DE | FR
Image: EPA

Nadal «ne joue ni pour le plaisir, ni pour l'argent»

A cours de forme, l'Espagnol pourrait renoncer à l'Open d'Australie. Mais il revendique encore de grandes ambitions.
19.12.2021, 19:0920.12.2021, 08:41

Battu par Andy Murray (6-3 7-5) et Denis Shapovalov (6-7 6-3 10-6) à Abu Dhabi, Rafael Nadal mesure le chemin qui lui reste à parcourir pour retrouver un certain standing, après quatre mois et demi sans jouer. Il pourrait même différer son retour en compétition officielle.

«Je ne peux pas garantir à 100% ma participation à l’Open d’Australie car je dois voir comment mon corps réagit après ces deux jours. Je vais rentrer chez moi et aviser»

Nadal est entré dans une démarche dont il sait qu'elle éprouvera sa patience et son humilité: «À ce stade de ma carrière, je dois avancer au jour le jour, bien étudier chaque déplacement, chaque mouvement. A Abu Dhabi, j'ai pu rivaliser avec de bons joueurs sans être dans une condition physique parfaite. Il y a des choses à améliorer, mais avec du recul, c'est une étape positive.»

L'Espagnol a surtout précisé qu'il ne revenait pas pour soigner son bronzage, encore moins son compte en banque. « Je ne joue pas du tout pour de l’argent ou uniquement pour le plaisir. Je joue pour continuer à atteindre des objectifs. Ou du moins, pour vivre pleinement le processus qui permet d’essayer de les atteindre », a insisté Nadal, pas loin de citer la maxime de Lao-Tseu: «Il n'y a point de chemin vers le bonheur; le bonheur, c'est le chemin.» (chd).

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
La Suisse vise 15 médailles aux Jeux olympiques de Pékin
Ralph Stöckli, chef de délégation, espère que les Helvètes ramèneront autant de médailles qu'à Pyeongchang en 2018. Mais le Covid fragilise les prédictions et la logistique de ces Jeux.

168 athlètes suisses aux JO de Pékin, c'est 3 de moins qu'à Pyeongchang. Mais le chef de mission Ralph Stöckli espère bien afficher un bilan aussi bon qu'en Corée du Sud en ramenant au moins 15 médailles. La compétition commence ce 4 février.

L’article