DE | FR
Bild

Image: Keystone

«Je te trouverai, toi et ta famille»: un joueur de tennis romand menacé

Johan Nikles a été violemment pris à partie sur les réseaux sociaux. Sa «faute»: avoir perdu un match sur lequel un parieur avait misé gros.

Julien Caloz
Julien Caloz



Aucune défaite ne peut justifier un tel torrent de haine. Battu par Lukas Rosol 6-2 6-1 en 8e de finale du Challenger d'Amersfoort jeudi, Johan Nikles a été menacé par un parieur, déçu du résultat.

L'internaute emploie des mots durs:

Nikles a interpellé les autorités du tennis sur Twitter.

«Cela doit cesser. Ça va trop loin. Je ne me sens plus en sécurité avec de telles menaces»

Plus d'articles sur le sport

Qui pour remplacer Vladimir Petkovic? Portrait du successeur idéal

Link zum Artikel

Lea Sprunger: «Quand je suis stressée, je fais le ménage»

Link zum Artikel

Pourquoi Belinda Bencic est si spéciale

Link zum Artikel

En sport, le trac est devenu officiellement un problème de santé

Link zum Artikel

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

Jérémy Desplanches: «Je pourrais dormir quinze heures par jour»

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Roland-Garros

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Le premier est hors de forme, le second se fait toujours plus rare. Après de longues absences, à leur âge vénérable, plus rien n’est simple. Coaches et joueurs donnent quatre raisons.

Il ne faut pas voir un caprice dans le fait que Roger Federer, maniaque de l’organisation tip top en ordre, débarque à l’improviste au Geneva Open et à Roland-Garros. Ce n'est ni une lubie, ni une folie.

Il ne faut pas voir une anomalie dans le fait que Rafael Nadal, selon le coach Yannick Fattebert, «était méconnaissable à Monte-Carlo, pour sa rentrée», ni s’étonner que ses retours à la compétition soient toujours plus poussifs, toujours plus tardifs.

A leur âge vénérable, le Covid place Roger …

Lire l’article
Link zum Artikel