DE | FR
Les cotes sont le résultat de savants calculs et peuvent rapporter gros.
Les cotes sont le résultat de savants calculs et peuvent rapporter gros.Image: Shutterstock

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Pourquoi une équipe est-elle mieux cotée qu'une autre? Qui décide de ses chances de victoire? Nous avons remonté la filière des paris et découvert que tout était calculé depuis Zoug.
08.06.2021, 06:5511.06.2021, 09:19
Suivez-moi

Les chiffres officiels disent que 624 joueurs participeront à l'Euro 2020 dès ce vendredi, mais ce n'est pas tout à fait exact: des millions d'autres vont transpirer pendant 90 minutes, célébrer des buts et pleurer des défaites. Ce sont les parieurs.

💰Paris sportifs, mode d'emploi

Les amoureux de la loterie et du football peuvent jouer leur compte épargne sur une foule d'évènements, avant et pendant chaque rencontre: équipe vainqueur, premier buteur, nombre de corners, de cartons ou de réussites inscrites, etc. Chacun de ces évènements possède une cote. Prenons par exemple le match d'ouverture de vendredi soir entre l'Italie et la Turquie. La Squadra Azzura évolue à domicile et possède de très bons joueurs. Elle est favorite de la rencontre. Sa cote (1.54), proposée par la Loterie romande, est logiquement plus faible que celle du match nul (3.55) et de la victoire adverse (6.03). Si un parieur décide de miser 10 francs sur le succès des Transalpins et que ces derniers s'imposent, il touchera 10 francs x 1.54 = 15.40 francs. Evidemment, s'il prend plus de risques en jouant la même somme sur la Turquie et que celle-ci triomphe à la surprise générale, il percevra 10 francs x 6.03 = 60.30 francs. Son audace sera alors récompensée.

Mais qui déterminent les cotes des paris sportifs? Et sur quelles bases scientifiques reposent-elles?

Tout part de Zoug

Les premières cotes sont calculées par Betradar (aussi connu sous le nom de Sportradar). «C’est la référence mondiale. La plupart des organes de paris sportifs travaillent avec cette entreprise», renseigne Jean-Luc Moner-Banet, directeur de la Loterie romande (LoRo).

Le patron de la «LoRo».
Le patron de la «LoRo».Image: KEYSTONE

Les employés de la société zougoise, qui sont plus matheux que footeux, collectent avant chaque match toutes les données possibles et imaginables sur les footballeurs et leur équipe (confrontations, statistiques individuelles des joueurs, collectives des équipes, etc.). Ils introduisent ensuite ces datas dans un ordinateur qui établit les cotes en fonction des rapports de forces. Pas de place pour le romantisme: tout est froidement scientifique.

Voyage à Paris

Les cotes «nées» en Suisse alémanique sont ensuite transférées par ordinateur dans les locaux de la Française des Jeux (FDJ). Sur les bords de Seine, une dizaine de «traders», reclus dans ce qui s'apparente à une salle de marché, affinent les cotes pour leurs loteries partenaires (dont la Suisse).

«Nous collaborons avec la Française des Jeux pour mettre en place notre offre de paris sportifs, établir et surveiller les cotes car le marché est trop restreint chez nous pour que nous ayons notre propre service 365 jours par an»
Jean-Luc Moner-Banet

La FDJ a pour mission d'ajuster les cotes pour répondre aux attentes de ses clients. La Loterie romande exige par exemple de percevoir en moyenne entre 23 et 25% du montant total parié. Autrement dit: sur chaque mise de dix francs, la LoRo veut être certaine de gagner (toujours en moyenne) entre 2.30 francs et 2.50 francs.

Il lui arrive bien sûr de perdre de l'argent lorsqu'un pronostiqueur réussit son coup, mais son ambition est ailleurs. La LoRo veille à ressortir gagnante sur l'ensemble de la saison. D'où la nécessité d'avoir en permanence des professionnels qui travaillent pour elle, et ajustent les cotes en fonction des mises totales des parieurs, toujours dans le but d'enrichir son client.

Où va l'argent gagné par la Loterie?

Le directeur explique: «Ces 23 à 25% de PBJ (le «produit brut des jeux», c'est-à-dire les mises des joueurs moins les gains qu’ils ont remportés) généré par les paris sportifs servent à rémunérer nos 2400 points de vente, nos collaborateurs, etc. Mais la grande partie de ce «PBJ» permet de générer des bénéfices qui serviront notamment à soutenir la pratique du sport en Suisse. La LoRo verse ainsi 30 millions par an au sport amateur, et 11 au sport d’élite.»

Les bons pronostiqueurs ne font finalement que gagner une partie de l’argent que les autres ont perdu. Un principe récurrent dans tous les jeux de hasard et de monnaie.

Mais la Loterie romande n'exige pas seulement d'être rentable. Elle attend aussi de la Française des Jeux qu'elle sache flatter le chauvinisme des parieurs suisses. Comment? En arrondissant vers le haut la cote de la Nati pour la victoire finale dans le tournoi. «C'est du fine tuning pour exprimer notre patriotisme», sourit M. Moner-Banet.

