DE | FR
Image: AP

Lara Gut-Behrami s'est arrêtée pour ne pas risquer de blessure

La Tessinoise a stoppé sa course après trois portes, dimanche lors de la première manche du géant des finales de Lenzerheide. La victoire est revenue à Alice Robinson.
21.03.2021, 09:0826.03.2021, 19:24
Suivez-moi

Lara Gut-Behrami n'a disputé qu'une seule épreuve, cette semaine lors des finales de Lenzerheide, mais elle fut de courte durée. La Tessinoise au fort tempérament, battue au classement général la veille par Petra Vlhova, a arrêté sa première manche de géant après trois portes et six secondes de course, sous les regards incrédules de la délégation suisse.

WTF????? 🤯
WTF????? 🤯Image: RTS

Plusieurs observateurs ont estimé que la skieuse de Comano avait réagi ainsi pour protester contre le calendrier de la FIS, qu'elle avait critiqué durant la semaine. Mais ce n'est pas la version donnée par Swiss-Ski. Selon son chef de presse, Lara Gut-Behrami n'avait pas assez d'énergie et ne voulait pas risquer une blessure.

Nul ne sait pourquoi la championne, malgré ses limites physiques et mentales actuelles, a tout de même pris le départ de la course. Elle-même n'a pas donné d'explications: elle ne s'est pas arrêtée auprès des médias dans l'aire d'arrivée.

Michelle Gisin 5e

Michelle Gisin a pris la 5e place du géant de Lenzerheide remporté par Alice Robinson devant Mikaela Shiffrin et Meta Hrovat. Troisième Suissesse au départ, Corinne Suter a profité du petit nombre de skieuses au départ (19) pour entrer pour la première fois dans le top 15. 14e, la Schwytzoise pourrait bien s'élancer à Sölden en octobre prochain avec un très bon numéro juste après les quinze premières.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse allemande raconte ce lundi un «conte de fées» à Crans-Montana
Née dans une modeste famille d'agriculteurs obwaldiens, porteuse d'espoirs longtemps déçus, Priska Nufer a dû attendre ses 30 ans et son 144e départ en Coupe du monde pour triompher enfin, dimanche lors de la descente de Crans-Montana. Les médias alémaniques sont fous d'elle.

Michelle Gisin a «souvent eu l'impression qu'au moment précis où Priska prenait le départ, un nuage apparaissait dans le ciel bleu et cachait le soleil». Ce n'est pas arrivé ce dimanche à Crans-Montana, où rien n'est venu assombrir la performance de Priska Nufer, vainqueur en descente devant Ester Ledecka et Sofia Goggia.

L’article