DE | FR
Bild

Le tournoi olympique de football se déroule à Tokyo cet été. Image: Shutterstock

Tokyo 2020

Le foot aux JO, ça ressemble à quoi?

Après l'Euro et la Copa America, les fans de football ont droit cet été à une troisième dose de football international. Demandez le programme!

Jonathan Amorim
Jonathan Amorim



Le format

Le football a toujours fait partie des Jeux olympiques. Avant la première Coupe du monde en 1930 en Uruguay, c'était même la seule compétition internationale. Réservé aux amateurs jusqu'en 1984, le tournoi olympique de football s'est depuis ouvert et fait office à présent de vitrine pour les jeunes talents mondiaux. En effet, les nations se présentent avec des joueurs de moins de 23 ans sur le terrain.

Depuis les JO d'Atlanta en 1996, les équipes peuvent même sélectionner trois joueurs de plus de 23 ans dans leur effectif ce qui donne l'occasion à des stars comme Ryan Giggs de participer à une grande compétition internationale, comme à Londres en 2012 avec l'équipe britannique.

Bild

Ryan Giggs, le Gallois, ici avec le maillot de la Grande-Bretagne pour les JO de Londres en 2012.

Chez les femmes, par contre, aucune restriction d'âge n'est à signaler. Les fédérations peuvent sélectionner n’importe quelles joueuses, tant qu’elles respectent le critère de nationalité.

Les groupes

Pour se qualifier, les équipes masculines sont passées par divers tournois selon les régions du monde :

Au final, ça donne ça:

Bild

Le tableau du tournoi masculin. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale. fifa.com

Un cas de figure similaire chez les femmes, même si le tournoi féminin n'accueille que 12 équipes, contre 16 pour les hommes:

Le tableau du tournoi féminin

Bild

Les deux premiers de chaque groupe + les deux meilleurs troisièmes passent en phase finale. fifa.com

A noter que l'épreuve féminine a déjà débuté et qu'une polémique a aussitôt éclaté.

Les équipes

Une des particularités de ce tournoi, c'est qu'il est organisé par le CIO et non par la FIFA ou l'UEFA. Par conséquent, les dates du tournoi ne font pas partie du calendrier officiel FIFA. Cette spécificité n'est pas anodine car elle permet aux clubs professionnels de refuser de libérer leurs joueurs. De plus, dans un calendrier annuel déjà particulièrement rempli pour les footballeurs, certains clubs voient d'un mauvais oeil la participation de leurs éléments à un tournoi supplémentaire.

En 2016, le Portugal avait menacé d'envoyer une équipe composée d'amateurs pour le tournoi masculin. Cette année, c'est l'équipe de France qui a connu des difficultés pour composer son effectif. Le sélectionneur Sylvain Ripoll a essuyé passablement de refus de la part des clubs avant de trouver 24 joueurs disponibles. Un véritable casse-tête.

Les stars et les pépites à suivre

Même si les JO n'ont pas la même réputation que la Coupe du monde, plusieurs joueurs ont laissé leur emprunte à jamais dans le football mondial suite à leur victoire dans un tournoi olympique.

On pense notamment à Nwankwo Kanu avec le Nigeria en 1996, à Samuel Eto'o en 2000 avec le Cameroun, à Carlos Tevez en 2004 avec l'Argentine ou encore plus récemment Neymar avec le Brésil, à la maison, en 2016.

Bild

Neymar est la première star brésilienne à avoir conquis la médaille d'or keystone

Qui sont donc les stars et les jeunes joueurs qui seront présents au Japon et qui peuvent marquer le tournoi cette année? Tour d'horizon.

Dans le groupe A, la France se présente en terre nippone avec un duo composé d'André-Pierre Gignac et de Florian Thauvin, libérés par leur club mexicain de Tigres. «Flotov» retrouvera par ailleurs son ancien coéquipier à l'OM, Hiroki Sakai qui défendra les couleurs du Japon en défense aux côtés d'un certain Maya Yoshida, le défenseur de la Sampdoria. On peut encore citer dans ce groupe l'éternel portier mexicain Guillermo Ochoa.

Bild

Les stars du groupe A

Il sera intéresssant de surveiller dans ce groupe quelques jeunes talents comme les Français Melvin Bard (OGC Nice) et Pierre Kalulu (Milan AC), les attaquants sud-africains Luther Singh et Lyle Foster (qui jouent les deux au Portugal, à Braga et à Guimaraes), la pépite japonaise du Real Madrid, actuellement prêtée à Getafe, Takefusa Kubo, ainsi que le Mexicain Diego Lainez, joueur du Betis Séville.