Les cotes pour la victoire finale 🏆

Chiffres du lundi 7 juin à 15h.
Chiffres du lundi 7 juin à 15h.Image: Loterie romande

Les Français de la FDJ n'ont toutefois pas vraiment besoin de se forcer pour nous offrir une cote généreuse. Car notre équipe nationale apparaît très loin des meilleures nations. Cet été encore, nous aurons donc droit à une cote (62) entre 10 et 12 fois plus élevée que celle des favoris au titre. La France en fait évidemment partie, surtout depuis le retour de Karim Benzema. Elle est même celle qui a les plus grandes chances de victoire, selon les spécialistes zougois des datas.

Tout ce qui fait la beauté des paris tient dans ce dilemme: miser gros sur une valeur sûre, ou poser prudemment quelques pièces sur un outsider. Les Romands ont choisi la première option. Vendredi dernier, ils étaient 37% à avoir placé leur argent de poche sur la France. L'Italie récoltait 14% des suffrages, contre 12 pour le Portugal et 7 seulement pour la Suisse.

Le duo qui réjouit les parieurs et terrorise les défenses adverses 🇫🇷.
Le duo qui réjouit les parieurs et terrorise les défenses adverses 🇫🇷. Image: EPA

Les Romands savent aussi qu'en privilégiant un outsider comme la Nati, ils courent le risque de ne plus avoir de paris ouverts au-delà des 8es de finale. Sur quelles sélections reporteront-ils alors leurs espoirs de joueur invétéré? Jean-Luc Moner-Banet cite d'expérience la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal.

À ce stade, il n'y a ni favoris, ni outsiders. La Loterie récompense moins l'audace que le flair.

⚠️ Accro aux jeux? Faites-vous aider.

La Loterie romande a développé une politique de jeu responsable visant à empêcher ses habitués de tomber dans une pratique excessive des paris, notamment lors des matches en direct (les cotes y sont ajustées en temps réel). Elle verse ainsi deux millions par an aux cantons pour subventionner un programme de prévention et de lutte contre le fléau de la dépendance. Chaque canton possède désormais une structure au moins contre le jeu excessif.
➡️ Renseignements et informations utiles.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Les prodiges qu'il ne faudra pas manquer d'un oeil à l'Euro 2020

1 / 7
Encore quelques surdoués de l'Euro
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cette femme couvre ses mains d'abeilles, dans le plus grand des calmes

Plus d'articles sur le sport

Ils se croient super forts et se retrouvent piégés sur les via ferrata

Link zum Artikel

Les ex-cracks de Super League cirent le banc à l'étranger

Link zum Artikel

Le cas Idrissa Gueye éclaire toute l’hypocrisie du football

Link zum Artikel

Le football suisse entame une semaine décisive pour son avenir

Link zum Artikel

Des femmes témoignent: «Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

«On bidouillait»: Il a vécu toutes les Patrouilles des glaciers, il raconte

Link zum Artikel

Les défenseurs collés aux poteaux sur corner? Complètement has been

Link zum Artikel

Le FC Winterthour et sa culture punk, ovni du foot moderne

Link zum Artikel

Evenepoel met tout le monde d'accord: la Belgique tient un phénomène

Link zum Artikel

Le Bâlois Alex Wilson, suspendu pour dopage, victime d'un complot?

Link zum Artikel

Un horrible tacle a brisé la carrière de cette Neuchâteloise

Link zum Artikel

De mythe à «club de village», Kloten sera modeste en National League

Link zum Artikel

Isaiah Thomas, une ode à la résilience version US

Link zum Artikel

Zeki Amdouni, la pépite qui peut encore sauver le Lausanne-Sport

Link zum Artikel

Bencic: «Quand je pense à la guerre, je relativise l'importance du tennis»

Link zum Artikel

Les cyclistes pros sont devenus des toxicomanes accros aux pilules

Link zum Artikel

Comment Luka Modric a fait de son extérieur du pied une arme fatale

Link zum Artikel

Cette Romande a passé 40 jours seule en montagne et est revenue transformée

Link zum Artikel

Une langue de footballeur a encore fourché: top 20 des phrases cultes

Link zum Artikel

Que le football suisse cesse d'inventer des formules hallucinogènes

Link zum Artikel

Gegenpressing contre jeu de position: l'heure du grand duel

Link zum Artikel

Thibaut Monnet: «J'ai laissé quelques bouts de dents sur la glace»

Link zum Artikel

La drôle d'histoire des animaux qui peuplent le hockey suisse

Link zum Artikel

Cette Valaisanne increvable a réalisé le doublé Lauberhorn-Kitzbühel

Link zum Artikel

Simon Ammann: «Arrêter ou continuer, je n'arrive pas à me décider»

Link zum Artikel

Osaka, Rapinoe, Williams: la «culture de la victimisation» made in USA

Link zum Artikel

Iga Swiatek, nouvelle reine du tennis, a construit sa légende à Montreux

Link zum Artikel

Le patron du Tour de Suisse: «La Romandie ne veut pas de nous»

Link zum Artikel

Les lasers verts qui ont ciblé Salah sont les plus dangereux

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
11 alternatives au «petit match» pour encore plus de plaisir

Le football est un jeu tellement cool qu'il ne nécessite aucun changement de règles. Même à l'entraînement, les exercices sont souvent sympathiques et le point culminant reste le «petit match» à la fin.

L’article