ciel couvert
DE | FR
Sport
Football

Euro 2020: le Pays de Galles doute de sa tactique, mais pas de ses hommes

epa07918849 Wales' captain Gareth Bale celebrates scoring the second goal during the UEFA EURO 2020 group E qualifier soccer match between Wales and Croatia held at Cardiff City Stadium in Wales, ...
Bale fera peser une menace constante sur la défense suisse cet après-midi. Image: EPA

Le Pays de Galles doute encore de sa tactique, mais pas de ses hommes

Le premier adversaire de la Suisse à l'Euro (samedi à 15h) est une équipe douée collectivement et menée de main de maître par un sélectionneur «ferme mais juste». Présentation.
12.06.2021, 07:3813.06.2021, 10:11
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Ils vont pénétrer sur la pelouse les veines gonflées d'orgueil et glorifiant leurs ancêtres, ces «braves guerriers, si nobles et si vaillants, qui versèrent leur sang pour la liberté» (hymne gallois). Puis le match va débuter et on saura très vite si ces footballeurs qui ont un dragon sur leur maillot sont aussi redoutables qu'ils en ont l'air.

Les 26 🏴󠁧󠁢󠁷󠁬󠁳󠁿

Gardiens: Wayne Hennessey (Crystal Palace); Daniel Ward (Leicester City) et Adam Davies (Stoke City).
Défenseurs: Ben Davies (Tottenham Hotspur); Joe Rodon (Tottenham Hotspur); Chris Mepham (Bournemouth); Chris Gunter (Charlton Athletic); Rhys Norrington-Davies (Sheffield United); Neco Williams (Liverpool); Connor Roberts (Swansea City); Ben Cabango (Swansea City) et Tom Lockyer (Luton Town).
Milieux de terrain: Joe Allen (Stoke City); Joe Morrell (Luton Town); Ethan Ampadu (Chelsea); Matthew Smith (Manchester City); Jonathan Williams (Cardiff City); Aaron Ramsey (Juventus); Harry Wilson (Liverpool); David Brooks (Bournemouth); Dylan Levitt (Manchester United) et Rubin Colwill (Cardiff City).
Attaquants: Tyler Roberts (Leeds United); Kieffer Moore (Cardiff City); Gareth Bale (Real Madrid) et Daniel James (Manchester United).
Sélectionneur: Robert Page.

Ce Suisse-Pays de Galles est, paraît-il, le match le plus facile qui attend les Helvètes dans le tournoi, et c'est vrai; mais uniquement parce que viennent l'Italie puis la Turquie ensuite. Car les Gallois ont au moins autant d'atouts que les Suisses (on a fait de savants calculs entre ce que les deux équipes avaient dans les jambes et dans les poumons). «Le PdG est doué techniquement, rapide et vif», dresse The Guardian, qui sait que pour atteindre les demi-finales comme en 2016, les Dragons rouges devront se montrer tout à la fois «courageux, débrouillards et soudés». Des qualités dont la Suisse ne s'est pas toujours prévalue.

Ce fighting spirit à la sauce galloise a mûri en cuisson lente sous le soleil du Portugal, où le sélectionneur a emmené son groupe en camp de préparation. L'idée était de monter en température, éviter les blessures et resserrer les liens: opération réussie, estime Wales online. Le portail d'informations souligne que «comme en 2016, les joueurs forment un groupe soudé également en dehors du terrain».

Le onze de base

Le journaliste gallois Mathew Davies rappelle que son équipe ne vit pas de certitudes. Contrairement à Vladimir Petkovic, qui a son équipe type en tête, Robert Page brasse souvent son onze. «La composition du Pays de Galles pour le match contre la Suisse est une énigme», relève Davies, avant de dessiner les contours du groupe:

«Les Gallois sont solides défensivement et présentent une réelle menace sur le plan offensif. Avec Bale, James et Ramsey, le potentiel est vraiment excitant devant. La seule critique que l'on pourrait adresser aux joueurs, c'est paradoxalement qu'ils ne marquent pas assez de buts. Ils semblent être un peu timides lorsque Moore n'est pas titulaire. Quoi qu'il en soit: ils ont une équipe capable de semer la peur chez leur adversaire»

Les systèmes

Le Pays de Galles s'articule régulièrement autour de deux systèmes distincts. Le premier le voici: un 3-4-3 avec de la vitesse sur les côtés et Moore (attaquant de métier) ou Wilson (faux numéro 9) en pointe.

