base par des fans en liesse, agitant leurs drapeaux et hurlant leurs encouragements.

«Voir les supporters dans la rue et …

Lire l’article
Link zum Artikel