assez clair, brumeux
DE | FR
Sport
Nati

Football: suisse-Irlande du Nord, toutes les infos sur un match capital

Switzerland's midfielder Xherdan Shaqiri, left, sitting next to Switzerland's head coach Murat Yakin, right, speaks to the media, during a press conference of the national soccer team Switzerland one  ...
Xherdan Shaqiri réintègre le onze de Murat Yakin. Image: KEYSTONE
Nati

Suisse-Irlande du Nord, tout ce qu'il faut savoir sur un match capital

La Nati joue sa qualification au Mondial 2022 ce samedi à 20h45 à Genève. Statistiques, formes du moment, équipes probables, déclarations: voici les infos essentielles.
09.10.2021, 11:3010.10.2021, 17:03
jonathan amorim

Les derniers duels 🆚

La dernière confrontation entre les deux nations est très récente puisqu'elle remonte à septembre dernier. Les hommes de Murat Yakin (sans Xhaka, Shaqiri ni Embolo) avaient clairement perdu deux points en dominant, mais en ne concrétisant pas leurs occasions à Belfast. Score final: 0-0.

La situation au classement

Image

Avant cela, la Suisse avait difficilement battu l'Irlande du Nord lors du barrage pour la Coupe du monde 2018, en faisant à nouveau match nul 0-0 à Zurich, mais en s'imposant 0-1 en terre britannique grâce à un but de Rodriguez sur penalty.

Pour revenir en 2017 ⤵️

Sinon, on retrouve un autre 0-0 en 2004 (match amical), une défaite 1-0 en 1998, toujours en amical, et une victoire pour chaque nation en 1964 dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 1966 (1-0 pour l'Irlande du Nord puis 2-1 pour la Suisse).

Résultat des courses: deux victoires, trois matchs nuls, deux défaites et très peu de buts marqués pour la Suisse: trois en sept confrontations.

Les formes du moment 📊

Depuis la reprise du groupe par Murat Yakin en septembre, la Suisse a disputé trois matches pour un bilan mitigé d'une victoire et deux nuls. Le seul succès a été obtenu poussivement 2-1 contre une Grèce en méforme depuis plusieurs années. Ensuite, la Nati a enchainé deux 0-0 face à l'Italie et l'Irlande du Nord, avec un effectif passablement décimé.

De son côté, outre son nul contre la Suisse, l'Irlande du Nord reste sur deux succès face à l'Estonie en amical (0-1) et face à la Lituanie (1-4) pour le compte des qualifications à la prochaine Coupe du monde.

Les compos ⚽

Toujours privée de son capitaine Granit Xhaka, blessé au genou, et sans Michael Frey, qui cartonne pourtant en Belgique, la Suisse devra également se passer de Haris Seferovic, touché au mollet. Elle peut toutefois compter sur le retour de Xherdan Shaqiri. Voici à quoi devrait ressembler le onze de départ, articulé en 4-3-2-1 comme à Belfast :

🇨🇭 Yann Sommer - Ricardo Rodriguez, Nico Elvedi, Manuel Akanji, Silvan Widmer - Djibril Sow, Remo Freuler, Denis Zakaria - Xherdan Shaqiri, Steven Zuber - Breel Embolo

Sur le banc, Murat Yakin a parié sur Cedric Itten et Albian Ajeti, en plus de Mario Gavranovic, pour amener de la fraicheur en cours de match, au détriment de Michael Frey, laissé à la maison.

Les Irlandais devront se passer de plusieurs joueurs importants. Le gardien de Dundee United (Ecosse) Trevor Carson, le défenseur des Hearts (Ecosse) Michael Smith, le milieu de Preston (Angleterre) Alistair McCann, l'ailier d'Oxford (Angleterre) Gavin Whyte et l'attaquant de Blackpool (Angleterre) Shayne Lavery sont tous annoncés blessés ou malades.

La BBC annonce la composition suivante : Balley Peacock-Farrel (Sheffield Wednesday) - Paddy McNair (Middlesbrough FC), Daniel Ballard (Milwall), Craig Cathcart (Watford), Ciaron Brown (Cardiff City), Jamal Lewis (Newcastle United) - Stuart Dallas (Leeds United), Steven Devis (Glasgow Rangers), Jordan Thompson (Stoke City) - Josh Magennis (Hull City), Conor Washington (Charlton Athletic)

Dans ce 3-5-2 aux allures de 5-3-2, les hommes de Ian Baraclough vont bien évidemment faire parler leurs qualités physiques, atout principal de cette formation.

Les déclarations d'avant-match 💬

🇨🇭Murat Yakin, entraîneur de la Suisse:

«Xherdan Shaqiri peut nous amener la créativité qui nous a manqué lors des derniers matchs. Il peut améliorer notre circulation du ballon et créer du mouvement. Il faudra également être plus efficace devant le but»

🇨🇭Murat Yakin, entraîneur de la Suisse:

«Nous restons sur de bons résultats lors des deux derniers matches. Nous pouvons réussir à atteindre la première place si nous gagnons tous les matches. Mais nous devons déjà nous concentrer sur samedi: ce sera un match décisif pour la deuxième place»

🇬🇧 Ian Baraclough, entraîneur de l'Irlande du Nord:

«Nous avons dû faire face à des blessures lors des derniers rassemblements et, malheureusement, celui-ci n'est pas différent. Mais le groupe est concerné et motivé, il sait faire face à l'adversité et il le fera à nouveau cette semaine»

🇬🇧 Ian Baraclough, entraîneur de l'Irlande du Nord:

«Nous avons encore notre destin entre nos mains. Si nous parvenons à battre la Suisse, cela nous mettra en bonne position pour saisir la deuxième place, ce qui est notre objectif»

De retour à Genève

La Nati effectue son grand retour à Genève. La dernière fois, c'était en 2019, face à l'autre Irlande, celle du sud. La limite de spectateurs a été fixée à 22 000 et le stade devrait être plein. Si vous souhaitez vous rendre au match, il vous faudra acheter votre billet sur Internet car aucune caisse n'est prévue au stade.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Murisier: «J'ai peur de me faire asseoir et endommager mon genou»
Le skieur valaisan avait dû déclarer forfait pour le géant d'ouverture de Sölden au mois d'octobre. Il est de retour sur la neige canadienne ce week-end pour les premières épreuves de vitesse, moins de deux mois après son opération. Entretien.

Une entame de saison gâchée par une hernie discale, opérée début octobre, et un mollet endolori. Le skieur du Val de Bagnes est de retour sur les lattes à Lake Louise, au Canada, pour avaler des kilomètres en vitesse et retrouver de cette confiance accumulée durant la préparation estivale.

L’article