DE | FR

À Marbella, la Nati découvre les vertus du yoga pour les footballeurs

L'équipe de Suisse prépare ses prochains matchs amicaux (contre l'Angleterre puis le Kosovo) dans le sud de l'Espagne, en misant notamment sur une discipline que de nombreux joueurs utilisent déjà pour améliorer leurs performances.
22.03.2022, 11:0522.03.2022, 12:58
Suivez-moi

Pour la première fois depuis que Murat Yakin a succédé à Vladimir Petkovic, l'équipe de Suisse s'entraîne sans préparer de rencontre décisive. Les deux prochaines confrontations de la Nati, contre l'Angleterre samedi puis le Kosovo mardi, ne seront en effet que des matchs de préparation, permettant aux internationaux de lancer une année 2022 riche en compétitions (Ligue des Nations puis Mondial au Qatar) et en promesses.

Puisqu'aucun des deux prochains rendez-vous de la Suisse n'est capital, le sélectionneur n'est pas obligé de se concentrer exclusivement sur le football. Il souhaite même accorder du temps à la relaxation et à la régénération. Ainsi, Yakin a prévu de faire venir une professeur de yoga espagnole lors du camp de préparation à Marbella. Celle-ci dispensera une séance à toute l'équipe.

«L'entraîneur, bien sûr, y participera aussi»
Murat Yakin

Ce n'est pas la première fois que des footballeurs intègrent de telles méthodes dans leur planning d'entraînement. En 2016, l'entraîneur marseillais Franck Passi avait même déclaré publiquement qu'il allait ajouter du yoga au menu de ses joueurs durant la semaine. Une annonce qui avait suscité étonnement, voire moqueries. Mais pas de la part des professionnels de cette discipline ancestrale, qui ne cessent d'en vanter les vertus.

«Le yoga est l'une des seules activités où tu fais vraiment attention à la respiration, ce que l'on n'apprend pas dans le sport en général. Les bienfaits sont multiples: cela vous permet de vous détendre, d'éviter les tensions et l'accumulation du stress, d'oxygéner les muscles, d'être endurant et performant»
Oriane, prof à Paris depuis 4 ans et adepte du Happy Yoga

À la suite des déclarations du coach marseillais, le site Konbini avait publié un article intitulé «Pourquoi les footballeurs devraient tous se mettre au yoga». On y apprenait que la pratique permettait de gagner en souplesse, mais aussi de mieux guérir les blessures, voire même de les prévenir.

Ryan Giggs en avait d'ailleurs fait un atout durant sa longue carrière (1991-2014), au cours de laquelle il a revêtu le maillot de Manchester United à 963 reprises (un record).

«J'ai commencé le yoga après avoir manqué un grand match de Ligue des champions contre le Bayern Munich, en 2001, à cause d'une blessure»
Ryan Giggs

De son propre aveu, le yoga lui a permis de prolonger sa carrière de 10 ans. Une période durant laquelle il a remporté la moitié de tous ses trophées (34 dont 13 titres en Premier League, 4 en FA Cup et 2 en Ligue des champions).

«Le yoga a d'abord servi à prévenir les blessures, puis il est devenu une discipline de récupération, explique l'ancien joueur dans les colonnes du Financial Times. Le lendemain d'un match, l'adrénaline était encore présent dans tout mon organisme. En me levant du lit, j'avais mal partout, alors je faisais du yoga. Cela m'a rendu plus conscient de mon corps.»

D'autres sportifs célèbres s'y sont mis aussi

Les footballeurs ne sont pas les seuls à trouver de nouvelles ressources dans cette discipline spirituelle et corporelle. Maria Sharapova a révélé qu'elle la pratiquait depuis ses 16 ans, et LeBron James et Shaqille O'Neal en sont fans. Andy Murray a même reconnu qu'il avait remporté la médaille d'or aux JO de 2012 (contre Federer) grâce, en partie, à l'équilibre physique et mental qu'il a atteint grâce au yoga gyrotonic, une méthode qui aide à combattre et à gérer les problèmes de dos.

Image: KEYSTONE

Des professeurs de yoga en sont venus à intégrer les vestiaires des sports collectifs. La plus prestigieuse et redoutée équipe de rugby au monde, la mythique armée noire de Nouvelle-Zélande, en a même recruté un dans son staff d'entraîneurs.

Si les footballeurs suisses s'y mettent aussi, il n'y a plus qu'à espérer qu'ils deviennent aussi solides que Ryan Giggs, malins qu'Andy Murray, puissants que LeBron James et déterminés que les All Blacks!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Ce Brésilien s'est fait tatouer le maillot de son équipe favorite.

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les ex-cracks de Super League cirent le banc à l'étranger
Le championnat suisse a perdu ses plus belles pépites cet hiver. La plupart d'entre elles n'ont pas réussi à s'imposer dans des ligues plus huppées. Un constat inquiétant pour le football helvétique.

Située au bas de l'échelle européenne, la Super League est considérée comme un tremplin et un championnat formateur. C'est aussi sa vocation. Alors souvent, ses meilleurs joueurs partent vers des ligues plus prestigieuses. Lors du mercato hivernal, synonyme de reprise économique post-Covid, le phénomène a été particulièrement marqué, avec les départs de sept cracks.

L’article