DE | FR
Selon Rio Ferdinand, «Paul Pogba serait d'accord d'admettre qu'il n'a pas atteint le niveau auquel il aspirait avec Manchester United.»
Selon Rio Ferdinand, «Paul Pogba serait d'accord d'admettre qu'il n'a pas atteint le niveau auquel il aspirait avec Manchester United.»Image: EPA

«Stupide», «immature», «à côté de ses pompes». Paul Pogba astiqué

Deux légendes de Manchester United, Paul Scholes et Rio Ferdinand, dénoncent les comportements infantiles du Français. Dont le salaire sera fortement augmenté.
03.11.2021, 12:5804.11.2021, 09:30

Paul Pogba a encore reçu des «compliments» après le nul de Manchester United mardi, sur le terrain de l’Atalanta Bergame (2-2). Crête bleue et blanche, dressé sur ses ergots de dribbleur, le Gaulois est devenu la cible des siens, plus précisément des anciens qui, depuis quelques semaines, ne cessent de lui voler dans les plumes.

Parmi eux, Paul Scholes ne cache pas sa nostalgie de joueurs plus durs, plus impliqués, plus braves. Il est devenu en cela le pourfendeur privilégié de Paul Pogba:

«Il a besoin de quelqu'un sur son dos en permanence, une personne qu'il respecte profondément. Quel âge a-t-il? 28 ans? C'est un joueur vraiment expérimenté. Mais il est de ceux qui ne changeront jamais. Il sera exactement le même à 35 ans: il fera toujours des trucs stupides, comme ses roulettes. Toutes ces choses qui l'empêchent de montrer à quel point il est doué. Son plus grand problème, c'est la concentration. Il est à côté de ses pompes»

Sur le même plateau, Rio Ferdinand a usé de formulations plus subtiles: «Paul serait d'accord d'admettre qu'il n'a pas atteint le niveau auquel il aspirait avec Manchester United. Il n'a pas eu ici le déclic qu'il a eu en équipe de France. Peut-être que pour franchir ce cap, justement, il a besoin d'avoir peur de perdre sa place s'il n'est pas bon».

Pour voir le débat en entier

Seul son prix flambe

Dans ce qui ressemble à un procès d'intentions, le body langage du Frenchie ne plaide pas en sa faveur (léger, chaloupé, détaché). Il s'ajoute à la fonction un peu hybride que Pogba occupe sur le terrain et que ce naturel surdoué, profondément individualiste, remplit de plus ou moins bon cœur: un peu milieu défensif (mais sans exagérer), un peu milieu relayeur (mais sans insister), un peu meneur de jeu (mais sans s'imposer).

Dans le doute, d'autres experts louent sa polyvalence. Zinédine Zidane, notamment, estime que ce profil hétéroclite n'a pas de prix. Mais ce n'est pas totalement exact: Paul Pogba coûte cher. Très cher. En fin de contrat dans six mois, il bouderait même une nouvelle proposition à un demi-million de francs par semaine, soit une augmentation de salaire de près de 30%!

Petit malin, gros couac

La pertinence de reconduire son contrat fut pourtant largement questionnée au soir du dimanche 21 octobre, après une défaite humiliante contre le rival héréditaire Liverpool (5-0).

«Paul Pogba qui rentre sur le terrain à la mi-temps pour essayer d'aider l'équipe et lui redonner un peu de dignité, qui fait le malin avec le ballon, essaie de montrer comme il est fort et offre un but à Liverpool. Puis il se fait expulser pour un tacle ridicule. On se retrouve à 5-0, à dix contre onze. Après ça, reverra-t-on souvent Pogba sous le maillot de Manchester United, et manquera-t-il vraiment à ses coéquipiers si ce n'est pas le cas? Je ne le pense pas»
Paul Scholes

Scholes en conclut que Pogba «fout le bordel depuis deux ans». C'est un peu, aussi, l'histoire des coqs.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Pas de Conseil fédéral aux JO: «C'est la solution de facilité»
Le Conseil fédéral ne se rendra pas à Pékin pour les Jeux olympiques, officiellement à cause du Covid-19. Même si la raison est considérée comme un prétexte, cette décision ravit les détracteurs de la Chine.

Le Conseil fédéral a tranché: il n'enverra aucun de ses représentants aux Jeux olympiques de Pékin. Comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, pour ne citer qu'eux. Mais la raison, officielle du moins, n'est pas la même que celle de ces deux pays qui boycottent le gouvernement chinois pour sa politique envers les minorités, ouïghoure notamment.

L’article