DE | FR

On a retrouvé des footballeurs romands aux quatre coins du monde

En dehors des grands championnats, une foule de joueurs «bien de chez nous» vont poursuivre leur carrière dans des destinations peu connues (au minimum). On vous emmène pour un tour du monde.
04.09.2021, 17:2305.09.2021, 09:48
jonathan amorim

Fan de football et passionné de voyage? Bouclez votre valise ou votre «backpack», watson vous emmène faire un tour du monde à la recherche de footballeurs romands exilés aux quatre coins du monde.

En Asie 🇯🇵 🇨🇳 🇹🇭

Après avoir fait trembler les filets de Super League pendant de nombreuses années avec le maillot de Lausanne, mais surtout celui de Zurich, Benjamin Kololli a pris la direction du Japon cet été. Le natif de Bex, dans le Chablais vaudois, a découvert depuis quelques semaines l'un des championnats les plus compétitifs d'Asie sous les couleurs des Shimizu S-Pulse, club basé à Shizuoka, proche de Tokyo.

Shimizu S-Pulse avec Benjamio Kololli (2e depuis la droite).
Shimizu S-Pulse avec Benjamio Kololli (2e depuis la droite).

L'ex-Servettien Mychell Chagas, arrivé très jeune en Suisse depuis son pays natal le Brésil (il possède depuis la nationalité helvétique), évolue depuis septembre 2020 du côté de la D2 chinoise au Nantong Zhiyun FC.

C'est en Thaïlande que l'on retrouve la plus forte communauté romande d'Asie avec trois joueurs professionnels en D1: le Neuchâtelois Sébastien Wüthrich (Ratchaburi FC, basé dans la ville du même nom), le Valaisan Denis Darbellay (Police Tero FC, basé à Bangkok) et le Lausannois d'origine thaïlandaise Chitchanok Xaysensourinthone (BG Pathum United, basé à Bangkok).

En Océanie 🇦🇺 🇳🇿

Léo Lacroix a pris la direction de l'Australie en toute fin de mercato, rejoignant le club de Western United FC basé à Melbourne. Cette franchise est toute jeune puisqu'elle a été créée en 2018. En Australie, le Vaudois va découvrir «The Westgate Derby», le derby de la ville de Melbourne contre les Melbourne Victory.

À côté, en Nouvelle-Zélande, un autre Romand évolue au plus haut niveau, au Wellington Phoenix, un club néo-zélandais qui a la particularité de jouer dans le championnat australien (comme les clubs canadiens en MLS). Il s'agit du Genevois Alex Rufer, né à Genève le 12 juin 1996 et neveu du joueur du siècle océanien Wynton Rufer (ex GC et Aarau). Alex compte par ailleurs déjà deux sélections avec l'équipe nationale de Nouvelle-Zélande et 87 matchs au plus haut niveau en Océanie. Costaud.

En Amérique 🇦🇷 🇺🇲

L’émigration helvétique en Amérique du Sud au XIX et au XX siècle aura laissé un héritage dans le football local. Un héritage plus alémanique que romand mais on se permet tout de même de citer quelques joueurs au «nom de bien de chez nous» qui jouent donc «bien loin de chez nous»: Nicolas Andereggen (Argentine, Club Atlético Unión de Santa Fe), Rafael Lutiger (Pérou, Club Social y Deportivo Carlos A. Mannucci) ou encore Bruno Schmutz (Mexique, Atlante CF).

Côté romand, on est obligé de citer les frères Gissi, fils d'Oscar Antonio Gissi, footballeur argentin ayant terminé sa carrière à Chenoix. Ses deux fils, nés à Genève, ont joué pendant de longues années entre l'Amérique du Sud et l'Europe. Cette saison, Kevin évoluera en Italie à Piacenza, alors que son frère Dylan portera les couleurs du Club Atlético Unión, en D1 argentine, à Santa Fe.

Plus au nord, dans l’Amérique qui parle l'anglais, on retrouve Lyam Mac Kinnon. Le Lausannois, 20 ans, ancien capitaine des M18 et des M21 du Team Vaud, est parti découvrir le système de «soccer» universitaire américain. Il représente les Villanova Wildcats en Pennsylvanie. L'équipe se bat dans la division I de la NCAA (plus haut niveau universitaire). À son âge, il a encore le temps de réaliser son «American Dream» et de découvrir la MLS un jour.

De l'autre côté du pays, en Californie, on peut citer une vieille connaissance de Super League avec le Valaisan Didier Crettenand. À 35 ans, l’ancien joueur du FC Sion est désormais Team Manager et entraineur assistant du Orange County Soccer Club, une équipe basée dans la banlieue de Los Angeles et évoluant en United Soccer League, le deuxième échelon national. Il y avait terminé sa carrière de footballeur en 2017.

Les buts de Didier Crettenand en Californie lors de la fin de sa carrière ⚽

En Europe (et en Afrique) 🇪🇺 🇹🇳🇦🇴

Ils sont beaucoup, les joueurs de football romands à défendre les couleurs d’un club professionnel européen. On en a sorti quelques-uns qui évolueront cette saison dans des championnats moins médiatisés.

  • 🇧🇦 Mirsad Hasanovic, Vaudois, 26 ans, FK Tuzly City, Bosnie
  • 🇸🇰 Adler Da Silva, Genevois, 22 ans, Slovan Bratislava, Slovaquie
  • 🇧🇪 Aimery Pinga, Fribourgeois, 23 ans, Royal Excelsior Virton, Belgique
  • 🇷🇴 Matteo Fedele, Vaudois, 29 ans, Universitatea Craiova, Roumanie
  • 🇩🇰 Brandon Onkony, Vaudois, 23 ans, FC Helsingör, Danemark
  • 🇹🇳 Nassim Ben Khalifa, Vaudois, 29 ans, Espérance sportive de Tunis, Tunisie
  • 🇦🇴 Joaquim Adao, Fribourgeois, 29 ans, CA Petróleos Luanda, Angola

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le régime végane me rend plus fort en triathlon»
Le Vaudois Philip Esseiva change son alimentation plusieurs mois avant chaque compétition. Il raconte cette métamorphose du corps et de l'esprit qui le rend meilleur que jamais.

Quand on lui demande quel est son objectif aux Championnats du monde d'Ironman à Hawaï, auxquels il participera ce jeudi, Philip Esseiva répond: «Un top 30 dans ma catégorie d'âge (25-29 ans)». Puis le coach sportif ajoute:

L’article