DE | FR
Le coach hollandais du Barça était dépité sur son banc face au Benfica mercredi.
Le coach hollandais du Barça était dépité sur son banc face au Benfica mercredi.
Image: Keystone

Ronald Koeman: «Ce n'est plus entre mes mains»

L'entraîneur du Barça n'est plus certain de rester en poste après la déroute des Catalans contre Benfica (défaite 3-0), mercredi en Ligue des champions.
30.09.2021, 06:5930.09.2021, 09:07
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Deux matches, zéro point, six buts encaissés et aucun tir cadré: c'est le terrible bilan du FC Barcelone en Ligue des champions cette saison. Balayés 3-0 à domicile par le Bayern Munich il y a deux semaines, les Catalans l'ont été sur le même score mercredi soir sur la pelouse du Benfica Lisbonne.

La première conséquence de cette double défaite, c'est que l'équipe orpheline de Lionel Messi pourrait bien ne pas s'extirper d'un groupe qui compte aussi le Dynamo Kiev.

Le classement du groupe E

Image: L'Equipe

La seconde, c'est que Ronald Koeman pourrait bien en faire les frais. Le coach hollandais a réagi en deux temps après la rencontre, forcément énervé en conférence de presse.

Sur le match

«C'est un résultat difficile à accepter. Bien que nous ayons concédé un but très tôt, nous étions bons jusqu'à ce que le score devienne 2-0. Nous avons eu un certain nombre d'occasions de marquer et ne les avons pas saisies. C'est comme ça qu'on change un match. Benfica marque sur les trois occasions qu'il se crée et pas nous. C'est la grande différence entre les deux équipes ce mercredi soir.»

Sur son avenir

«Je ne vais pas discuter du niveau de mon équipe. Je ne peux que vous donner mon avis sur mon travail au club: je me sens soutenu par mes joueurs et par leur attitude. Quant au club, je ne suis pas sûr que ce soit le cas. Je ne peux pas en dire plus, car je ne sais pas ce que pense le club. Ce n'est pas entre mes mains.»

La posture de Ronald Koeman quelques minutes avant le coup de sifflet final témoignait de son incrédulité. Immobile devant son banc, mains dans les poches et regard perdu dans l'immensité du stade de la Luz, il se refaisait sans doute le film du match en espérant que ce ne soit pas le dernier, pour lui, à la tête des blaugranas.

On sait qu'il a croisé Joan Laporta dans le vestiaire tard mercredi, mais on ignore si les deux hommes se sont parlés car le président du Barça y était apparemment pour soutenir les joueurs. Logique: les footballeurs sont rarement les premiers à payer les conséquences d'une crise de résultats.

Or la crise est profonde: Barcelone n'a remporté que 3 matches sur 8 depuis le début de saison. Un bilan catastrophique et qui pourrait s'alourdir ce week-end, car les coéquipiers de Memphis Depay se déplacent sur le terrain de l'Atlético Madrid.

Mais ce ne sera peut-être plus le problème de Ronald Koeman. Les noms de Xavi, Bob Martinez et Andrea Pirlo circulent déjà dans la presse catalane pour le remplacer.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Quatre destinations possibles pour Lionel Messi

Les spéculations agitent le monde entier. Quatre hypothèses semblent se dégager assez nettement.

Lionel Messi doit faire ses bagages. Comme l'été dernier – en guerre avec l'ancienne direction du Barça, il avait demandé à partir, demande que le président avait rejetée – , sa future destination va monopoliser les discussions. Voici les quatre pistes les plus fréquemment citées.

C'est le nom qui revient partout, en tête de liste. Le PSG a plusieurs atouts: une obsession qui fait fantasmer tous les joueurs – gagner la Ligue des champions –, un gros budget et des contacts réguliers avec le …

Lire l’article
Link zum Artikel