Image
Image: Demivolee.com

Le deuxième est un 4-2-3-1 avec Ramsey (ou Wilson) en faux 9. Une tactique souvent employée par les Gallois durant leur campagne de qualifications.

Image

Le troisième système est moins utilisé et il est peu probable que le sélectionneur y ait recours, mais ce 3-5-2 des familles présente l'avantage d'avoir un milieu dense et deux flèches (Bale et James) sur le front de l'attaque.

Image

Le sélectionneur

Son nom ne dit rien à personne, même aux amateurs de littérature. Robert Page a remplacé Ryan Giggs, empêtré dans un scandale de violences qu'il nie farouchement et qui le mènera face à la justice en janvier.

epa09102321 Wales' manager Rob Page reacts at the end of the international friendly match between Wales and Mexico in Cardiff, Britain, 27 March 2021. EPA/TIM KEETON
Page est aussi un ancien footballeur. Il totalise 41 sélections avec le Pays de Galles.Image: EPA

Le journaliste Mathew Davies décrit ce nouveau sélectionneur comme «un homme ferme, mais juste, qui force le respect de ses joueurs. Il se comporte très bien avec les médias et considère son mandat comme un honneur. Personne ne sera plus fier que lui lorsque le Pays de Galles entrera sur la pelouse de Bakou samedi».

Le poison

Son nom est Kieffer Moore et «il pourrait être l'homme le plus important du Pays de Galles cet été», selon la presse nationale. The Guardian le présente comme une sorte de faux lent, grand (196 cm) et agile des deux pieds, de surcroît rusé. Le genre de joueur que les défenseurs comme Raphaël Varane détestent se coltiner.

Wales' Kieffer Moore, left, is challenged by France's Raphael Varane during the international friendly soccer match between France and Wales at the Allianz Riviera stadium in Nice, France, W ...
C'est que de la Moore ❤️.Image: AP
«Ma taille laisse penser que je suis incapable de faire tout ce que je fais. Mais je suis un bon déménageur»
Kieffer Moore

Mathew Davies voit en lui «le bélier qui mènera sa sélection en 8e de finale». Surtout s'il est aussi efficace que lors de la saison écoulée: l'attaquant a planté 20 pions en championnat avec Cardiff.

Un doute subsiste

Gareth Bale est-il encore un joueur de football? La rumeur lui prête des envies de reconversion sur les greens. Le joueur lui-même l'alimente: il avait posé avec une banderole provocatrice «Pays de Galles - Golf - Real Madrid, dans cet ordre», juste après la qualification des Gallois pour l'Euro. Un message auquel son employeur espagnol avait peu goûté.

Le gaucher de 31 ans a laissé entendre qu'il pourrait mettre un terme à sa carrière à l'issue du tournoi. «Je sais ce que je ferai, mais cela ne causerait que davantage de désordre si je disais quoi que ce soit», avait-il lâché après son doublé pour Tottenham (où il était prêté) contre Leicester le 23 mai. Il assure aujourd'hui: «Je ne pense à rien d'autre qu'au Pays de Galles». Si c'est vrai, ce n'est pas une bonne nouvelle pour la Suisse. Gareth Bale a marqué lors de ses deux matchs contre la Nati, en 2010 et 2011.

Les cotes

La Loterie romande (LoRo) donnait la Suisse favorite à la veille de la rencontre: une victoire de Shaqiri et ses coéquipiers était cotée à 2,05 contre 3,80 pour les Gallois.

Petite curiosité: la LoRo estime qu'un but de Seferovic (3,30) est plus prévisible qu'une réussite de Bale (3,55).

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Alisha Lehmann est une figure de proue de la Baller League
Alisha Lehmann est l'une des figures de proue de la Baller League, une nouvelle compétition alternative qui jouit d'un fort succès et menace le foot traditionnel.

Les supporters de l'Eintracht Spandau organisent un spectacle dans les gradins, Moritz Leitner dribble sur le terrain pour les Las Ligas Ladies, et Max Kruse crie dans un micro après une victoire de son équipe Hollywood United. Le tout à voir en haute définition sur Twitch, Tiktok, Instagram et Youtube.

L’article