DE | FR
A corner flag on a soccer stadium green grass

Image: Shutterstock

Pourquoi Romelu Lukaku va rouler sur la Premier League cette saison

Raphaël Crettol, champion suisse de Fantasy Premier League 2020, décrypte chaque semaine l'actualité du football britannique et vous donne ses bons plans FPL. Présentation de la troisième journée.



Chelsea avait lancé le hashtag #LukWhosBack («regarde qui est de retour») sur ses réseaux sociaux à l'annonce de la signature de son nouveau buteur. Une semaine plus tard, le hashtag s'est matérialisé sur le terrain: pas de doute, Lukaku est bel et bien de retour. Et il s'apprête à rouler sur la Premier League tel un tracteur lancé à pleine vitesse.

epa09425129 Chelsea's Romelu Lukaku (L) applauds his teams supporters after the English Premier League soccer match between Arsenal FC and Chelsea FC at the Emirates Stadium in London, Britain, 22 August 2021.  EPA/NEIL HALL No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications.

Image: sda

Buteur et homme du match, l'attaquant belge a marqué les esprits pour son grand retour en Premier League. Il ne lui aura fallu que 15 minutes de jeu pour trouver le chemin des filets à l'occasion du derby londonien entre Chelsea et Arsenal dimanche dernier (victoire 2-0 des Blues).

Il faut dire que l'attaquant belge a une revanche à prendre avec Chelsea. C'est avec le club de l'Ouest londonien qu'il découvrait la Premier League il y a exactement dix ans en provenance d'Anderlecht.

Le club belge a d'ailleurs souhaité tout le meilleur à son ancien joueur en publiant des images d'une visite de Lukaku adolescent à Stamford Bridge, le stade de Chelsea. Prémonitoire...

Mais Lukaku n'est jamais parvenu à s'imposer chez les Blues. Il est transféré à Everton, où il réalise trois bonnes saisons, puis à Manchester United, où même si ses statistiques sont plutôt flatteuses, il peine à convaincre complètement.

Il retrouve ensuite la confiance sous les couleurs de l'Inter Milan qu'il amène au deuxième rang de Serie A, puis au titre de champion d'Italie la saison passée. Confiance retrouvée, physique plus affûté que jamais, esprit légèrement revanchard, après avoir déroulé en Série A, Romelu Lukaku s'apprête à rouler sur la Premier League.

Son premier passage en Premier League avait laissé entrevoir des capacités physiques hors normes, notamment à Everton. Sa puissance n'a pas d'égale et devrait lui permettre de faire des ravages cette année. Son but face à Arsenal est l'illustration d'un schéma qu'on risque de retrouver fréquemment cette année: décrochage, protection de balle, remise en retrait et projection dans les 16 mètres pour finir l'action.

Comme Harry Kane, mais dans un registre différent, Lukaku aime jouer avec son corps pour protéger le ballon. Il ne perd quasiment aucun duel au corps à corps. Visionnez une nouvelle fois son but et observez avec quelle facilité il envoie valdinguer à la régulière le pauvre Pablo Mari (numéro 22).

Une chose est sûre: Michail Antonio et Adama Traoré ont enfin trouvé à qui parler niveau puissance physique en PL.

Bild

Adama Traoré (Wolverhampton)

Pour chaque attaquant, la confiance joue un rôle primordial dans son niveau de performance. C'est peut-être le paramètre à surveiller du côté de Lukaku. Lorsqu'il n'est pas en confiance, il lui arrive d'être moins juste techniquement, de manquer des contrôles et de perdre passablement de ballons. Les supporters de Manchester United s'en souviennent certainement que trop bien.

Mais ses deux saisons à l'Inter Milan semblent lui avoir remonté sa jauge de confiance au plus haut point: celui de disputer le titre honorifique et auto-attitré de Roi de la Serie A à Zlatan Ibrahimovic la saison passée sur le terrain et les réseaux sociaux.

AC Milan's Zlatan Ibrahimovic, center left, and Inter Milan's Romelu Lukaku, center right, argue during an Italian Cup round of 8 soccer match between Inter Milan and AC Milan at the San Siro stadium, in Milan, Italy, Tuesday, Jan. 26, 2021. (AP Photo/Antonio Calanni)

Image: AP

Le nouveau numéro 9 de Chelsea n'a peur de rien ni de personne. Il possède un grand ego qui peut parfois lui jouer des tours ou le pousser à faire preuve de suffisance. Toutefois, son statut de leader avec l'Inter Milan l'a également fait mûrir dans son comportement sur le terrain.

Si l'on ajoute à ce mix une dose d'esprit revanchard lié à son échec lors de son premier passage à Chelsea, vous comprendrez aisément que Lukaku a tous les atouts pour devenir l'une des attractions de la saison. Une bonne raison de plus pour savourer le choc entre Liverpool et Chelsea samedi à 18h30.

Michail Antonio: un record et un pas de danse manqué

On vous avait préparé une compilation de ses meilleures célébrations dans le British Corner en fin de saison passée. Michail Antonio a encore frappé le weekend dernier.

Et cette fois-ci, il avait vraiment une bonne raison: son doublé face à Leicester lui a permis de devenir le meilleur buteur de l'histoire de West Ham. Ca valait assurément une célébration originale.

Vous avez la référence de cette célébration? Antonio a voulu faire deviner les experts de Sky Sports Jamie Carragher et Gary Neville dans son interview d'après-match...

Une scène de Save the last Dance. Vous l'aviez? Non, puisqu'Antonio a confondu le titre du film dans son interview. Il l'a fait savoir plus tard sur les réseaux sociaux. Il s'agissait en réalité d'une imitation d'une scène de Dirty Dancing.

Honnêtement, personne ne s'en était rendu compte...

