stratus fréquent-1°
DE | FR
Sport
Football

Etoile Carouge humilie le FC Bâle une seconde fois

Image

Carouge humilie Bâle une seconde fois

Après avoir éliminé le FCB en Coupe de Suisse, le club genevois l'a malmené sur les réseaux sociaux, avec le même esprit mutin.
02.11.2021, 15:3402.11.2021, 17:45

Bâle est fier: il trône à nouveau au sommet du football suisse. Ivresse des cimes? Peut-être... Le voilà qui ricane haut et fort, chambre ses rivaux avec des audaces de fin de banquet.

De là-haut où il domine tout le pays (première place avec quatre points d'avance), le FC Bâle voit ses adversaires tout petits, quitte à les rabaisser un peu. Ainsi ce montage publié sur Twitter:

Ce tweet a passablement heurté en Suisse alémanique, plus précisément sur l'axe Berne - Zurich où il est compris comme de l'arrogance (au mieux comme les élucubrations d'un sot). La perception est évidemment différente à Bâle où des fans réclament une augmentation de salaire pour le community manager.

Chaque David ayant son Goliath, c'est Etoile Carouge qui, encore une fois, a ébranlé le géant bâlois. Vainqueur épatant en Coupe de Suisse (1-0), le club genevois s'est invité dans la polémique avec son propre photomontage, au même esprit joueur: Romain Kursner, l'homme du match, tient dans sa main la star brésilienne du FC Bâle, Arthur Cabral, le tout accompagné de ce message: «Hello FCBasel1893, je crois que tu as oublié une image...». Et 2-0 pour Carouge. (chd)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Oui, Novak Djokovic est injustement traité. Mais...
Quand il porte un bandage, on dit qu'il cache quelque chose. Quand Nadal aligne les piqures, on admire son courage. Les jugements sont biaisés. Mais Djokovic l'a un peu (beaucoup) cherché.

Un bandage à une cuisse, quelques pas mal assurés, des grimaces. Et un diagnostic réservé: « C’est assez évident qu’il a un peu mal, mais vous savez, c’est Novak», a goguenardé Todd Woodbridge dans Wide World of Sports.

L’article