Dans le groupe B, les têtes les plus connues nous viennent de Nouvelle-Zélande avec les présences de Winston Reid (West Ham, 33 ans) et de Chris Wood, l'attaquant de Burnley de 29 ans. Les Néo-Zélandais affronteront un Honduras composé essentiellement de joueurs basés au pays, la Corée du Sud du talentueux joueur de Valence Lee Kang-In et la Roumanie qui se présente avec une équipe remaniée. La plupart des clubs roumains joue les qualifications aux compétitions européennes et ont refusé de libérer leurs meilleurs éléments. On suivra tout de même Andrei Chindris (FC Botosani), véritable roc dans la défense roumaine.

Bild

Les expérimentés Reid et Wood pourront-ils mener la Nouvelle-Zélande vers une médaille olympique ?

L'Argentine sera, elle, emmenée par Alexis Mac Allister (Brighton) et toute une ribambelle de jeunes talents évoluant au pays. On sera attentif au buteur du Spartak Moscou, Ezequiel Ponce, à la pointe de l'attaque de l'Albiceleste. Les Sud-Américains devront se méfier dans ce groupe de l'Australie d'Harry Souttar (22 ans, Stoke City) et de l'Egypte, du buteur Ramadan Sobhi (24 ans, passé par la Premier League anglaise).

L'effectif le plus impressionnant de la compétition est certainement celui de l'Espagne. La Roja a en effet sélectionné des joueurs tels qu'Unai Simon, Eric Garcia, Dani Cebellos, Pedri, Marco Asensio, Mikel Oyarzabal ou encore l'une des dernières révélations de l'Euro: Dani Olmo. Impressionnant.

Spain's Dani Olmo attempts a shot at goal during the Euro 2020 soccer semifinal match between Italy and Spain at Wembley stadium in London, Tuesday, July 6, 2021. (AP Photo/Frank Augstein, Pool)

Après avoir briller durant l'Euro, Dani Olmo sera de la partie au Japon. Image: Pool AP

Dans le dernier groupe, le D, on retrouve l'Allemagne qui a composé son équipe autour de celle qui vient de remporter le championnat d'Europe M21 en juin. Pour entourer ses jeunes talents, l'Allemagne a misé sur Max Kruse (32 ans, Union Berlin) et Maximilian Arnold (27 ans, VfL Wolfsburg).

Allez-vous suivre le tournoi de football olympique ?

La Mannschaft affrontera par ailleurs le Brésil dans ce groupe. Daniel Alves, 38 ans, sera la grande star de la Seleçao où l'on retrouve un ancien du championnat suisse, l'ex-sédunois Matheus Cunha. Avec Bruno Guimarães (OL), Richarlison (Everton) ou encore Gabriel Martinelli (Arsenal), le Brésil a largement de quoi aller au bout dans ce tournoi.

Attention également à la Côte d'Ivoire. Les Eléphants pourront compter sur l'expérience en défense d'Eric Bailly (Manchester United) et de Franck Kessié (Milan AC) à mi-terrain. La dernière équipe de ce groupe est l'Arabie Saoudite.

Bild

Franck Kessié et la Côte d'Ivoire pour perpétrer la tradition victorieuse africaine aux JO ?

Chez les femmes, les principales stars du football féminin seront présentes à Tokyo. En voici quelques-unes :

Bild

Les trois superstars du football féminin (Morgan, Marta et Rapinoe) seront bien présentes aux JO

Les stades

Sept stades de six villes japonaises accueilleront les matchs des deux tournois olympiques. Les compétitions, comme l'ensemble des JO, se dérouleront à huit-clos.

Bild

Les vainqueur depuis 1996

Chez les hommes

Revivez le succès du Nigéria en 1996

abspielen

Vidéo: YouTube/Olympics

Chez les femmes

Revivez Allemagne-Suède à Rio

abspielen

Vidéo: YouTube/Olympics

Plus d'articles sur le sport

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tokyo 2020

Les sprinteuses suisses démarrent fort et mijotent un coup

Mujinga Kambundji a égalé le record suisse du 100 m, mais ce record n'a tenu que quelques minutes, le temps qu'Ajla Del Ponte le batte à son tour. L'athlétisme helvétique commence ses JO en trombe.

Ajla Del Ponte et Mujinga Kambundji ont signé des débuts tonitruants sur 100 m aux JO de Tokyo. La Tessinoise a battu le record de Suisse 10''91, que Mujinga Kambundji avait égalé quelques minutes plus tôt (10''95).

Engagée dans la cinquième série, Ajla Del Ponte a amélioré son record personnel de 0''16. La championne d'Europe 2021 du 60 m a livré une course magnifique, devancée seulement par Shelly-Ann Fraser-Pryce (10''84).

En lice dans la deuxième série, Mujinga Kambundji a également fait …

Lire l’article
Link zum Artikel