Le British Corner #FPL

La deuxième journée ne s'est pas passée comme prévu pour la grande majorité des Managers FPL. En effet, les deux joueurs qui ont monopolisé les débats sur le choix du capitaine ont fait chou blanc: Mohamed Salah contre Burnley et Bruno Fernandes à Southampton.

A l'inverse, plusieurs milieux de terrains populaires à budget raisonnable se sont mis en évidence comme Diogo Jota, Mason Greenwood ou encore Saïd Benrahma. De mon côté, j'ai pu m'appuyer sur les scores canons des deux latéraux de Liverpool pour rester à flots dans cette Gameweek (78 points).

Voici quelques-uns de mes principaux enseignements de la journée en vue de la suite de la saison:

West Ham's Said Benrahma celebrates after scoring his side's second goal during the English Premier League soccer match between West Ham United and Leicester City and at the London Stadium in London, Monday, Aug. 23, 2021. (AP Photo/Alastair Grant)

Saïd Benrahma Image: sda

Le point sur la ligue BC

FC Majudaz (Nicolas Rogivue) a pris la tête de la ligue British Corner by Watson. Avec sa doublette de latéraux de Liverpool et le duo de West Ham Benrahma/Antonio notamment, il n'est passé à côté d'aucun gros point durant cette journée.

La meilleure perf de la Gameweek est à mettre au crédit de The Greatest Arsenal (Quentin Peytrignet) qui a atteint les 90 points, grâce notamment aux 14 unités de Shane Duffy. Ca méritait bien une petite boutade au soir de la défaite d'Arsenal face à Chelsea:

Voici le classement du Top 10 actuel :

Bild

Les bons plans pour la GW3

Le capitaine

Contrairement aux deux premières journées, le choix du capitaine est beaucoup plus ouvert pour la GW3. Heung-Min Son (10.1) représente, selon moi, la meilleure option face à une défense de Watford qui a déjà concédé quatre buts en deux matches. Comme je ne trouve pas de moyen de le glisser dans mon équipe, je dois aller chercher ailleurs. Forcément, la force de frappe offensive de West Ham n'est pas passée inaperçue. C'est pourquoi Michail Antonio (7.7), auteur d'un début de saison fantastique, sera mon capitaine ce weekend. Buteur en ouverture de saison, Jamie Vardy (10.5) représente une alternative intéressante face à Norwich.

Qui sera ton capitaine pour la GW3 ?

Les différentiels

Gabriel Jesus (8.5): Comme expliqué plus haut, le Brésilien a excellé sur l'aile gauche de l'attaque face à Norwich la semaine dernière. La Pep-roulette représente évidemment un risque, mais sa performance devrait lui assurer une place de titulaire contre une équipe d'Arsenal en manque de repères.
Jarrod Bowen (6.4): Le milieu de terrain des Hammers subit forcément la concurrence du décoiffant Saïd Benrahma. Il n'en reste pas moins un joueur offensif très en forme dans une équipe en réussite. Ses premiers points ne devraient pas tarder à tomber. Peut-être dès ce weekend face à Crystal Palace.
Ricardo Pereira (5.5): La défense de Leicester a pris l'eau face à West Ham, mais le fait de devoir jouer à 10 contre 11 durant près d'une heure représente un facteur atténuant. Avec Norwich, Leicester affronte une équipe qui a certainement encore la gueule de bois après avoir défié Liverpool et City en ouverture de saison. Auteur d'un assist lors de la première journée, Pereira pourrait profiter de la suspension d'Ayoze Perez pour évoluer plus haut sur le terrain samedi après-midi.

Manchester City's Gabriel Jesus controls the ball during the English Premier League soccer match between Tottenham Hotspur and Manchester City at the Tottenham Hotspur Stadium in London, Sunday, Aug. 15, 2021. (AP Photo/Ian Walton)

Gabriel Jesus Image: sda

Vous hésitez encore dans votre choix de capitaine? Vous n'êtes pas encore certain de votre prochain transfert ou de votre stratégie à plus long terme? Posez simplement votre question en utilisant la fonction commentaires ci-dessous.

Cheers mates, on se revoit après la pause internationale!

Plus d'articles sur le sport

FIFA 22 débarque, mais ce jeu peut vite se transformer en enfer

Link zum Artikel

Michael Frey, ce buteur qui pourrait amener la Nati au Qatar

Link zum Artikel

Les fans romands du Barça font le deuil de Messi, et c'est difficile

Link zum Artikel

Daniel Vukovic, ce dur au cœur très tendre que tout le monde aime

Link zum Artikel

Vous n'avez jamais vu jouer Pelé? Eux oui, et ils vous racontent

Link zum Artikel

Un doc plonge dans le cerveau torturé d'une ex-star du tennis

Link zum Artikel

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les grands-parents

1 / 27
Les grands-parents
source: shutterstock
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Nati

Mauvaise opération de la Nati en Irlande du Nord

L'équipe de Suisse a égaré deux points précieux au Windsor Park de Belfast. Elle a été tenue en échec 0-0 par l'Irlande du Nord dans le groupe C des qualifications de la Coupe du monde 2022. L'Italie a creusé l'écart sur les hommes de Murat Yakin.

La Nati est allée faire match nul 0-0 à Belfast contre l'Irlande du Nord mercredi soir. Cette issue, aussi frustrante soit-elle, répond à une certaine logique au vu de la physionomie de la rencontre. Les Suisses ont en effet livré une prestation décevante sur le plan offensif, n'arrivant jamais à se créer des occasions nettes. Ils ont même raté un penalty à la 33e par Haris Seferovic.

Cet échec a vraiment coûté cher, car ouvrir le score aurait certainement incité les Nord-Irlandais à sortir …

Lire l’article
Link zum Artikel