Sport
Football

Les footballeuses françaises se sentent méprisées

France national team players sing the anthem ahead the Nations League women's semifinal soccer match between France and Germany in Lyon, France, Friday, Feb. 23, 2024. (AP Photo/Daniel Cole)
Les Bleues avant le match contre l'Allemagne.Image: AP

Les footballeuses françaises se sentent méprisées

Les Bleues n'ont pas compris pourquoi seulement 30'000 fans ont garni le Groupama Stadium de Lyon, vendredi, pour leur demi-finale de Ligue des Nations face aux Allemandes. «Que faut-il faire de plus?»
24.02.2024, 18:5425.02.2024, 10:22
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Sur le papier, tout était réuni pour que les Bleues bénéficient d'un formidable soutien populaire vendredi: un match à fort enjeu face à un adversaire prestigieux, le tout dans un magnifique stade et en pleine période de vacances scolaires. Alors forcément, quand les joueuses ont appris que seulement 30'267 spectateurs avaient pris place dans un stade (le Groupama Stadium de Lyon) qui peut en contenir le double, certaines d'entre elles ont fait la grimace.

Le sélectionneur Hervé Renard avait senti que la partie n'était pas gagnée (en tout cas en tribunes) à la veille de la rencontre, dans une région qui pourtant adore le foot féminin. Aussi le sélectionneur avait-il lancé un appel afin d'encourager les «indécis» à se rendre au stade:

«Ce serait bien de se rapprocher des 30'000 spectateurs. Ce serait une fierté pour l'équipe de France, elle le mérite. On a besoin d'un énorme soutien»

Hervé Renard aura donc été entendu et l'affluence de vendredi constitue un record pour un match des Bleues en France hors Coupe du monde. Ses joueuses l'ont malgré tout vécu comme un échec. Dans Le Parisien quelques jours avant la rencontre, Amandine Henry (98 sélections) avait d'ailleurs avoué «ne pas comprendre» le manque d’enthousiasme autour de son équipe.

«Il y a encore du travail. C’est désespérant. Que faut-il faire de plus? Nous, les joueuses, on se donne à fond. C’est une belle affiche, c’est un beau stade, une belle ville… On ne sait pas ce qu’il faut faire. On en parle, on se pose la question: que faire pour remplir des stades? Quand on voit les autres pays, ça marche. Pourquoi ça ne marche pas chez nous? On ne comprend pas trop.»

Le prix ne justifie pas ce désintérêt puisque les places étaient vendues entre 10 et 50 euros l'unité (entre 7 et 35 euros pour les licenciés de la Fédération Française de Football). Des tarifs raisonnables pour voir une équipe compétitive et séduisante, victorieuse 2-1 de l'Allemagne et ainsi qualifiée pour la finale de la Ligue des Nations.

Mercredi, la France affrontera une autre nation déçue par ses supporters: l'Espagne. Cette dernière a éliminé les Pays-Bas 3-0 devant des gradins clairsemés. Moins de 22'000 spectateurs avaient en effet pris place à La Cartuja, une enceinte qui peut en accueillir près de 60'000.

Le stade presque vide avant le coup d'envoi

Vidéo: twitter

«La faible promotion du match (réd: déplacé de Cadiz à Séville 16 jours plus tôt) et les difficultés d'accès au stade ont abouti à cette image de désolation», a taclé le media Relevo. Comme en France, il s'agit malgré tout d'un record d'affluence pour un match de la sélection féminine en Espagne.

C'est dans ce même stade qu'Espagnoles et Françaises se produiront mercredi pour ce qui sera la première finale de la Ligue des Nations féminine, une nouvelle épreuve qui n'a visiblement pas encore trouvé son public.

(jcz)

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Ce rugbyman n'aurait pas dû forcer pour enlever son protège-dent
Video: twitter
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Zurich est favori, mais le LHC a un avantage
La finale des play-off entre Zurichois et Vaudois débute ce mardi soir (20h00) à la Swiss Life Arena. Analyse des forces, avec un point particulier en faveur de l'équipe romande.

La finale des play-off entre les ZSC Lions et le Lausanne HC débute ce mardi soir (20h00). Alors que les Vaudois ont atteint ce stade pour la première fois de leur histoire, les Zurichois visent un dixième titre. Mais Lausanne est-il assez bon pour arrêter le bulldozer zurichois? Analyse en 8 points.

L’article