assez dégagé
DE | FR
Sport
Football

Voici notre onze idéal en Super League, et il y a deux Servettiens

Le championnat de Suisse s'est terminé dimanche après-midi et on s'est amusé à dresser l'équipe type.
Le championnat de Suisse s'est terminé dimanche après-midi et on s'est amusé à dresser l'équipe type.

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Le championnat de Suisse s'est terminé dimanche après-midi. Quels joueurs ont marqué la saison de leur empreinte? On s'est amusé à dresser l'équipe type.
23.05.2022, 06:0923.05.2022, 07:53
Jonathan Amorim
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Gardien de but: Yanick Brecher (FC Zurich)

Capitaine de l'équipe championne de Suisse, Yanick Brecher a été titularisé à 34 reprises en Super League. Il a notamment signé 10 clean sheets. Une belle revanche sur le football pour le gamin du club, qui avait décidé de rester à Zurich malgré la descente en Challenge League en 2016.

De la Challenge League à la Champions League?
De la Challenge League à la Champions League? keystone

Critiqué ces dernières années pour ses quelques boulettes et son inconstance, Brecher est monté en puissance ces deux dernières saisons, jusqu'à devenir l'une des références à son poste en Suisse. Mérité.

Latéral gauche: Adriàn Guerrero (FC Zurich)

L'Espagnol de 24 ans est l'une des révélations de cette saison. Débarqué l'été dernier en provenance de Valence, après une saison en prêt du côté de Lugano, et formé à la Masia du FC Barcelone, Guerrero a été utilisé comme piston gauche par André Breitenreiter dans son système à trois défenseurs. Un positionnement qui a parfaitement convenu à l'Espagnol, auteur de 10 passes décisives et de 4 buts en championnat. Récemment, il affirmait au quotidien espagnol AS se sentir dans la forme de sa vie physiquement, ce qui lui a notamment permis d'être aussi actif sur son couloir.

Adrian a été inarrêtable sur son couloir gauche cette saison.
Adrian a été inarrêtable sur son couloir gauche cette saison. keystone

Des performances qui attireront certainement l'intérêt de certains clubs étrangers. C'est en tout cas le désir de l'Espagnol, qui ne se voit pas passer sa retraite au bord de la Limmat.

Défenseur central: Reto Ziegler (FC Lugano)

Eternel Reto! Le défenseur central vaudois (reconverti à ce poste après des années dans le couloir gauche) sort d'une saison pleine avec le FC Lugano. A 36 ans, il a enchainé 33 matchs de championnat (4 buts tout de même!) et 6 matchs de Coupe. Il a été l'un des éléments principaux de l'excellente saison du club tessinois, vainqueur de la Coupe de Suisse (où Reto a délivré une passe décisive sur le premier goal). En championnat, le FC Lugano a tenu tête à YB et Bâle toute la saison et a terminé 4e.

Reto, ou la jeunesse éternelle.
Reto, ou la jeunesse éternelle. keystone

Après des années à bourlinguer aux quatre coins de l'Europe (avec un crochet par le Texas et Dallas), l'ancien défenseur du FC Sion semble totalement épanoui à Lugano.

Défenseur central: Becir Omeragic (FC Zurich)

Malgré sa blessure au ménisque survenue en avril, Becir Omeragic est l'une des grandes révélations de cette Super League version 2021/2022. Le Genevois, 20 ans, formé à Servette puis à Zurich, a été aligné à 27 reprises en championnat. Titulaire indiscutable dans la charnière centrale zurichoise, il a été si fort qu'il a été appelé en équipe nationale (4 sélections). Omeragic, c'est le présent du FCZ et le futur de l'équipe de Suisse.

20 ans et une saison de patron. Vivement la suite.
20 ans et une saison de patron. Vivement la suite. keystone

Latéral droit: Nikola Boranijasevic (FC Zurich)

Aligné sur le couloir droit du système à trois défenseurs d'André Breitenreiter, Nikola Boranijasevic a réalisé une saison pleine en Super League: 30 matchs, 4 buts, 2 passes décisives. Propre pour l'ancien du LS, arrivé l'été passé gratuitement.

