DE | FR
Les fans de Marseille et de Lens ont échangé plusieurs chants à la fin du match remporté par les visiteurs (2-3).
Les fans de Marseille et de Lens ont échangé plusieurs chants à la fin du match remporté par les visiteurs (2-3).
Image: Twitter

Entre l'OM et Lens, «l'image du foot qu'on aime»

Les supporters des deux camps ont communié ensemble après le superbe match livré par les joueurs marseillais et lensois (2-3), dimanche soir en Ligue 1.
27.09.2021, 07:5427.09.2021, 10:51
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Magnifique sur le terrain, la rencontre du championnat de France entre Marseille et Lens, dimanche en prime-time, l'a aussi été en tribunes. D'abord au coup d'envoi, lorsque les supporters olympiens ont rendu hommage au fan décédé dans un accident de la route sur le retour d'Angers-OM; ensuite en fin de match, lorsque les Fanatics marseillais ont échangé des chants avec la tribune réservée aux visiteurs.

La séquence dure 75 secondes et elle est doublement magnifique, car elle rassemble deux des plus beaux publics de France dans un contexte houleux, la Ligue 1 ayant été marquée par plusieurs débordements de supporters depuis le début de saison.

Les soutiens de l'Olympique de Marseille s'étaient d'ailleurs fait remarquer mercredi après la rencontre face à Angers. Plusieurs dizaines d'entre eux avaient surgi du parcage pour se confronter à leurs rivaux.

La même soirée, un car de fans bordelais était tombé dans ce qu'un représentant de la police française avait appelé un guet-apens. Les Bordelais avaient été attendus à un rond-point à la sortie de l’autoroute par des Montpelliérains munis de barres de fer. Dix Ultras avaient dû être hospitalisés.

Plus tôt dans la saison, les fans de Rennes, de Nice ou de Lille avaient également provoqué des violences, entre jets de projectiles, envahissement de la pelouse et échauffourées.

Cette répétition des débordements avait interpellé jusqu'au sommet de l'Etat, le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports (Jean-Michel Blanquer) évoquant un «hooliganisme insupportable» et réclamant une réponse «ferme» des instances sportives.

Le premier signe d'apaisement est finalement venu des tribunes, dimanche au stade Vélodrome.

Les fans ne s'aiment pas toujours, et le font souvent savoir ⬇️

Interview

Jean-Pierre Egger: «L'OM, c'est parfois Morgarten»

Dimanche à Nice, un deuxième match en deux semaines de l'Olympique de Marseille a été interrompu par les fans adverses. Retour sur un club qui continue d'exacerber les passions dans tous les stades de France.

Dimanche soir 22 août, 75e minute du derby du Sud de la France entre Nice et Marseille à l'Allianz Riviera. L'attaquant phocéen Dimitri Payet est heurté dans le dos par une bouteille en plastique, lancée par les fans niçois. Fou de rage, il la balance dans le public, d'où elle est venue. Ensuite, le chaos. Début de bagarre générale. Puis les ultras des «Rouge et noir» envahissent la pelouse pour en découdre avec les joueurs de l'OM. Trois d'entre eux seront légèrement blessés. Le …

Lire l’article
Link zum Artikel