Image
keystone

Milieu de terrain: Kastriot Imeri (Servette)

Elu MVP de la saison par les supporters servettiens, Kastriot Imeri s'est fait un nom cette saison. En Suisse et en Europe. Par ses performances sur le terrain, il est même devenu international l'automne dernier. Auteur de 11 buts en Super League, le Genevois devrait logiquement, à 21 ans, quitter Servette cet été. Pisté par plusieurs clubs, on l'annonce du côté de Bruges en Belgique.

«Kastri» a régalé cette saison. A lui de faire le bon choix à présent.
«Kastri» a régalé cette saison. A lui de faire le bon choix à présent. keystone

Milieu de terrain: Mattia Bottani (FC Lugano)

Formé au Team Ticino, Bottani vient enfin de remporter un trophée avec son club de toujours, le FC Lugano. Malgré quelques petits écarts durant sa carrière, le Tessinois de 30 ans a principalement évolué dans son canton. Il a d'ailleurs toujours été bon et régulier, sans pour autant faire la Une des journaux. Sa récente conquête de la Coupe ainsi que son excellente saison à titre individuel (9 buts et 7 passes décisives en 35 matchs) viennent enfin apporter un peu de lumière sur la carrière de l'un des joueurs les plus sous-cotés de notre championnat. Meritato.

Dégradé saignant, regard déter', Mattia était en mission cette saison
Dégradé saignant, regard déter', Mattia était en mission cette saison keystone

Milieu de terrain: Antonio Marchesano (FC Zurich)

Regarder jouer Antonio Marchesano, c'est admirer un football d'un autre temps. L'élégant numéro 10 zurichois nous replonge dans les années 90, celles des meneurs de jeu à l'ancienne: petits, techniques et décisifs. Le Tessinois a porté son FCZ sur ses épaules jusqu'au titre cette saison, avec ses 13 buts et ses 6 passes décisives en championnat.

Image

Au club depuis 2016, Marchesano a tout connu avec le FCZ: la Challenge League en 2016, la Coupe de Suisse en 2018 et le titre de champion cette année.

Attaquant: Miroslav Stevanovic (Servette)

Quand on est le 2e meilleur passeur décisif d'Europe avec 20 offrandes (derrière un certain Thomas Muller et ses 21 galettes), on mérite bien évidemment de figurer dans le onze type de la saison de son championnat. Au-delà des chiffres, «Micha» a été le leader technique de sa formation tout au long de la saison. Malgré une fin d'exercice un peu poussive, à l'image de son Servette, il s'est à nouveau affirmé cette saison comme l'un des meilleurs joueurs de notre championnat.

«Vous reprendrez bien une petite passe décisive avant le thé?»
«Vous reprendrez bien une petite passe décisive avant le thé?»

Attaquant: Jordan Siebatcheu (YB)

C'est l'une des rares satisfactions d'YB cette saison. Déclassés en championnat, les Bernois auront pu au moins compter sur leur buteur américain, qui, avec 22 réalisations, a terminé «pichichi» de Super League. En tout, le natif de Washington a inscrit 27 goals en 45 matchs. De quoi intégrer la Team US et peut-être rapporter quelques millions à Young Boys cet été.

Image

Attaquant: Assan Ceesay (FC Zurich)

Les Zurichois vous manquaient? Voici Assan Ceesay. Pour remporter un championnat, il faut un buteur. Et c'est le Gambien qui a embrassé ce rôle pour le FC Zurich cette saison. Avec 20 buts et 11 passes décisives, Ceesay a été impliqué dans 31 goals. Des chiffres hallucinants quand on découvre les statistiques de ses saisons précédentes. Jamais l'international Gambien n'avait dépassé trois buts en une saison de Super League. Une anomalie que le coach zurichois avait justifié par un style de jeu bien plus direct cette saison, qui conviendrait mieux au joueur gambien.

Image

Quoi qu'il en soit, à 28 ans, Assan Ceesay peut savourer sa saison et son titre de champion, son premier trophée qui lui vaut une place dans notre onze. Et ça aussi, ça se savoure.

Entraineur: André Breitenreiter (FC Zurich)

On a longtemps hésité entre l'Allemand et le Tessinois du FC Lugano, Mattia Croci-Torti. Les deux techniciens ont réalisé une incroyable saison. Mais le titre du FCZ et son parcours quasi parfait nous oblige à nommer André Breitenreiter à la tête de ce onze.

Image

Arrivé l'été dernier presque «incognito», après plus d'un an d'inactivité et dans un club pas forcément habitué à jouer les premiers rôles ces dernières saisons, le technicien allemand a parfaitement construit puis géré son groupe. Une saison propre et constante où il a écrasé la concurrence d'YB et de Bâle. Cet excellent travail sera à confirmer la saison prochaine, s'il reste sur le banc du FCZ bien sûr.

On aurait pu les citer, mais on a dû faire des choix...

  • Heinz Lindner (Gardien, FC Bâle): le portier autrichien a été bon cette saison, mais moins que Brecher. L'un des rares à avoir fait le taff à Bâle.
  • Mirlind Kryeziu (Défenseur, FC Zurich): Titulaire en défense centrale, il a été aussi costaud que ses coéquipiers.
  • Andy Pelmard (Défenseur, FC Bâle): Prêté par Nice, le jeune Français a été titulaire toute la saison dans la charnière bâloise. Il a fait preuve de maturité et de constance. De quoi lui faire passer un palier pour la suite.
  • Mohamed Dräger (Latéral, Lucerne): Même s'il est arrivé au mercato hivernal, les performances du Tunisien ont été si décisives et brillantes qu'il aurait presque mérité sa place dans notre onze.
  • Ulisses Garcia (Latéral, YB): Très actif sur son couloir, l'international helvétique paie la mauvaise saison de son club.
  • Lukas Görtler (Milieu de terrain, St-Gall): L'Allemand a délivré 9 passes décisives. Collectivement, c'était moins bien.
  • Anto Grgic (Milieu de terrain, FC Sion): L'une des rares satisfactions en Valais. Très décisif sur coups de pieds arrêtés, il aura été l'un des grands artisans du maintien.
  • Filip Ugrinic (Milieu de terrain, Lucerne): Autre satisfaction du barragiste. Ugrinic, c'est 8 buts et 7 passes dé', avec une équipe de fond de classement. Pas mal.
  • Sebastiano Esposito (Attaquant, FC Bâle): L'Italien a été freiné par des blessures et des suspensions. A 19 ans, il a encore le temps de figurer dans un onze de l'année.
  • Kwadwo Duah (Attaquant, Saint-Gall): Très actif sur le front de l'attaque saint-galloise comme le veut son coach Peter Zeidler, le Ghanéen a inscrit 15 buts. A confirmer.
  • Zeki Amdouni (Attaquant, Lausanne): On réussit quand même à placer un Lausannois dans notre liste, malgré la saison catastrophique du LS. Le jeune Amdouni, 12 buts, a été la révélation vaudoise de la saison.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Un incendie près de l'aéroport de Genève
Video: twitter
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Tsitsipas a changé quelque chose
Le tennisman grec (11e mondial) a apporté une modification dans son jeu, qui peut lui permettre de retrouver les sommets.

La longue pause hivernale entre mi-novembre et début janvier est toujours l'occasion pour les tennis(wo)men de travailler en profondeur, que ce soit sur leur condition physique et/ou leur technique. Stefanos Tsitsipas en a profité pour faire un petit changement, outre le raccourcissement de sa coupe de cheveux.

L’article